MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

La rencontre. 30 avril, 2011

Classé dans : MES ANIMAUX DE COMPAGNIE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:24

La rencontre.

 La rencontre. dans MES ANIMAUX DE COMPAGNIE p1140014

Si petit, si curieux…qu’on a besoin de le protéger.

Différent et pourtant...p1140013 dans POESIES, TEXTES

Laisser le contact s’opérer…

p1140015

Se toucher, se sentir, se caresser…

Partager ses odeurs, sa différence…

S’ils peuvent y arriver, pourquoi pas nous !

M.H.

 

 

Avril, c’est fini.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 6:46

Avril, c'est fini. dans POESIES, TEXTES p1130914 

Avril, c’est fini. 

C’est lorsque l’on arrive au dernier jour du mois que l’on se rencontre du temps qui s’est écoulé depuis Noël, le jour de l’An, la Saint Valentin,…et que l’on se dit « qu’avril a été vite passé ».

Nous voici déjà en mai, enfin pas tout à fait, le 1er mai ne commencera que demain.
La journée sera belle, le soleil s’est levé et le ciel semble bien dégagé, mais il faudra attendre encore une journée pour « faire ce qui te plait ».

Il est vrai que j’ai déjà pris de l’avance pour cette citation et que je l’ai déjà appliquée en janvier et février.

Pour ce qui est de mars, j’ai oublié, c’était un mois moins gai.

Pour avril,  j’ai osé, sur sa fin , me découvrir d’un fil.

Ce mois étant plus que printanier, je me suis mise au rythme de la saison et j’ai mué :  j’ai laissé ma nature prendre le dessus et me suis vêtue d’une peau plus épaisse, plus lumineuse, plus audacieuse.

Mai sera un mois exceptionnel, je me réjouis de le voir arriver !

M.H. 

 

 

 

 

Fleurs des champs. 29 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 6:48

Fleurs des champs. dans POESIES, TEXTES fleurs10 

Fleurs des champs

L’écho faisait des ronds dans l’eau

à la source de la Providence

dont elle se délectait avec bienveillance

pour l’avoir guérie de tous ses maux.

Elle n’était qu’une fleur des champs

une graine qui avait poussé seule,

sauvage et qui se dandinait au gré du vent

exposant ses pétales au soleil

et se nourrissant de l’air du temps.

Son coeur s’était laissé butiner

par un papillon aux mille couleurs

qui se posait sur elle dès le lever du jour

lui apportant toute sa douceur

et la protégeant de son amour

Maintenant, elle portait en elle le fruit

de ses amours passionnés

qui allaient enfin donner vie

à ses envies de liberté.

M.H.

 

 

La boule de voyant. 28 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:09

 La boule de voyant. dans POESIES, TEXTES boule_10

Sur certains sites « sociaux », il y a des applications auxquelles je m’amuse à participer et notamment celle-ci :

Michèle a consulté et la Boule de voyant a répondu :

Une personne proche dit du mal de toi dans ton dos. Méfie toi !

Ce qui est étonnant, c’est qu’en décembre dernier, une femme que j’ai rencontrée dans une rue de Paris, en regardant le creux de ma main gauche m’avait dit :  » quand les beaux jours reviendront, tu te réveilleras avec les oiseaux et tu seras prête à vivre un de tes rêves, tu rayonneras mais méfie-toi, une personne proche dira du mal de toi dans ton dos…en fait tu ne la connais pas vraiment, mais elle pense très fort à toi et ne te veux pas que du bien ».

Ces prévisions me font sourire, mais pourquoi quelqu’un chercherait-il à me nuire ?

Je ne fais de mal à personne, je vis simplement ma vie…je réalise juste un rêve.

M.H.

 

 

Mon jardin sera votre maison.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 6:46

 Mon jardin sera votre maison. dans POESIES, TEXTES champs10

Mon jardin sera votre maison

Ce matin, les nuages sont bas et la visibilité est réduite, le brouillard s’épaissit.

La météo annonce de la pluie, mais plus que jamais on l’appréciera aujourd’hui.

Plus d’un quart de la réserve naturelle des Fagnes a été détruite suite à un incendie, il y a quelques jours.

Dans cette espace la faune et la flore étaient en plein éveil, les multiples fleurs apportaient nourriture et abri à toute une série d’insectes et notamment des abeilles.

J’aime mon jardin et c’est le moment d’ensemencer les pelouses, mais cette année je vais abandonner les semences de gazon « sélectionnées » au profit de fleurs sauvages, afin d’accueillir ces insectes qui sont menacés de disparition et créer des espaces où la tonte sera évitée.

