MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Pudeur, vous avez dit… 28 novembre, 2010

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 14:04

ombre.bmp 

 Pudeur:

définition Petit Larousse 2010:

nom féminin (latin pudor)

-Disposition à éprouver de la gêne devant ce qui peut blesser la décence, devant l’évocation de choses très personnelles et, en particulier, l’évocation de choses sexuelles : Manquer de Pudeur.

- Discrétion, retenue qui empêche de dire ou de faire quelque chose qui peut blesser la modestie, la délicatesse : il a eu la pudeur de ne pas parler de son aventure.

***

Ais-je fait preuve d’impudicité en dessinant des corps nus ?

Certains le pensent.

Ils se sont même imaginés que les corps de femmes dessinés au fusain étaient le mien, en pleine exhibition de ce qui serait mon apparence physique.

Leurs pensées étaient-elle saines, en regardant ces dessins?

Je ne le pense pas et suis même surprise qu’ils aient pu manquer d’autant de pudeur en les regardant.

Si je devais me présenter à vous, voilà  comment j’aurais aimé l’être:

                                                           nuedali.bmp

Quelques citations de poètes et écrivains célèbres

« La pudeur est née avec l’invention du vêtement » (Mark Twain) »

***

 » La pudeur est la conception la plus raffinée du vice.

Elle parachève l’hypocrisie des sentiments » ( Maurice Dekobra)

***

« L’inconvénient de la pudeur, c’est quelle jette sans cesse dans le mensonge ». (Stendhal)

***

« La vraie pudeur est de cacher ce qui n’est pas beau à faire voir » (Georges Courteline)

***

Mon opinion:

La pudeur on l’a en son for intérieur, elle est notre dignité.

Un corps exposé n’est pas indécent, il n’est qu’un corps, une enveloppe charnelle.

Ce que l’on fait de son corps n’est peut-être qu’apparence ou provocation, mais par pudeur je veux me garder de tous jugements.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Non merci! 26 novembre, 2010

Classé dans : PEINTURE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 14:49

p1090824.jpg

Tu imagines les emballer

dans un joli carton avec un gros noeud doré ?

Si tu aimes comme tu le dis les animaux

ne fais jamais la demande d’en avoir en cadeau.

Parfois, il faut savoir dire

non merci

pour le meilleur comme pour le pire

accueillir un animal ça se réfléchit.

( Merci Charles d’avoir préciser ce que tu voulais, promis je vais m’y mettre d’ici la semaine prochaine, il faut que ta campagne démarre cette année, ton projet est formidable et tu as mon soutien)

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Il pleut parfois à l’intérieur. 24 novembre, 2010

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 21:49

nov10.jpg

 

Il pleut parfois à l’intérieur

Se lever le matin et voir un lever de soleil

une lumière diffuse dans les tons de jaune ou orangé

qu’importe qu’il fasse chaud ou qu’il fasse froid

la lumière, on la capte et elle nous fait du bien

à l’intérieur.

Et puis, le temps d’un battement de cil

la lumière s’assombrit

le vent se lève, les nuages défilent

et les couleurs, qui étaient chatoyantes

se mettent à virer petit à petit

dans les tons de gris

le coeur qui était en fête, plein de gaieté

se met à battre au ralenti,

alors on baisse les yeux, jusqu’à les fermer

le jour fait place à la nuit

plus de couleur,

plus de chaleur

juste  de la pluie

à l’intérieur.

Il faut croire que cette ondée est  passagère

et que lorsque l’on ouvrira les yeux 

pour vous comme pour moi, je l’espère

on reverra le soleil et ça nous rendra à nouveau heureux.

(M.H)


 

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Se voiler 23 novembre, 2010

Classé dans : PEINTURE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 12:37

p1090746.jpg

Se voiler,

masquer derrière une soie fine

son regard, ses sentiments

sa pensée, sa fragilité

une transparence pour la décence

ne pas laisser voir,

sans pour autant cacher

laisser imaginer

laisser rêver

et attendre avec patience

le moment  où en confiance

on pourra se dévoiler.

