MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 15 juin 2011

Un jour de repassage. 15 juin, 2011

Classé dans : CONTE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 20:28

 Un jour de repassage. dans CONTE repass10courage Fanette !

Un jour de repassage.

Une chemise souillée, à l’odeur âcre trainait dans une manne en attendant de pouvoir prendre un bain.

Cela faisait une semaine qu’elle attendait en compagnie de vieux essuies, pantalons, chaussettes, slips, que vienne enfin son tour de profiter d’une eau chaude parfumée à la lavande ou au muguet.

La manne commençait à se vider, les autres vêtements étaient passés en premier, du fait qu’ils étaient foncés.

Elle, à l’origine, était d’un blanc immaculé, avec de jolis boutons nacrés et sa matière était tissée du plus beau et du plus fin des cotons.

Elle était de nature délicate et devait être entretenue avec précaution.

Le grand jour tant attendu était enfin arrivé.

La chemise se laissa emporter dans une mousse onctueuse et dans une eau au parfum des premières fleurs du printemps ; elle eut droit à un doux massage, plusieurs rinçages, un séchage aux quatre vents et finit par atterrir sur la table de repassage.

Comme, elle la chérissait cette bonne vienne planche.

Elle se laissa coucher sur le molleton et en apprécia sa douceur, puis se laissa caresser par un fer dont elle réclamait la chaleur.

La chemise fut ensuite pendue sur un cintre, complètement défroissée, parfumée et tout l’éclat de sa beauté, elle le devait à ce jour de repassage.

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 15 juin 2011

Un vent de liberté.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 11:58

 Un vent de liberté. dans POESIES, TEXTES 0f6f0e10

Un vent de liberté

Libre et dans le vent

J’apparais et disparais

Je t’ai laissé du temps

Et regarde ce que tu en as fait

Je ne peux vivre muselée

Pas plus que dans une cage dorée.

*

Je ne suis pas fidèle

Aux choses du présent

Tout ce qui est matériel

Je m’en moque éperdument

Je te les laisse et je m’allège

Je pars en emportant mes rêves.

*

Bye bye vie de turpitude

Je m’en vais le cœur joyeux

Garde tes mauvaises habitudes

Fais-en don à qui tu veux

Ne te cherche plus  d’excuses

Elles me fatiguent et m’usent.

*

Je ne t’ai rien promis

Alors, je m’en vais

Sur un courant d’air je m’enfuis

Sans pleurs et sans regrets

Dans le tourbillon de ma vie

Je te salue « Arrivederci ».

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 15 juin 2011

Faute de toi!

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 10:18

 

 Faute de toi! dans POESIES, TEXTES nuage-10

Faute de toi

Je n’ai plus dormi

Depuis mille nuits

Faute de toi

Tu n’es plus là

Mon lit est froid

J’ai pas de draps

Tu es parti

Sans faire de bruit

Je ne t’ai pas entendu

Tu ne m’a pas attendue

Ta vie recommence ailleurs

Sans doute pour le meilleur

Fais-moi un signe juste une seule fois

Pour que mes nuits je n’ai plus froid.

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 15 juin 2011

Mon étoile.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:39

 Mon étoile. dans POESIES, TEXTES ciel-r10

Mon étoile.

Tous les rêves que je fais sont en moi et puis parfois, j’ai envie d’en laisser partir quelques uns, parce que je sais que dans ma réalité ils ne se réaliseront pas ; trop ambitieux, trop espérés sans doute.

Le rêve, c’est le merveilleux que je me crée, toutes les conditions sont toujours réunies pour qu’il m’apporte du soleil dans la tête, une intensité de lumière pure sans poussières de médiocrité, de méchanceté, d’injustice, de laideur.

Dans mon esprit, la nuit , vit un feu de réjouissance, de bonté, de beauté.

Toi, tu resteras dans mon rêve, tu es l’étoile que j’ai regardée dans un ciel de pluie, je t’ai laissé entrer et maintenant, les yeux fermés je te laisse y briller.

Beaucoup de mes autres rêves, je les ai sortis de mes pensées, par écrit, pour ne garder que ceux où tu apparais.

Cette nuit, tu as été le chevalier en armure dorée qui m’a libéré du bûcher et peut-être que lorsque le sommeil me gagnera à nouveau, tu seras un gentil pirate qui m’emportera dans une chasse au trésor.

Dans mes rêves, nous avons vingt ans, à jamais !

M.H. 

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...