Les espaces naturels et sauvages peuvent être recrées, même en ville, il suffirait de laisser pousser le gazon en délimitant des zones où la vie pourrait se poursuivre.

Il est vrai que  l’image d’un parc ou d’un jardin public où les pelouses ne seraient plus tondues pourrait donner l’impression d’une négligence, mais les jardiniers sont aussi des artistes, à eux d’imaginer ces espaces qui permettront de retrouver une biodiversité et un équilibre de la nature.

M.H.

 

 

La phrase. 27 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 6:19

 La phrase. dans POESIES, TEXTES images10

La phrase.

Je m’étends de tous mes mots

sur une page de grains blanche et fine.

Je laisse l’encre me traîner de toute ma longueur

sur ce papier douceur.

La main qui guide le trait

est légère et il s’envole poussé

par le vent de pensées amoureuses

s’amusant de mes courbes généreuses.

Je suis une phrase…

Je suis : «  Je t’aime ». 

M.H. 

 

 

Un rêve voit le jour. 26 avril, 2011

Classé dans : TOUT CE QUI EST AUTRE — michelehardenne @ 10:31

p1140040.jpg

Je l’ai fait naître de mon imagination des nuits où le sommeil ne voulait pas m’emporter avec lui, des nuits où la lune me tenait compagnie et maintenant…elle vit!

« Iris Blanche » vient de prendre corps!

Je vis un rêve éveillée et je vous le dois, à vous internautes et compagnons de la toile qui me lisez et qui m’encouragez.

Je vis un bonheur intense et je vous dis merci!

M.H.

 

 

Passer à autre chose.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:03

 Passer à autre chose. dans POESIES, TEXTES oiseau11

 Passer à autre chose.

Les jours se suivent, les nuits y succcèdent.

Les boutons éclosent  à l’appel de la nature et arrivent les premières roses.

De la journée d’hier, je n’en ai conservé que quelques photos que j’ai transférées sur mon PC et que bientôt j’effacerais pour en mettre de nouvelles.

Faire de la place pour que la nouveauté s’installe et efface le passé qui a été un moment de vie qui m’a permis d’avancer.

Tu as longtemps fait partie de mes rêves où je me projetais dans un avenir avec toi, où je pensais qu’une complicité et une amitié exceptionnelles allaient naître entre nous, mais il s’agissait sans doute d’un mirage créé par tout ce soleil dont je me suis ennivrée.

Ma tête me fait mal, mon coeur en souffre aussi, chargés de trop de toi.

Ce matin, c’est décidé, je vais passer l’éponge sur le tableau de mes pensées et effacer ces projets qui finalement ne se réaliseront jamais.

J’ai de nouvelles craies, je vais pouvoir à nouveau rêver.

M.H.

 

 

La méprise. 25 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 22:25

La méprise. dans POESIES, TEXTES dyn00511 

La méprise.

Tu veux discuter de ce qui est bien pour moi ?

Tu veux me faire sourire quand je suis triste?

Tu veux être mon ami ? 

Mais qui es-tu ?

Es-tu un animal ou un végétal ?

Es-tu une onde positive ou un anion ?

Es-tu masculin ou féminin ?

Es-tu printemps ou hiver ?

Tant de questions !

Ce que je sais de toi

C’est que tu n’es personne 

Ni ombre, ni lumière

Juste un passager des ondes 

Sans passé, sans futur

Juste un présent ambigu

Excuse-moi d’avoir commis cette méprise

Je pensais que… 

M.H. 

 

 

Ma brouette.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 6:57

 Ma brouette. dans POESIES, TEXTES ma_bro10

Ma brouette

Ma brouette avec ses allures de vieille demoiselle est une fée, une princesse dans mon jardin.

Elle garde une certaine grâce avec sa roue voilée, son pneu décoré de rustines colorées, ses poignées usées.
Elle ouvre bien grand les bras pour accueillir avec compassion une végétation non désirée et c’est dans un silence presque religieux qu’elle l’accompagne jusqu’à son dernier lieu où elle se décomposera pour devenir un terreau de qualité.

Sans cette brouette, jamais je ne serais arrivée à transformer un terrain sauvage et triste en un paradis où règne une nature verdoyante, où l’eau se fait miroir sur un bassin pour permettre aux oiseaux de s’y mirer, où les fleurs par leur nectar attirent papillons et abeilles.

Cette brouette m’inspire le respect et pour la remercier de m’avoir tant aidé, je vais lui offrir une nouvelle enjolivure que je vais assortir à son corsage argenté.

