MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 28 avril 2011

La boule de voyant. 28 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:09

 La boule de voyant. dans POESIES, TEXTES boule_10

Sur certains sites « sociaux », il y a des applications auxquelles je m’amuse à participer et notamment celle-ci :

Michèle a consulté et la Boule de voyant a répondu :

Une personne proche dit du mal de toi dans ton dos. Méfie toi !

Ce qui est étonnant, c’est qu’en décembre dernier, une femme que j’ai rencontrée dans une rue de Paris, en regardant le creux de ma main gauche m’avait dit :  » quand les beaux jours reviendront, tu te réveilleras avec les oiseaux et tu seras prête à vivre un de tes rêves, tu rayonneras mais méfie-toi, une personne proche dira du mal de toi dans ton dos…en fait tu ne la connais pas vraiment, mais elle pense très fort à toi et ne te veux pas que du bien ».

Ces prévisions me font sourire, mais pourquoi quelqu’un chercherait-il à me nuire ?

Je ne fais de mal à personne, je vis simplement ma vie…je réalise juste un rêve.

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 28 avril 2011

Mon jardin sera votre maison.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 6:46

 Mon jardin sera votre maison. dans POESIES, TEXTES champs10

Mon jardin sera votre maison

Ce matin, les nuages sont bas et la visibilité est réduite, le brouillard s’épaissit.

La météo annonce de la pluie, mais plus que jamais on l’appréciera aujourd’hui.

Plus d’un quart de la réserve naturelle des Fagnes a été détruite suite à un incendie, il y a quelques jours.

Dans cette espace la faune et la flore étaient en plein éveil, les multiples fleurs apportaient nourriture et abri à toute une série d’insectes et notamment des abeilles.

J’aime mon jardin et c’est le moment d’ensemencer les pelouses, mais cette année je vais abandonner les semences de gazon « sélectionnées » au profit de fleurs sauvages, afin d’accueillir ces insectes qui sont menacés de disparition et créer des espaces où la tonte sera évitée.

Les espaces naturels et sauvages peuvent être recrées, même en ville, il suffirait de laisser pousser le gazon en délimitant des zones où la vie pourrait se poursuivre.

Il est vrai que  l’image d’un parc ou d’un jardin public où les pelouses ne seraient plus tondues pourrait donner l’impression d’une négligence, mais les jardiniers sont aussi des artistes, à eux d’imaginer ces espaces qui permettront de retrouver une biodiversité et un équilibre de la nature.

M.H.

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...