MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Je rêvais…de l’opéra 10 mai, 2010

Classé dans : DIAPORAMA — michelehardenne @ 21:25

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Je rêvais… de l’opéra  fantom.jpg

Fermer les yeux, juste quelques instants,

Et me retrouver dans cet endroit, hors du temps.

Je suis dans le hall de l’entrée,

Un épais tapis étouffe le bruit de mes pas.

La grande pièce est faiblement éclairée,

Des apollons de marbres ont le regard fixé sur moi.

Un homme portant un costume queue de pie,

M’accueille et me sourit,

Lentement, nous montons un large escalier,

Il a les mains de blanc gantées.

Il me précède, ouvre une porte et m’invite à entrer.

Je suis dans un petit salon,

Situé au quatrième balcon.

Il y a deux fauteuils en velours rouge foncé.

L’homme me montre où m’installer,

Le fauteuil porte le numéro treize,

Je m’y assieds, mal à l’aise.

Les trois cent quarante lumières

Du lustre en cristal,

Projettent leurs scintillantes lueurs

Dans la grande salle.

L’intensité lumineuse s’affaiblit,

La pièce est plongée dans la nuit,

Les premières notes en crescendo,

Montent de la fosse et font écho.

Le rideau se soulève, La diva est en voix,

Un courant d’air s’invite et me glace d’effroi,

Le faible éclairage rend la loge sombre,

Je ne suis plus seule, je devine une ombre.

Elle prend place dans le fauteuil voisin,

Je ne vois d’elle que sa main,

Une odeur de menthe et de miel,

À la fois forte et sensuelle,

Émane de cet homme.

Irrésistiblement envoûtante,

Elle m’attire et me hante.

Je m’en délecte et la respire,

La tête me tourne, je me sens ivre,

Je me redresse dans le fauteuil,

Il n’est plus là,

Je suis seule,

Serait-ce un fantôme, 

Mon rêve se passe à l’opéra.

(M.H.)

 

4 Commentaires

  1.  
    Sylvie Ginestet
    Sylvie Ginestet écrit:

    Bonjour,

    Le fantôme de l’opéra.. La musique, l’ambiance.. Tout est calfeutré et tout peut arriver :)

    Bisous Michèle et merci pour tes textes :)

    ***
    Bonsoir Sylvie,

    tout peut arriver quand on se laisse emporter par la Musique.

    Gros bisous et profite de ton dimanche ;)

    ***

  2.  
    Moll
    Moll écrit:

    bonjour michele
    le rêve laisse toujours une impression
    mais l’odeur est une révélation
    capiteuse et capricieuse
    délicieuse et merveilleuse
    l’orgasme du rêveur est souvent dérangé
    par le dur retour à la réalité
    gros bisous

    ***
    Bonsoir Jean-François,

    Si le rêve est éternel, nous ne pourrions le savourer !
    Le retour à la réalité, nous permet de faire le plein d’images et à nous d’en composer de doux instants, dans de beaux instants d’intimité avec nous-même !

    Bises et bon 14 juillet !

    ***

  3.  
    lanouvelleagora
    lanouvelleagora écrit:

    Bravo pour ce texte, l’ambiance mystérieuse est très bien rendue.
    Bises
    passe-muraille alias Paul

  4.  
    chantalflury
    chantalflury écrit:

    Super Michèle encore cette poésie ! Le fantôme de l’opéra est passé par là. .. Et quelle beauté de regarder un opéra ! Il nous transporte dans un monde sublime et féérique !

    Dernière publication sur Amour, Beauté, Désir : L'exilé.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...