MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 29 octobre 2010

Etincelle virtuelle 29 octobre, 2010

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 12:15

p1050668.jpg

Une étincelle virtuelle

Comment cela a-t-il pu se produire ?

Comment ais-je pu me laisser tenter?

Je ne suis pas si facile à séduire

Et pourtant, tu occupes mes pensées.

                                                              araignee.gif

C’est la faute à cette maudite araignée

Je m’en suis trop approchée

Dans mes nuits sans sommeil

Elle m’a piégée, cette jolie demoiselle

Elle brillait dans mon ciel sans étoiles

Et j’étais sous le charme de sa toile

Un ouvrage aux milles illuminations

Tissé de peine, de joie et de passions

                                                                                 araignee.gif   

Elle m’invitait à me faire connaître

Me montrait des sites merveilleux

J’y rencontrais des peintres et des poètes

Des voyageurs, des gens heureux

                                                                        araignee.gif

Tous voulaient être mon ami

Alors je me suis présentée en utilisant les ondes

J’avais tant besoin de compagnie

C’est si tentant d’accéder à ce nouveau monde.

                                                                                              araignee.gif

L’araignée généreuse, éblouissante m’accueillit 

Elle me conseillait, me guidait, m’initiait

Et faisait en sorte que restent éclairées mes nuits

J’avais tant de chose à écrire, à partager

Que je ne voulais plus rester confinée

Dans mon quotidien, où la réalité

Est devenue une grande solitude

De par le fait que tout n’y est plus qu’habitude

Formalité, inertie, morosité.

                                                                        araignee.gif  

Je me plaisais dans cet univers de relations

Où des affinités, des amitiés se créent

Je pouvais enfin laisser libre cours à mon imagination

Et écrire, lire ou écouter ce qui me passionnait

araignee.gif

Puis, un soir, je t’y ai rencontré

Toi, un être de lumière et de douceur

Tu t’es emparé de mes pensées

Que même en éteignant l’ordinateur

Je n’arrive plus à t’en chasser.

araignee.gif

Mais tu n’es pas le soleil 

Juste une onde qui m’a transpercée

Une bien jolie « étincelle virtuelle » …

Que me suis-je donc imaginée !

(M.H). 

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...