MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

La poésie est en deuil. 8 février, 2011

Classé dans : TOUT CE QUI EST AUTRE — michelehardenne @ 18:45

andreechedid.bmp

Une femme, une vie, une intelligence.

Les mots de l’esprit et du coeur

phrasés dans une conscience

Merci Madame ! 

Toi-Moi

Par l’univers-planète
un univers à toute bride
Par l’univers-bourdon
dans chaque cellule du corps

Par les mots qui s’engendrent
Par cette parole étranglée
Par l’avant-scène du présent
Par vents d’éternité

Par cette naissance qui nous décerne le monde
Par cette mort qui l’escamote

Par cette vie
Plus bruissante que tout l’imaginé

TOI

Qui que tu sois

Je te suis bien plus proche qu’étranger.

Andrée Chedid (« Contre Chant » – Éditions Flammarion – 1968 et 1971 et « Visage Premier » – Flammarion 1972)

 

1 Commentaire

  1.  
    booguie
    booguie écrit:

    bonjour du matin
    eh oui la vie est ainsi faite, on espère vivre longtemps, mais le temps nous rattrape pas moyen d’y échapper , une femme qui a sue façonner la vie de son fils et petit fil en leur écrivant des textes pleins de vie. bonne journée à toi
    ***
    Bonjour Booguie,
    Une poétesse contemporaire qui écrivait comme elle rêvait.
    bises et à bientôt.
    ****

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : La vie de Ludwig Van Beethoven.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...