M.H. 

 

 

Pensée du jour…lundi de Pâques.

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 6:47

Pensée du jour...lundi de Pâques. dans PENSEE DU JOUR images10« Le jour c’est levé, sur une étrange idée, je crois que j’ai rêvé… »

Que ce lundi, la trève était mondiale

Que les lits des hôpitaux étaient vides

Que tous les enfants étaient habillés de blanc

J’ai rêvé d’amour, de paix, de sourires.

oui…j’ai rêvé.

M.H.

 

 

Petite pensée de ce dimanche de Pâques 24 avril, 2011

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 18:22

Petite pensée de ce dimanche de Pâques dans PENSEE DU JOUR images10Comment s’est passé votre journée?
Vous n’avez rien fait de « spécial », dommage.
La mienne a été une fois de plus exceptionnelle…je l’ai vécue!

M.H.

 

 

Le lapin blanc.

Classé dans : FABLE — michelehardenne @ 8:16

 Le lapin blanc. dans FABLE heidiw10

 Le lapin blanc.

Bonjour Monsieur Lapin,

vous me semblez de belle humeur.

Que faites-vous dans le jardin  ?

Vous les avez vu passer de bonne heure,

non, je n’ai rien entendu,

je dormais à point fermé.

De toute façon je n’y crois plus,

je ne suis plus une enfant vous savez !

Si j’en suis sûr!

Bien sûr!

Que portez-vous dans votre panier,

il m’a l’air bien lourd à porter ?

Des oeufs que vous avez ramassez,

pour votre petit déjeuner.

Je parie qu’ils sont en chocolat

emballés dans de jolis papiers colorés.

Monsieur Lapin vous moqueriez-vous de moi,

vous voulez dire qu’elles sont passées,

qu’elles étaient en or et ailées ?

Allons donc, ce sont des histoires pour les enfants !

J’ai grandi , je n’y crois plus maintenant.

Et pourtant…

Je parle avec un lapin blanc !

M.H.

 

 

 

 

 

Pensée du jour ….23 avril 23 avril, 2011

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 8:20

Pensée du jour ....23 avril dans PENSEE DU JOUR images10Quand un ami vit dans la souffrance, physique et mentale, les mots ne comptent plus, les regards non plus…

Tendre la main,  l’accompagner et l’écouter.

Nous ne pouvons prendre sa douleur, mais nous pouvons y être sensibles en nous joignant à ses espoirs.

Quand un ami ne va pas bien, renforçons plus que jamais ce lien exceptionnel qu’est l’amitié!

M.H.

( pensée pour Isabelle, Monalisa)

 

 

 

Maintenant ou jamais.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:35

s'envoler 

Maintenant ou jamais.

J’ai fait des études scientifiques, alors que l’on m’avait conseillé de me diriger vers des études littéraires.

 J’ai une profession économique, alors que l’on me conseillait l’enseignement.

J’ai souvent été conseillée, j’ai écouté et j’ai choisi.

J’ai toujours été fort entourée, mais les décisions importantes de ma vie me reviennent.

On me dit souvent: « attends…patiente…tu as le temps de voir venir…

Mais attendre quoi, qui?

Les portes de mon avenir sont dans un couloir étroit, elles sont fermées, c’est à moi de les ouvrir.

Derrière ces portes, je rencontre des gens,  tous intéressants; ils veulent me protéger, me conseiller, me guider…

Je les écoute, me lance dans des projets qui me plaisent et qui me font avancer dans ma vie.

Puis,  arrive le moment où je sens qu’il est temps pour moi de concrétiser ce travail, je le vois abouti, je me dois de le réaliser et  alors  je me confronte à  ces gens qui me conseillaient.

Ils ne m’ont pas aidée, ils n’ont pas participé à mes longues heures de travail, ils ne m’ont même pas écoutée et maintenant ils me reprochent de ne pas les avoir attendus, alors que je les ai entendus.

Je ne dois rien à personne, je ne dépends de personne, je suis libre et je réalise mes choix en les assumant.

J’ai de la patience, de la volonté, l’échec ne n’anéantit pas… au contraire il m’enrichit.

Le temps se compte dans une vie et si l’on veut poursuivre son chemin, après la réflexion il faut oser passer à l’action et se dire : c’est maintenant ou jamais.

Qu’ai-je à perdre ?

Rien !

M.H.

 

 

 

 

Rendez-vous céleste. 22 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 19:22

 Rendez-vous céleste. dans POESIES, TEXTES p1130912

Rendez-vous céleste.

