MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

La saison des mensonges. 28 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 18:22

imagescajq1faz.jpg 

La saison des mensonges. 

Du printemps à la fin de l’été

Tes textes affichaient un sourire

Les lettres étaient douces et rassurantes

Tu te voulais protecteur de ma fragilité

Et utilisais les mots qui me touchaient.

*

Puis les chaudes soirées s’en sont allées

De moins en moins tu t’es mis à m’écrire

J’avais du mal à te comprendre

Et les mots qui m’étaient destinés

N’étaient  plus que venin et méchanceté.

*

Une saison tu as pu m’apparaître si beau

Dans mes yeux tu y mettais ta lumière

Mais de l’hiver et de ses longues soirées

Tu en as fait un bien triste manteau de pluie

Que tu m’as offert en guise de délire.

*

J’ai accepté ce vêtement de mots

Qui pour une fois se voulaient sincères

De moi, tes écrits se sont bien moqués

Mais ce tissu de mots tristes et sans vie

Me fera bien vite oublier ton sourire.

*

La saison des mensonges en est à sa fin

Et mes yeux se nourrissent d’une clarté

Qui fournira l’encre de mon stylo

Pour écrire mes mots de liberté

Ceux qui font que je me sens vivante.

*

Les mots se soudent à mon destin

Ils tracent le chemin de ma réalité

Et c’est dans chacune des saisons

Qu’ils puisent leur sens et leur vérité

Ne faisant pas de ma vie une page blanche.

M.H. 

*

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

La clé. 27 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:39

32e13a53.jpg

La clé

Nous recevons à la naissance une clé

cadeau de notre humanité

mais beaucoup semble l’avoir égarée

Les portes de notre coeur et de notre esprit

ont la même serrure

à nous d’utiliser la clé fournie

et d’honorer notre nature

ouvrons les portes et laissons entrer

l’autre, l’étranger, le différent

apprenons à le connaître et  à l’aimer

pour notre survie c’est important.

M.H.

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

La couleur du coeur 26 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 22:05

coeur20et20main.gif 

La couleur du coeur

Quand deux coeurs battent à l’unisson,

ils ne font qu’une seule musique

Quand deux coeurs mélangent leur passion

ils laissent dans l’air un parfum unique

celui d’un amour sans condition

une seule empreinte de pas de vie

laissée sur un chemin de différences

qui donne force aux coeurs unis

de faire face aux apparences

La couleur du coeur qui aime

est lumière, amour et pureté

elle se répand dans les veines

et rend saines et belles les pensées.

M.H.

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Pensée du jour : le chemin 25 février, 2011

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 7:23

imagesca0c66uf.jpg

Le chemin de la vie est un sentier

sur lequel il y a des cailloux et des rochers

parfois, il faut les contourner

les escalader ou faire un détour

modifier son parcours

sans possibilité de retour

A chacun son chemin

son sentier du destin.

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Une ombre dans la nuit. 24 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 0:02

funambule.jpg 

Une ombre dans la nuit. 

Quand on éteint la lumière
et que la lune se fait blonde
les ombres prennent le pouvoir
elles entretiennent le mystère
et dansent une étrange ronde
dans leur voluptueuse robe noire

 

Elles voudraient s’envoler
et rejoindre la lune
pour continuer à danser dans l’éternité
mais leurs pieds sont prisonniers
l’ombre et la chose ne font qu’une
l’une a existé de la journée
l’autre aime à s’animer la nuit
et dans cette farandole étrange
je vois que la mienne les suit.

M.H.

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Petit mot du matin… 23 février, 2011

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 7:55

imagescaizu3c6.jpg

..je me lève et je te bouscule, tu ne te réveilles pas, comme d’habitude…

A qui je m’adresse, mais au soleil bien sûr!

Ce matin, son altesse astrale semble décidé à rester sous la couette moëlleuse de nuages.

Il s’est recouvert la tête d’un voile vaporeux de châtoyantes couleurs se dégradant du rose pâle au mauve foncé en passant par le lilas.

A propos de lilas, avez-vous vu dans les jardins comme ils sont en bourgeons?

