MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 23 avril 2011

Pensée du jour ….23 avril 23 avril, 2011

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 8:20

Pensée du jour ....23 avril dans PENSEE DU JOUR images10Quand un ami vit dans la souffrance, physique et mentale, les mots ne comptent plus, les regards non plus…

Tendre la main,  l’accompagner et l’écouter.

Nous ne pouvons prendre sa douleur, mais nous pouvons y être sensibles en nous joignant à ses espoirs.

Quand un ami ne va pas bien, renforçons plus que jamais ce lien exceptionnel qu’est l’amitié!

M.H.

( pensée pour Isabelle, Monalisa)

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 23 avril 2011

Maintenant ou jamais.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:35

s'envoler 

Maintenant ou jamais.

J’ai fait des études scientifiques, alors que l’on m’avait conseillé de me diriger vers des études littéraires.

 J’ai une profession économique, alors que l’on me conseillait l’enseignement.

J’ai souvent été conseillée, j’ai écouté et j’ai choisi.

J’ai toujours été fort entourée, mais les décisions importantes de ma vie me reviennent.

On me dit souvent: « attends…patiente…tu as le temps de voir venir…

Mais attendre quoi, qui?

Les portes de mon avenir sont dans un couloir étroit, elles sont fermées, c’est à moi de les ouvrir.

Derrière ces portes, je rencontre des gens,  tous intéressants; ils veulent me protéger, me conseiller, me guider…

Je les écoute, me lance dans des projets qui me plaisent et qui me font avancer dans ma vie.

Puis,  arrive le moment où je sens qu’il est temps pour moi de concrétiser ce travail, je le vois abouti, je me dois de le réaliser et  alors  je me confronte à  ces gens qui me conseillaient.

Ils ne m’ont pas aidée, ils n’ont pas participé à mes longues heures de travail, ils ne m’ont même pas écoutée et maintenant ils me reprochent de ne pas les avoir attendus, alors que je les ai entendus.

Je ne dois rien à personne, je ne dépends de personne, je suis libre et je réalise mes choix en les assumant.

J’ai de la patience, de la volonté, l’échec ne n’anéantit pas… au contraire il m’enrichit.

Le temps se compte dans une vie et si l’on veut poursuivre son chemin, après la réflexion il faut oser passer à l’action et se dire : c’est maintenant ou jamais.

Qu’ai-je à perdre ?

Rien !

M.H.

 

 

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...