MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 19 septembre 2011

Un matin de fin d’été. 19 septembre, 2011

Classé dans : LES 4 SAISONS — michelehardenne @ 9:27

Un matin de fin d'été. dans LES 4 SAISONS 2920ao10 

Un matin de fin d’été.

Ce matin, comme à chacun de mes levers, je t’ai salué.

L’air est frais, trop frais pour la saison!

Le sol gorgé de l’eau qui est tombée cette nuit, brille et reflète tes lueurs orangées.

Je tiens entre mes mains une tasse remplie d’un café fumant.

La vapeur de ce breuvage se mêle à l’air, lentement je la vois danser et puis,  comme une fiancée, elle se laisse emporter par le vent léger.

Je lève ma tasse et salue en souriant cette belle envolée, les oiseaux qui timidement se sont mis à chanter et toi qui veillera sur cette journée et la rendra belle comme à ton accoutumée.

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 19 septembre 2011

Lundi, le 19 septembre.

Classé dans : CORRESPONDANCE SENTIMENTALE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:16

Lundi, le 19 septembre

Mon ami ,

Cette nuit, un ange s’est posé sur le bord de mon lit.

Toutes ailes déployées et vêtu d’une robe de lumière, il m’a souri puis a regardé le billet que je tenais sur mon coeur.

Le papier était doux au toucher, je l’avais porté aux lèvres pour y déposer un baiser et je me suis laissée emporter par une fragrance de fougère boisée et chyprée.

Cette odeur devait être la tienne et il me plaisait de t’imaginer à mes côtés.

Les mots qui y étaient dessinés s’adressaient à mon coeur et pendant que ses battements les lisaient, mon esprit se rappelait ces instants de délices où nous étions côte à côte endormis.

Ce merveilleux thé au jasmin, dont tu sais qu’il est mon préféré, je nous voyais le partager dans ce petit salon où chaque soir tu m’attendais.

Mon ami, ces moments tant chéris bientôt nous pourrons à nouveau les partager, et même si l’été en est à sa fin, la nouvelle saison devrait pouvoir nous rapprocher.

Toute ma tendresse accompagne ces mots, et c’est avec une douce attente que je me réjouis d’avoir de tes nouvelles.

Je t’embrasse avec tout mon amour.

Michèle.

(jeu d’écriture : réponse au courrier  du 14 septembre 2011 de http://paulstendhal.unblog.fr, dans « correspondance sentimentale)

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...