(M.H)

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Je me déshabille et vous? 21 novembre, 2010

Classé dans : PEINTURE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 18:53

p1090737.jpg

Je me déshabille et vous?

Le dessin, la première écriture…

Quelques traits au fusain, mine de charbon de bois

fragile, qui libère sa poussière noire

le modèle, un corps humain, 

en l’occurence le mien

 qui se dévoile simplement,

mais qui conserve sa pudeur

Voir au-delà de la chair, du corps, de la forme

de mes formes

Penser lumière

et ombres, ces zones qui n’en bénéficient pas

et qui pourtant marquent le galbe, les courbes

donnent vie au trait sur un papier steinback écru

Légèreté du tracé, ne pas insister

laisser le crayon s’envoler

La main est aérienne

et l’esprit, les pensées le deviennent

Penser beauté et prendre du plaisir

celui de dessiner…d’écrire.

( M.H)

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Dans le plus simple appareil 19 novembre, 2010

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 17:37

verdeterre.jpg 

Dans le plus simple appareil.

Simple pour sans complications ou sans fioritures ?

Oui…tel que nous a fait notre Mère Nature.

Appareil pour machine, engin, truc ou équipement ?

Non…sans appareil tout simplement.

En toute simplicité

En toute identité

En toute humanité

En toute nudité

Notre corps est beau en somme

Il est l’enveloppe qui protège

Ce que nous avons de plus intime

Notre vrai moi

La personne que nous sommes

Qui peut se nourrir de rêves

D’espoir, de joies infimes

Qui peut avoir peur ou avoir froid

Dans le plus simple appareil

Nous portons nos habits originels

Que nous ôterons pour un ultime voyage

Pour …le dernier passage

Ce n’est pas la nudité

Qui doit nous effrayer

Mais les pensées qui parfois… y sont liées. 

(M.H) 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Les non-dits 17 novembre, 2010

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:52

levres.jpg 

Les non-dits

Se taire

Pour plaire

Apaiser et ménager la susceptibilité

Surtout ne pas contrarier

Enfouir

Pour le plaisir

…De l’autre bien sûr

Faire semblant

Ne pas être méchant

Toujours souriant, charmant

…C’est mieux

Ne pas émettre d’avis

Ne pas se faire d’ennemis

…Se taire…chut… silence

……………………

Alors il me reste l’écriture

Mes paroles seront des mots

Sans son

Sans ponctuation

Tu les liras

Les interpréteras

…Et tu te tairas

Ton silence me fera mal au cœur

Mal à la tête, mal au corps

Mal à la vie

J’en ressentirais ta douleur

T’aimerais encore, peut-être plus fort

Dans l’espoir que toi aussi

…Tu m’écrives tous tes non-dits 

(M.H )

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Corps d’homme 16 novembre, 2010

Classé dans : DESSINS FUSAIN — michelehardenne @ 16:06

Dessins au fusain :

Modèles vivants !

Ils bougent tout le temps…

p1090291.jpg

 

p1090301.jpg

Bernie a rêvé qu’un jour il serait dessiné

immortalisé sur un papier

son corps en habit originel, vu, par tous, tel qu’il est

en toute simplicité, sans aucune arrières pensées,

sans exhibition.

Voilà Bernie…comme promis!

j’espère que ton rêve est devenu réalité.

p1090327.jpg

 

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Corps de femmes 14 novembre, 2010

Classé dans : DESSINS FUSAIN — michelehardenne @ 16:32

p1130393.jpg

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Dessins au fusain : Le thème en est « La nudité féminine ». 

Il n’y a pas d’impudicité à dessiner un corps nu, la pudeur, elle est intime et le corps même s’il est qu’une enveloppe charnelle, il est ce que nous en faisons le vrai de l’être, son essentiel il est là derrière cet amas de peau.

M.H.

*********************************

Un dimanche de pluie

sortir les crayons

et n’avoir qu’une envie

assouvir une passion

p1090454.jpg

***

Apparence trompeuse.