La nature paresse, mais si le soleil pouvait montrer l’exemple et se lever un peu plus tôt, elle se ferait un plaisir de lui servir son petit déjeuner en l’accompagnant dans une douce frénésie de piaillement d’oiseaux.

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Les mots du poète. 22 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 10:53

mots.jpg 

Les mots du poète.

 Lorsqu’il était trouvère ou troubadour, le poète ne composait pas que des chansons d’amour!

Chansons, parce qu’il recherchait  et privilégiait la musicalité, le vers apportait aux textes oraux une belle densité.

Mais le poète est avant tout un créateur, il invente des formes expressives , il est un dompteur des mots et leur fait faire des figures de style par le poids qu’il leurs accorde et l’émotion dont il les habille.

Le poète est un faiseur d’images par comparaison et métaphores il nous suggère des rêves.

Oui, le poète est un faiseur de rêves!

Le poète nous fait rêver quand en sa qualité d’artiste, il enrobe les mots d’une beauté intemporelle, qu’il met  une musique imaginaire sur les paroles du « chant de l’âme », quand il se fait explorateur et nous emmène découvrir de nouveaux mondes, quand il se veut prophète.

Mais le poète est capable de nous montrer aussi notre réalité avec ses travers et ses difficultés, sa tristesse ou sa pathétie.

Un poème ne se lit pas comme un roman, il se récite à voix haute en donnant aux mots et aux phrases l’accent oratoire; c’est la voix qui lui donne vie.

Il est outrecuidant de se prétendre poète par le simple fait que l’on fasse des rimes ou que l’on associe des mots en créant des métaphores grotesques et répétives…

Un poète est un artiste!

Sans imagination, sans émotion, sans génie, sans personnalité, sans authenticité,…l’auteur de poème n’est qu’un phraseur!

M.H.

Quelques poètes contemporains, à lire et à ressentir :

Jean Blanquet , Abdellatif Laâbi, Marie Melisou, Marie Beliste, Gina Bernier …

et tous ces autres anonymes qui ne seront jamais publiés et qui mettent leur Art sur une toile, un espace où leur liberté de s’exprimer fait honneur à leur talent.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Au fil de l’eau. 21 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 19:17

p1120738.jpg

Au fil de l’eau.  Il pleut sur Paris et la Seine Apparait comme une reine 

Elle porte une robe couleur d’écume Avec un joli col de brume Les ponts lui font la haie d’honneur 

Notre-Dame lui montre son cœur Le Louvre lui fait les yeux doux Le prestige est là à ses genoux 

Les bateaux-mouches la caressent Et au fil de l’eau rien ne presse  La belle apprécie d’être courtisée Et nous prenons le temps de l’aimer. M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Un aller-retour. 20 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 22:57

railweb.gif 

Un aller-retour

Monter dans un train et se laisser glisser sur les rails du nulle part.

Présenter son billet d’un aller-retour et le laisser poinçonner par un contrôleur du destin

qui avec le sourire vous souhaite « un bon voyage ».

Un voyage vers le vrai des sentiments.

Ce départ je l’ai commencé sur le quai de l’espoir et  à mon retour je me suis retrouvée sur le quai de l’amour.

Quand le coeur est hésitant, quand le doute s’installe,

rien ne vaut de prendre un petit bagage et de partir à deux…

  en voyage.

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Au clair de la Lune. 19 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 0:16

lune.gif 

Pierrot ce soir n’est pas à la fête

il boude dans son coin et fait la tête

Colombine lui avait prêté sa plume

pour qu’il écrive au clair de la lune

combien son amour était passionné

et qu’il l’aimerait pour l’éternité

Mais les mots  se sont moqués de lui

Il les avait écrits sur un papier de nuit

un de ceux couverts d’étoiles scintillantes

que l’on destine à son amante

Les mots étaient doux comme des bonbons au miel

et pris de légèreté ils ont regagnés le ciel

ils se sont promenés sur la voie latée

la lune les a aperçus et les a mangés.

moralité :

les mots d’amour sont beaux quand ils sont lus

mais rien ne vaut un regard et des bras tendus

M.H.

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

pensée du jour … 18 février, 2011

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 7:30

 » Un écrit ne vit que par celui qui le lit ».             

