MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Il n’était pas un soleil. 5 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:24

soleil papillon 

Il n’était pas un soleil.

A l’horizon, dès son lever, il habillait mon ciel d’un chamarré de couleurs allant du rose à l’orangé.

Entre ma raison et mon coeur, il était comme un soleil prometteur d’une belle journée.

J’ai attendu d’être éblouie, mon esprit s’était préparé à recevoir sa lumière, mon coeur battait à l’idée d’avoir un peu de sa chaleur.

Je me réjouissais de ses bienfaits et je cherchais son amitié.

Mais, il n’a jamais atteint son zenith. 

Il n’était qu’un astre simulé qui dans toute sa médiocrité s’est terni.

 M.H.

 

3 Commentaires

  1.  
    lejp
    lejp écrit:

    a mon réveil ,je voulais croire….mais en fait ce beau soleil,c’est un lampadaire qui ne c’est pas éteint…alors! rire des farces que l’on se fait….

    ****************************
    Bonjour JP,

    La lumière artificielle peut faire paraître, mais seul un vrai soleil fait apparaître.
    Bises et merci de ta visite

    *****************

    Dernière publication sur on se le dira : image courte

  2.  
    christianem
    christianem écrit:

    Bonjour Michèle
    D’autres soleils te feront oublier
    Des clans se sont formés
    Ceux qui rit à nos « conneries »
    Les autres sont à pleurer et
    dans sa tombe Musset doit se retourner !!!
    L’encre vinaigrée ne troue que le papier
    Ne soit pas trop touchée
    par des mots non rigolos
    Cette plate forme « supporte »
    Soleils et gigolos !
    Bises
    Bon après midi
    Christiane
    ****
    bonjour Christiane,
    tu me fais sourire et cela me fait bien plaisir.
    La vie est ainsi faite, pas le temps pour des rancoeurs ni des regrets.
    J’aime que les choses soient claires et lumineuses.
    Un gros nuage est passé dans mon esprit, chargé d’électricité et de pluie, mais le ciel est clément et le soleil parvient toujours à percer et puis j’en oublie le temps gris.
    Bises et à bientôt

    ************************

  3.  
    canelle49
    canelle49 écrit:

    Bonjour Michèle, on peut parfois se tromper et se brûler les ailes tel le papillon aux rayons du soleil si on l’approche de trop près, tes écrits sont très beaux, une fois de plus tu nous emmènes dans ta poésie avec le bonheur de te lire.

    Bisous, Helene
    *****
    Bonjour Helene,

    le soleil est un astre prodigieux et tous ceux qui ont voulu l’imiter de par son rayonnement lumineux on finit par se brûler.
    Bisous et à bientôt.

    *****************

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...