La laideur d’une personne

n’est pas son physique

ni même son corps

Pourtant elle est visible comme

le nez au milieu du visage

Elle a beau la masquer

avec des paroles enrobées de douceur

et vous charmer car elle aura belle allure…

Mais une fois que le masque tombe

que vous l’avez contrariée,

alors la nature de l’être reprend le dessus.

L’apparence est trompeuse

voir au-delà peut réserver bien des surprises!

M.H.

(dessin au fusain)

p1100890.jpgp1100549.jpg

 

 

 

 

 

   p1100867.jpg     p11007981.jpg

     

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Regarde-moi dans les yeux. 12 novembre, 2010

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 19:24

moifleurs.gif 

Regarde-moi dans les yeux.

Si le regard est la porte des rêves et des pensées

Alors, croise le mien et rends-moi curieuse de toi

Mes yeux restent ouverts pour que tu puisses y entrer

Alors viens, je t’invite, franchis le seuil n’hésite pas.

****

Viens t’installer là, dans ce petit coin de ma mémoire

J’y ai fait de la place rien que pour toi

Raconte-moi comme tu en es capable, une belle histoire

Une qui me fera voyager dans d’autres temps, d’autres endroits.

****

Qu’importe que ton langage soit la prose ou la poésie

Par mes yeux, je ferais ta connaissance

Et je sais qu’avec toi, j’oublierais l’ennui

Que tu m’enchanteras et éveilleras mes sens.

****

Alors regardons-nous et fais-moi t’apprécier

Ouvrons-nous l’un à l’autre, je suis prête à t’accueillir

Mais n’allons pas trop vite, rien ne sert de se presser

Laisse-moi prendre le temps de te découvrir.

***

Cette lueur qui brille dans mes yeux brun-vert

N’est pas le reflet de ce qui paraît

Mais, juste un livre ouvert

Qui petit à petit me livre ses secrets. 

(M.H) 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Sauver les apparences! 11 novembre, 2010

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:40

illusionsmonroeeinstein.jpg 

« Sauver les apparences »


Protéger une tromperie dans le but de se donner de la contenance.
A force de vouloir paraître, la vie que l’on se crée n’est qu’illusion faite de semblants et de mensonges.
La vérité finit toujours par éclater
alors menteur, tricheur, imposteur, fuyez!
Pour sauver votre précieuse apparence
préférez-y la transparence
Apparaissez…disparaissez!

(M.H)

* levez-vous et regardez l’image en vous éloignant de l’écran du pc.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Danielle Messia :  » De la main gauche »

Classé dans : MOMENT MUSICAL,MOMENT TENDRESSE — michelehardenne @ 0:05

fribromyal7tp.jpg

 

http://www.youtube.com/v/-CAOKdP7Kaw?fs=1&hl=en_US

Paroles de la chanson  » De la main gauche »

Je t’écris de la main gauche
Celle qui n’a jamais parlé
Elle hésite, est si gauche
Que je l’ai toujours caché

Je la mettais dans ma poche
Et là, elle broyait du noir
Elle jouait avec les croches
Et s’inventait des histoires

Je t’écris de la main gauche
Celle qui n’a jamais compté
Celle qui faisait des fautes
Du moins on l’a raconté

Je m’efforçais de la perdre
Pour trouver le droit chemin
Une vie sans grand mystère
Où l’on se donnera la main

Des mots dans la marge étroite
Tout tremblant qui font de dessins
Je me sens si maladroite
Et pourtant je me sens bien

Tiens voilà, c’est ma détresse
Tiens voilà, c’est ma vérité
Je n’ai jamais eu d’adresse
Rien qu’une fausse identité
Je t’écris de la main bête
Qui n’a pas le poing serré
Pour la guerre elle n’est pas prête
Pour le pouvoir n’est pas douée
Voilà que je la découvre
Comme un trésor oublié
Une vie que je recouvre
Pour les sentiers égarés

On prend tous la ligne droite
C’est plus court, ho oui, c’est plus court
On ne voit pas qu’elle est étroite
Il n’y a plus de place pour l’amour

Je voulais dire que je t’aime
Sans espoir et sans regrets
Je voulais dire que je t’aime, t’aime
Parce que ça semble vrai
 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Ploc…ploc…ploc! 10 novembre, 2010

