MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 27 juin 2011

A mon fils adoré. 27 juin, 2011

Classé dans : MOMENT TENDRESSE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 21:02

 A mon fils adoré. dans MOMENT TENDRESSE p1150510

A mon fils adoré.

Je n’ai pas eu facile à être maman,

Je te désirais tant, depuis si longtemps.

Mais parfois, il y a des désirs

Qui ne se réalisent pas et qui font souffrir.

La médecine m’ a assistée, mon rêve s’est réalisé

Et  tu sais  combien je l’ai lourdement payé.

Mais maintenant tout va bien,

Tu es là , mon super gamin.

Encore une étape de ta vie  réussie,

un échelon que tout seul tu as gravi,

Et je suis si fier que l’on ait cité ton prénom

Comme étant le premier de ta promotion.

Le sourire et la gentillesse de tes professeurs,

Leurs accolades pleines de chaleur,

Témoignent du respect que tu as eu pour eux,

Tu nous a fait honneur mon fils et ce soir je veux

Te dire merci, merci mille fois

D’être toi .

M.H.

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 27 juin 2011

L’amour ne se calcule pas.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 6:43

 L'amour ne se calcule pas. dans POESIES, TEXTES images33

L’amour ne se calcule pas

Ne regarde pas l’amour qui passe

Regarde-le seulement quand il est passé

Et toutes ses idées que sans arrêt tu ressasses

Oublie-les, elles n’ont plus d’intérêt

A quoi bon chercher à te comprendre

Tu t’es enfermé dans tes secrets

Et je n’ai plus envie d’attendre

Que tu puisses me les confier

Et voilà qu’arrive le moment tant attendu

Celui des mots qui sont enfin vérité

Autant t’avouer que tu ne m’intéresses plus

Tu as perdu trop de temps à t’analyser

L’amour n’est pas une théorie mathématique

Il n’y a aucune équation à solutionner

Il y a des relations que l’on souhaiterait physiques

Qui ne pourront jamais se réaliser

Ne regarde pas l’amour qui passe

Saisis-le et vis-le dans l’instant présent

Et si sur ton coeur il laisse des traces

Ne retiens que ses merveilleux instants.

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 27 juin 2011

Les yeux ne mentent pas.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 5:27

 Les yeux ne mentent pas. dans POESIES, TEXTES le-mir10

Les yeux ne mentent pas.

Cette nuit,  je regardais les étoiles, le ciel en était chargé, je les ai interrogées sur nous et j’ai eu les réponses.

Je les attendais depuis si longtemps que mon esprit en était tourmenté, à tel point que ma tête me faisait mal.

Le chant des criquets a eu raison de mon sommeil.

Leur berceuse apaisante ouvrit rapidement la porte de mes rêves et je t’y ai retrouvé.

Enfin, ce n’était plus vraiment toi, comme je t’avais imaginé tant de nuits.

Tu étais les morceaux d’un miroir qui brillaient sur un plancher.

Agenouillée, j’essayais de les rassembler, pour te reconstituer, pour te rendre l’image entière que je me faisais de toi.

J’avais pu réunir les pièces de tes mains, elles n’étaient plus tendues mais fermées en un poing marquant de blanc tes jointures.

Tes lèvres n’étaient plus ce large sourire découvrant de jolies dents, elles étaient fines et serrées.

Au fur et à mesure, que je réunissais ces petits morceaux de toi, mon coeur se serrait.

Je pensais qu’en te reconstruisant, j’allais vivre un merveilleux instant onirique, comme cela m’était arrivé si souvent.

Tu étais dans mes nuits, l’homme qui savait me rassurer et me rendre belle.

Mais, tu n’étais qu’un rêve et c’est en trouvant la pièce de tes yeux que je me suis réveillée.

M.H.

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...