M.H.

imagesca0gexar.jpgQu’elle vienne du coeur ou de l’esprit l’écriture quand elle est passion, elle ne peut être que partagée et si l’émotion est perçue par le lecteur, alors l’écriture est vivante pour l’éternité!

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Soleil de février. 17 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 11:48

neplusvoirld6.jpg 

Soleil de février.

Joie retrouvée en regardant par la fenêtre

un soleil de février qui vous invite à la fête

celle de la lumière et de douces températures

qui en se fiançant invite dame Nature

à porter pour cette occasion un fin collier de verdure

orné de quelques perles de rosée

qui tels des diamants se mettent à scintiller

il n’y a pas de fête sans musique

alors je profite de ces instants euphoriques

pour écouter le concert des moineaux

orchestré magistralement par un corbeau Maestro.

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

La « motigite » 16 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 22:30

imagescalt5cm9.jpg 

La « motigite » 

J’ai eu un refroidissement.

Cela a commencé avec un frisson dans les yeux, mes cils se sont mis a tremblés, la lumière qui émanait à ce moment de la page électronique était sans doute trop forte.

 Ensuite, j’ai senti un vent froid me pénétrer dans la bouche. 

Ce vent a rencontré l’air chaud qui circulait dans mes pensées et leur contact s’est transformé en un cyclone qui a commencé à emporter mes sentiments en les rendant totalement déchainés ; le mal se heurtait au bien, la haine provoquait l’amour, la méchanceté narguait la bonté.

Un chaos infernal régnait dans mon esprit alertant mon cœur à venir y mettre de l’ordre.

Mais là aussi l’anarchie affrontait les battements de mon cœur, qui sont en général modérés, une rivière de doute avait pris le pouvoir et s’écoulait dans toutes mes veines.

Ce flux bouillonnant est allé envahir une zone que je croyais neutre, protégée, libre et l’a contaminée. 

Mes rêves étaient à leur tour infectés.

Le sommeil, qui en général est de bon conseil, n’avait plus autorité que pour intervenir devant cette révolte d’un esprit et d’un corps qui ne peuvent se mettre d’accord, il a préféré attendre que les éléments se calment.

Mon corps le premier prit la décision de s’installer devant la page lumineuse, mes yeux se sont alors fixés sur les mots qui devaient être la cause de ce mal être, mon esprit les a regardés et mes sentiments se sont apaisés, mon cœur réussit à contrôler ses battements et à ramener le doute à sa source et quant au sommeil, il reprit à nouveau ses droits.

J’ai eu un refroidissement provoqué par des mots viraux.

Ces mots, que j’ai lus, étaient agressifs et virulents, ils se sont attaqués à ceux que j’avais en mémoire et les ont rendus faibles et malades.

Mais à la « motigite » il n’y a qu’un seul remède : écrire.

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Gozette aux pommes de chez nous!

Classé dans : TOUT CE QUI EST AUTRE — michelehardenne @ 15:18

gozette.jpg 

La pomme dans toute sa tentation

cuisine passion

pour les gloûtons

en toute saison!

Ingrédients

* pâte levée pour tartes
* pommes
* beurre
* cannelle
* cassonade
* jaune d’œuf

* Pelez et videz les pommes puis découpez-les en tranches
* Faites rissoler ces tranches de pomme dans un morceau de beurre
* Ajoutez la cannelle, la cassonade et laissez refroidir
* Abaissez la pâte en rondelles
* Pliez une rondelle en deux pour marquer la séparation
* Au centre d’une moitié de rondelle, placez les pommes puis rabattez l’autre moitié en mouillant les bords avec de l’eau
* Appuyez avec le pouce sur les bords pour bien les fermer
* Dorez le dessus de la gosette avec du jaune d’oeuf et faites une petit incision au centre
* Faites cuire à four moyen environ 25 minutes et dégustez.

hummmm elles étaient trop bonnes
et ce petit goût de pommes
sucrées et caramélisées
que du bonheur en somme
et…vive la pomme!

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Matin soleil. 15 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 19:25

bqc3arf2.gif

Matin Soleil

Se réveiller d’un mauvais rêve et regarder là dans le lit, sur l’oreiller, la vie qui vous sourit.

