MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Envole-toi ! 5 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 12:34

 papillon

Envole-toi

Vole, vole joli papillon

ta vie est éphémère, alors envole-toi

Tu t’es déposé au centre de ma main

là entre la ligne de coeur et celle du destin

mais tu ne peux y rester.

Je ne suis pas une fleur et ma main j’en ai besoin

Vole, vole joli papillon

Je garderai dans mes pensées la couleur de tes écailles

elle complètera la palette de mes humeurs

et chaque fois que du gris voilera mon regard

j’irai tremper dans l’encre de ton souvenir

ce pinceau qui laisse de si jolies traces

sur le papier de mon coeur.

Vole, vole joli papillon

suis ton chemin et moi le mien

regarde le soleil , il t’appelle, alors envole-toi !

M.H.

 

 

Il n’était pas un soleil.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:24

soleil papillon 

Il n’était pas un soleil.

A l’horizon, dès son lever, il habillait mon ciel d’un chamarré de couleurs allant du rose à l’orangé.

Entre ma raison et mon coeur, il était comme un soleil prometteur d’une belle journée.

J’ai attendu d’être éblouie, mon esprit s’était préparé à recevoir sa lumière, mon coeur battait à l’idée d’avoir un peu de sa chaleur.

Je me réjouissais de ses bienfaits et je cherchais son amitié.

Mais, il n’a jamais atteint son zenith. 

Il n’était qu’un astre simulé qui dans toute sa médiocrité s’est terni.

 M.H.

 

 

De toutes les couleurs. 3 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 20:04

 femme cameleon

De toutes les couleurs.

Vêtue de tulle et de velours

Lui donnant un air glamour

Elle s’offre à toi dans un écrin

N’attendant rien du lendemain

Elle peut être animale panthère

A la bouche carnassière

Se glissant près de ton cœur

Se délectant de ton odeur

Elle peut s’habiller de blanc

Sentir en elle un feu brûlant

Mettant ses sens en ébullition

Devant l’autel de tes passions

Mais de toutes les femmes

Celle qui mettra ton corps en flamme

Sera vêtue de tout son naturel

Dans sa tenue originelle.

Je peux être celle de tes rêves

En déposant un baiser sur tes lèvres

Laisse s’envoler ton imagination

Je suis une femme caméléon.

M.H. 

 

 

J’ai pris l’heure 2 avril, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 19:44

 heure

J’ai pris l’heure.

Pendant que tu attends que le soleil se lève, c’est mon sommeil qui se couche.

Les troubles du sommeil, au début, ont troublé beaucoup de mes journées.

Je ne suis plus entièrement diurne pas plus que nocturne.

Tout est question du poids de mes paupières, de la vitesse de ma pensée, de ma façon de me mouvoir.

Le tout s’est de trouver mon équilibre dans ce temps qui fout le camp.

Mais maintenant, l‘heure peut s’affoler, elle ne m’affole plus: plus d’heure pour manger, c’est mon estomac qui fait le tic-tac, plus d’heure pour me lever, plus d’heure pour me coucher…

Je suis une femme libre…

je suis libérée du temps, je suis maîtresse des aiguilles, l’heure ne m’atteint plus, c’est moi qui la prend au gré de mon temps…

Pour toi, j’ai pris l’heure d’une pause et je te l’offre dans cette prose.

M.H. 

 

 

pensée du jour …1 avril 1 avril, 2011

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 9:38

plumeLa poésie est un Art littéraire, où l’expression écrite quelle soit en prose ou en rime , fait naître une musicalité qui transporte les mots de l’émotion.

les mots corps à corps
encore et encore
dans des rapports textuels
aux phrases rebelles
Extasie-toi écriture
soit belle et sans injure
et que la poésie s’enflamme
au grand bonheur de l’âme.

M.H.

 

123
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...