MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 18 avril 2011

Partir en expédition. 18 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:24

Partir en expédition. dans POESIES, TEXTES radeau10 

Comme Christophe Colomb, je suis partie à la découverte d’un nouveau monde.

J’ai navigué sur une mer médiatique à la recherche d’une terre où les rêves pouvaient se concrétiser et je l’ai trouvée.

Pendant des mois , mon  embarcation de fortune ne contenant qu’un petit bagage a flotté sur des ondes qui parfois étaient apaisantes et d’autres fois houleuses.

J’ai dû braver des tempêtes de mots violents qui auraient pu , si je ne m’étais pas accrochée au mât rudimentaire de mon radeau, me faire retourner à mon point de départ ou pire me faire sombrer dans les abysses de la renonciation.

Mais, il y avait cette étoile qui me servait de repère et que je fixais longuement pendant mes nuits de solitude.

La Lune était si pâle, qu’elle avait des allures de vieille dame à côté d’elle.

Cette petite lumière dans le ciel voilé de mes pensées me tenait compagnie et m’inspirait, elle me guidait au travers d’un océan de doute.

Et puis une nuit, cette étoile s’est enflammée et je l’ai vue tomber.

Je l’ai regardée s’éteindre, un peu triste de voir disparaître mon guide qui me donnait tant de force pour poursuivre mon exploration.

Je me suis laissée bercée sur une eau trouble aux vagues silencieuses, errant sans but, un peu perdue.

Et puis, un matin le soleil s’est levé, ses rayons m’ont enlacée, réchauffée et sa lumière se réfléchissait sur la mer de mon avenir.

Cette lumière m’appelait, un vent s’est mis à souffler dans la voile de mes espoirs et mon petit radeau s’est retrouvé sur une plage de projets dorés où des indigènes habillés de longue robe de savoir et coiffés d’expérience m’ont tendu la main.

Je leur ai offert mon bagage, ils me font visiter leur monde.

Ils parlent un langage que je ne maîtrise pas encore, mais ils sont patients et rient gentiment de mon ignorance.

Je suis sur une nouvelle terre où mes pas se font encore hésitants, le « monde de l’édition » m’a accueillie et je m’émerveille à chacune des rencontres que j’y fais.

Ce matin, à côté du soleil brillent de nouvelles étoiles et je suis prête à explorer ce nouveau monde.

Je me prépare à une expédition dont je n’imaginais pas la difficulté, mais ce défi j’en ai rêvé !

Il faut croire en ses rêves et les défier…dans la réalité.

M.H.

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...