Se dire qu’il est bon d’avoir un ami, un compagnon à ses côtés dont les premiers mots sont susurrés dans un souffle tiède qui vous donne envie de paresser.

 Mon réveil est une fête lorsque dans ses yeux j’aperçois le premier rayon de soleil. 

Comme d’une brise légère, je me délecte de sa main qui caresse mes cheveux et de ses lèvres qui  me réclame le premier baiser…

celui qui fera que nous vivrons une belle journée.

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Mon ombre. 14 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 17:11

Mon ombre

Partout où je suis, tu es là

Notre amour est un soleil

Qui pose ses rayons sur moi

Et qui te rend réel

Sans toi

Mon ombre n’existerait pas

M.H

(l’amour ne pas s’éterniser pour en parler mais se le souhaiter pour l’éternité)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Cupidon est en voyage. 13 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 20:52

images.jpg 

Cupidon est en voyage

il guette les coeurs solitaires

et du haut de son nuage

il sait déjà ce qu’il va faire

Son arc est bandé

ses flèches sont dorées

je vais rêver de vous ce soir

peut-être que Cupidon fera mon bonheur

et qu’il répondra à mes espoirs

en vous envoyant une flèche en plein coeur.

M.H

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Aimer un temps, un moment, un instant. 12 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 13:05

couplecoeur.gif

Aimer un temps, un moment, un instant.

Qu’il est bon le temps des amours

des envolées de baisers

Sensuels et parfumés

Au goût du «  je t’aimerais toujours »

************

Qu’il est beau le moment des amants

Enlacés dans des draps de soie froissés

Et qui prennent le temps

Tendrement de s’aimer

***********

Qu’il est doux l’instant de vérité

Quand le cœur sans pudeur se livre

Quand la raison se laisse aller

Quand le corps se sent libre

*****

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

L’océan de mes envies. 10 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 15:05

L’océan de mes envies

Les îles peuvent être des mirages

sorties de l’océan de mes envies

elles ont la forme de ton visage

que je caresse durant mes nuits

*
nuits de rêves et de folle passion

où ma raison affole mon corps

qui comme un volcan en éruption

est prêt à cracher ses trésors

*

Des trésors de tendres sentiments

qui s’abandonnent sur un sable doré

en attendant que vienne l’engoulevent

au crépuscule les emporter

*

Emportée par un vent de tendresse

le bateau de mon imagination

file à l’horizon de tes caresses

libre de toute destination

*

destination au goût de paradis

comme seul les rêves peuvent les faire naître

voyage dans les abysses de mon esprit

où les mots te font apparaître

*** 

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Il et toi. 9 février, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 12:22

 

Il et toi.

Il me dit de me taire qu’il en a marre de mes mots

Il veut que je disparaisse sans laisser de trace

Que je sois invisible et insonore que je m’efface

Il n’en a rien à faire de mes maux

*

Ce qui l’intéresse c’est d’être le soleil

Et que les astres se mettent à tourner autour de lui

Il croit que les étoiles lui doivent leur vie

Et que sans sa lumière elles ne seraient pas si belles 

*

Il aime se prendre pour la fleur qui attire les abeilles

Si sûr que sa fragrance leur fait tourner la tête

Que sans lui elles ne seraient pas à la fête

Et qu’elles ne seraient plus capables de produire du miel

*

Dans mon cœur il n’y avait plus aucun miroir

Il les a tous brisés les uns après les autres

En me persuadant que tout était de ma faute

J’étais une femme qui vivait dans le noir

*

A coup de flatteries et de mensonges

Il m’a fait esclave de ses sentiments

Il m’a enchainé à son cœur froid et sans battements

M’imposant comme unique vision son monde

*

Mais ce matin je me suis réveillée d’un cauchemar

Mes yeux se sont ouverts sur un nouveau bonheur

Il provenait d’un éclat de soleil dans mon cœur

Que tu as déposé en me rendant de l’espoir

*

Ta force et ta sincérité sont entrées en moi 

J’ai bu comme un élixir tes mots d’amour

Et maintenant je peux assister au lever du jour

En tant que femme entière portant en moi ta joie.

*

M.H. 

 

12
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...