MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

La naissance d’une idée. 12 janvier, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 11:16

 

La naissance d’une idée.

Commencer par   « Pour vouloir arriver à… il faudrait que… »

Une idée ne peut-être spontanée, elle doit répondre à un souhait, une volonté.

Et puis, il faut se renseigner; voir si l’idée n’a pas déjà été proposée.

Une vieille idée devient un fait.

Il suffit de la reprendre et dans ce cas, le vœu c’est déjà réalisé,

et l’idée est dépassée.

Une idée doit être réfléchie, projetée dans le temps et dans l’espace.

Elle doit pouvoir être profitable à tous et à tout moment.

Fermer les yeux, prendre une grande respiration

et se poser la question qui enfantera l’idée :  « Pour vouloir arriver à…, il faudrait que … »

Et là les yeux, portes de la pensée, peuvent s’ouvrir et s’aérer.

Tout en s’écarquillant grandement, laisser l’idée absorber la lumière.

Plus elle sera lumineuse, plus est sera bonne !

Et enfin l’exprimer : 

pour vouloir arriver à la paix dans le monde,

il faudrait que tous les hommes soient frères et égaux. 

En voilà une idée et qui finalement ne demande qu’un peu de bonne volonté !

M.H. 

 

3 Commentaires

  1.  
    Cilou
    Cilou écrit:

    COucou,
    Je lis ce texte qui me ravit! Belle inspiration que je partage et plutôt 2 fois qu’une…J’espère que tu vas bien.Je suis un peu beaucoup énormément débordée en ce moment si bien que j’ai décidé ce soir de ne pas travailler mais de venir papillonner sur mes blogs préférés…la preuve en est, j’ai bien fait, j’adore ton texte! CIlou
    ***
    Bonsoir Cilou,

    tu papillonnes déjà…mais tu es en avance sur la saison :)
    je finis encore un peu de boulot et puis j’irai faire ma petite balade nocturne sur les blogs.
    Merci de ta visite.
    Bisous et à bientôt.
    ****

  2.  
    canelle49
    canelle49 écrit:

    Bonjour Michèle,

    belle pensée ce matin, une réflexion me vient en te lisant et je me dit, mais oui, bien sûr, après tout, il faudrait que l’amour de l’autre soit en nous sans même avoir à y penser, une sorte de chose qu’on aurait dans notre coeur, comme avoir un nez, des yeux, une bouche, oui on peut rêver (sourire)

    Amitié, Helene
    ***
    Bonjour Hélène,
    tous les sentiments sont dans l’air, les bons comme les mauvais.
    Il suffit juste de les respirer, un réflexe qui finalement est vital et puis …on expire ceux qui déplaisent et l’on ne garde en nous que ceux qui nous rendent heureux et qui alimentent notre coeur.
    Bises et au plaisir.
    ***

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  3.  
    Bettina
    Bettina écrit:

    Agréable de vous lire…
    ***
    merci de votre visite
    et à bientôt
    ****

    Dernière publication sur FICTIONS et FRICTIONS : Bruxelles ciblée, Bruxelle brisée, Bruxelles martyrisée...

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...