Cet après-midi, je me suis invitée à un rendez-vous céleste.

Lui en costume gris foncé, elle dans une robe moelleuse blanche, il se sont rencontrés, enlacés.

Dans un bruit détonnant, ils se sont embrassés en versant quelques larmes.

Entre eux, c’était le coup de foudre et j’étais là pour les féliciter de leur beauté.

M.H.

 

 

Trop d’amour, tue l’amour.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 17:43

Trop d'amour, tue l'amour. dans POESIES, TEXTES iwante11 

Trop d’amour, tue l’amour

Il n’y a pas d’amour heureux

Et le cœur en devient malheureux

Mon être est devenu imperméable

Ma douleur reste inconsolable

Trop d’amour, tue l’amour

*

Tes mensonges ne m’atteignent plus

Depuis que je sais que tu ne m’aimes plus

Je reste seule avec mes idées noires

Et chaque nuit je revis notre histoire

Trop d’amour, tue l’amour

*

Tu étais tellement pour moi

Que je me suis dévouée pour toi

Corps et âme je te les ai abandonnés

J’étais une ombre à ton corps attaché

Trop d’amour, tue l’amour

*

Je respirais ton air et buvais tes mots

Je m’offrais à toi comme un cadeau

Tu t’en es amusé, j’étais ton jouet

Et puis tu m’as cassé

Trop d’amour, tue l’amour

*

Mais ce matin tout est fini

Seule la lune me tiendra compagnie

Tu m’as arraché le cœur

Tu ne m’as laissé que la douleur

Je t’ai donné trop d’amour

Tu m’as tué, mon Amour. 

M.H. 

 

 

Réveil matinal.

Classé dans : FABLE — michelehardenne @ 6:54

 TOURTERELLE

Réveil matinal

Levons-nous au chant du coq
mais des coqs il n’y en a plus
Levons-nous avec les poules
mais les poules j’en ai pas vues
pas plus que des canards ou des oies
non chez moi il n’y en a pas
par contre il y a une tourterelle
elle chante dès le lever du soleil
je connais sa ritournelle
et c’est elle qui me réveille!

M.H.

 

 

Avril, c’est la fête au jardin. 21 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 20:57

p1130933.jpg

Avril, c’est la fête au jardin.

L’année passée, j’ai négligé le jardin, tant au printemps qu’à l’été et l’automne.

A la campagne, les éleveurs qui ont des vaches ont ensemencé les prairies dès la fin des gelées de février.

Le temps doux a eu raison de ces graines qui rapidement ont germé pour donner naissance à une herbe épaisse et bien grasse.

Le gazon a bénéficié du même régime et les graminées qui avaient été sélectionnées au départ pour faire une pelouse à l’herbe tendre et vert foncé est devenue une prairie, mais des tontes régulières devraient pouvoir affiner cette herbe fourragère.

Ce que j’aime dans le jardin ce sont les fleurs, les haies de charme, un ou deux cyprès, un cèdre du Liban, un saule, un noisetier, un noyer, quelques fruitiers – pruniers, pommiers- et des arbustes à la floraison courte entre mai et juin, mais qui font un bel écran durant tout l’été, sans oublier dans le fond de la propriété des famboisiers et des groseillers.

N’ayant pas entretenu les plates-bandes, nombreuses sont les vivaces qui  se sont mélangées et font désorde dans le terrain.

Je les ai séparées, bouturées de façon à créer quelques boules moins éparses et j’ai laissé quelques espaces entre elles afin de pouvoir y semer des fleurs annuelles qui dégageront leur parfum suave jusqu’à l’automne et attireront une foule de papillons et d’insectes utiles  ramenant ainsi dans ce cadre campagnard une biodiversité, bien nécessaire.

Cette activité au grand air est à la fois apaisante et grisante.

J’ai participé à la création d’une vie végétale mais ce sera le mois de mai qui décidera de son destin.

M.H.

 

 

 

Le lever .

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 5:48

Le lever . dans POESIES, TEXTES oiseau10 

Le lever .

Je me suis levée avant lui
j’ai quitté le lit la première
et je vais pouvoir le regarder
apparaître à  l’horizon et s’élever.

Je me suis levée avant lui
j’ai quitté mon nid la première
et je vais pouvoir l’ écouter
chanter dans le cerisier.

Je suis là devant le jour
les bras ouverts, le coeur à l’air
le regard plein d’amour
pour toi qui vas te réveiller sur cette Terre.

M.H.

 

123
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...