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 11:30

goutteeau.gifPloc, ploc ,ploc. goutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gif

goutteeau.gif goutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gif

Jolie larme du ciel, gouttelette de pluie                         

Ta chanson, si on prend le temps de l’écouter

Est rythmée et entrainante

J’aime te regarder tomber

Et lorsque tu viens t’éclater sur les toits de schiste

Tu les transformes en un miroir

Dans lequel se reflète le ciel                                      

 goutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gif

Tu offres toute une palette de gris

Du plus foncé au plus perlé

Perle d’eau aux lueurs scintillantes

Pourquoi es-tu si mal aimée ?

Pourquoi rends-tu les gens tristes ?

Alors que tu es source de vie et d’espoir

Et qu’après ton départ arrive le soleil

Ploc, ploc, ploc ! 

(M.H)goutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gifgoutteeau.gif

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Ben E. King : I (who have nothing) 9 novembre, 2010

Classé dans : MOMENT MUSICAL,MOMENT TENDRESSE — michelehardenne @ 16:16

beneking.bmp Ben E. King: I (who have nothing) (1963)

 

http://www.youtube.com/v/z4r3_FqrrsM?fs=1

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Vent de mer.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 13:50

p1080729.jpg 

Vent de mer

Ce matin la mer est déchainée

Les vagues viennent se jeter à mes pieds

En gémissant, elles s’échouent  sur un sable nacré

Aux reflets dorés et pailletés.

Le vent qui vient de la mer est violent

Et sa chanson en un cri, un hurlement 

Oblige les grands oiseaux  blancs

A s’éloigner de l’océan.

L’air marin me fait tourner la tête, m’enivre

Mon esprit comme un voilier se met à tanguer

Léger, il laisse s’échapper mes pensées 

Il flotte par-dessus la mer, il est libre

Mon regard se plonge dans l’infini

Sur la mer, le soleil disperse ses rayons

En de longs doigts partant de l’horizon

Se tendant vers moi comme ceux d’un ami

Je tends ma main vers ce mirage

Le soleil a les traits de ton visage

Mon esprit voilier à envie de poursuivre le voyage 

Mais le vent s’y oppose et me pousse sur le rivage.

(M.H) 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Emporte-moi Goéland 7 novembre, 2010

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 12:54

p1080835.jpg

Emporte-moi Goéland.

Emporte-moi Goéland

Laisse-moi monter sur ton dos

Emmène-moi par monts et par vaux

Envolons-nous par-dessus les océans

Fais-moi découvrir de nouveaux pays

Monte haut, plus haut dans le ciel

Et montre-moi donc toutes ces merveilles

Qui font qu’on peut encore aimer la vie

Emporte-moi Goéland

Allons ensemble toucher le soleil

Pour moi, déploie toute grande tes ailes

Ici, plus personne ne m’attend

Tu peux te moquer de moi Goéland

Mais je suis prête à partir

Avec toi, je veux découvrir

Ce qui peut encore être important

Regarde-moi Goéland

Je ne suis qu’une peau de chagrin

Et j’’ai besoin que tu m’emmènes très loin

Alors, aide-moi à rester vivante, là, maintenant.

(M.H)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Et si…il ne me reste que l’amitié. 6 novembre, 2010

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 22:23

p1080495.jpg

 

Et si …il ne me reste que l’amitié 

 

Et si…il ne me reste que l’amitié

Comme unique bagage

Que je voudrais te l’offrir en partage

À toi, l’inconnu  dont  j’ignore et ne veux connaître le passé

Et si…il ne me reste que l’amitié

Parce que l’amour  que j’ai déjà donné

Est parti, en me laissant le cœur blessé

Et que la mémoire de mon corps ne peut l’oublier

Et si…il ne me reste que l’amitié

Parce que mes yeux de femme

Dont en silence s’écoulent des larmes

Ont juste besoin d’un ami à qui se confier

Et si…il ne me reste que l’amitié

Parce que je sais qu’elle sera sincère

Sans condition, loyale et entière

Pourrais- tu toi me la refuser ? 

(M.H.) 

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...