MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

J’ai pris l’heure 2 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 19:44

 heure

J’ai pris l’heure.

Pendant que tu attends que le soleil se lève, c’est mon sommeil qui se couche.

Les troubles du sommeil, au début, ont troublé beaucoup de mes journées.

Je ne suis plus entièrement diurne pas plus que nocturne.

Tout est question du poids de mes paupières, de la vitesse de ma pensée, de ma façon de me mouvoir.

Le tout s’est de trouver mon équilibre dans ce temps qui fout le camp.

Mais maintenant, l‘heure peut s’affoler, elle ne m’affole plus: plus d’heure pour manger, c’est mon estomac qui fait le tic-tac, plus d’heure pour me lever, plus d’heure pour me coucher…

Je suis une femme libre…

je suis libérée du temps, je suis maîtresse des aiguilles, l’heure ne m’atteint plus, c’est moi qui la prend au gré de mon temps…

Pour toi, j’ai pris l’heure d’une pause et je te l’offre dans cette prose.

M.H. 

 

4 Commentaires

  1.  
    lejp
    lejp écrit:

    coucou …je me balade,en attendant le soleil,ton papillon vole et joli vivant dirait on..tu assures un max …bisous

    *************
    Qui voilà?
    Tu as pris un radeau pour venir dans mon monde et bien regarde….il devient un beau bateau blanc, avec au sommet d’un de ses trois mâts un goéland qui tient dans son bec un rameau.
    A l’embarcadaire de mes mots je t’invite à t’y amarrer et te remercie d’avoir fait ce voyage.
    Bisous

    ***********************

    Dernière publication sur on se le dira : image courte

  2.  
    christianem
    christianem écrit:

    Bonjour Michèle
    J’ai, moi aussi, le « privilège » de vivre au rythme de mon horloge biologique !
    Cette pause que tu prends me permet justement de prendre du temps pour venir cueillir tes mots sur une page blanche d’une de tes nuits ou d’un après midi.
    Merci de ce joli cadeau
    Bises
    Christiane
    ****
    Bonjour Christiane,

    La vie passe assez vite que pour qu’un tic tac nous mette à son rythme et ne nous le rappelle.
    Vive les femmes libres, qui savoure chaque instant du temps qu’elle prenne pour les autres d’abord, parce que c’est dans notre nature et puis surtout pour elle.
    Ce privilège d’être finalement à l’écoute de son corps et de ses instincts, en dehors d’une horloge dont la mesure a été définie par de savants calculs mathématiques, ne peut que nous rendre plus belle et disponible.

    Bises et bon dimanche.

    *****************

  3.  
    ismeraldamadrid
    ismeraldamadrid écrit:

    Ce bouleversement du sommeil vécu d´une manière positive et qui a une influence très réfléchie sur la façon de percevoir le temps. Mème s´il continue à filer aussi vite, tu as maintenant le temps de nous consacrer ces minutes si précieuses qui nous apportent de tes nouvelles. Un style fluide, un texte sympathique à lire. J´adore.
    Ismeralda
    ***
    Bonjour Isa,
    j’aime beaucoup la façon dont tu perçois mes écrits et les commentaires réfléchis que tu postes.
    Bébé, nous sommes conditionnés à ne pas confondre le jour et la nuit.
    On nous inculques des réflexes qui parfois vont à l’encontre de notre nature, pour nous insérer dans une « vie sociale » où le temps est géré.
    Lorsque ces réflexes, pour une raison qui est encore inconnue et fait l’étude de recherche sur le « comportement », s’amenuisent pour finir par disparaître on parle de « trouble du sommeil ».
    Que dire des gens qui ont dû bouleverser ce rythme du sommeil parce qu’il travaille la nuit, ou parce que comme le boulanger son travail commence avant le lever du soleil…
    Il a fallu que l’organisme s’y adapte ou qu’il acquiert un autre rythme du sommeil.
    Mon organisme c’est adapté, je vis mon temps d’éveil autrement, tout simplement.

    Bises et passe un bon dimanche en famille.
    ****************

    Dernière publication sur De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ? : La coupe du Roi (2012-2013) pour l´Atletico de Madrid. Merci Cholo.

  4.  
    canelle49
    canelle49 écrit:

    Bonjour Michèle,

    ton texte si bien écrit a fait que je me suis reconnue, ne plus avoir l’heure qui décide quand on mange et quand on dort est un privilège et une liberté, comme tu l’a si bien décrit, incroyable.

    Bisous et bon dimanche Michèle

    Helene
    ****
    Bonjour Helene,

    en étant moins soumise aux « horaires », on gère réellement soi-même son temps, on évite le stress et on y gagne énormément en qualité de vie.
    Bises et bon dimanche

    **************

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...