MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Pensée du …13 septembre. 13 septembre, 2011

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 10:40

Pensée du ...13 septembre. dans PENSEE DU JOUR images20 L’amour est une symphonie composée de mélodieux chuchotements, d’harmonieux regards, de merveilleuses pensées.

Les notes s’écrivent sur la gamme de l’heureux et blanches ou noires, elles se lisent en complicité dans la tendresse.

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

La flamme de l’eau.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:48

 La flamme de l'eau. dans POESIES, TEXTES 30058711

La flamme de l’eau.

Ton regard s’est emparé de mes mots,

Les braises ardentes ont fait place à la pluie,

Je tiens au creux de mes mains le beau,

Que je veux t’offrir en amie.

.

Mon cœur est une flamme d’eau,

Elle est née d’une source vive,

Elle s’est déposée sur les flots,

Et rend mes pensées festives.

.

Cette flamme danse pour toi,

Et dans tes yeux humides,

Elle reflète tant de joie,

Que mes mots en sont limpides.

M.H. 

(Merci Baba et Kathy pour cette jolie illustration )

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

La rentrée de Julien. 12 septembre, 2011

Classé dans : CONTE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:27

 La rentrée de Julien. dans CONTE 70a0e210

La rentrée de Julien.

La lune se faisait timide, elle attendait que s’en aille le soleil.

Julien s’était couché plus tôt.

Demain serait un grand jour, il fallait qu’il se lève de bonne heure, il y aurait tant de choses à faire.

Il avait pris un bain chaud dont les effets devaient l’apaiser et le plonger plus rapidement dans le sommeil.

Mais, Julien, sous sa couette imprimée de petits dessins représentant des fusées dans l’espace, ne pouvait fermer les yeux !

Il la regardait, elle brillait de mille lueurs orangées et elle avait de longs cheveux fins et argentés au bout desquels des étoiles dorées y étaient suspendues.

Julien sentait son corps s’enfoncer dans le moelleux du matelas, tandis que ses pensées le quittaient pour partir s’accrocher aux étoiles.

Il voyait le bout de ses petits doigts tendus pour les attraper, il se sentait si léger, il volait…

Il voyait la terre devenir une bille, il venait de toucher la première étoile, lorsque la porte de la chambre s’ouvrit dans un grincement et que sa mère apparut.

Elle tira les rideaux et le soleil entra dans la petite chambre.

Elle aida son enfant à faire sa toilette, puis elle lui servit son petit déjeuner, elle lui attacha les lacets de ses nouvelles chaussures en cuir marine, l’aida à passer sa veste et lui tendit un cartable en toile jaune avec en lettres de couleur bleu, écrit : Julien.

Julien venait d’avoir trois ans et ce matin, il irait jouer dans la cour des grands !

Cette nuit, le petit bonhomme avait emporté avec lui un peu de son innocence qu’il est allé déposer sur le cœur d’une étoile, afin qu’elle puisse la conserver pour l’éternité.

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Un vent de jouvence. 11 septembre, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 10:22

 Un vent de jouvence. dans POESIES, TEXTES fleur210

Un vent de jouvence.

Dans l’air que je respire,

Il y a ce parfum du temps,

Chargé de mes souvenirs

Il s’emporte dans le vent.

Ce matin, il a les fragrances

Qui me rappellent mes vingt ans…

Et ce vent de jouvence

Me fait sourire évidemment !

 M.H.

http://www.youtube.com/embed/MqBLS7p3RTQ

( Vingt ans – Léo Férré )

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Pensée du …10 septembre. 10 septembre, 2011

Classé dans : PENSEE DU JOUR,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 9:22

Pensée du ...10 septembre. dans PENSEE DU JOUR images20On ne guérit jamais tout à fait de nos maux,

il y a des beautés de la vie qui sont de vrais pansements qui  se posent  sur le coeur.

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

La rage ! 9 septembre, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:09

 La rage ! dans POESIES, TEXTES 81951110

La rage !

Mal dedans,

J’enrage au corps.

Mal de dent,

J’en pleure encore.

Ne m’arrache pas le cœur,

Je n’aime pas quand tu me mens.

Avec tes mots enrobés de douceur,

J’ai des caries aux sentiments.

Mal dedans,

Tes mots sont lourds.

Mal de dent,

Mal d’amour !

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Pensée du…8 septembre. 8 septembre, 2011

Classé dans : PENSEE DU JOUR,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:21

Pensée du...8 septembre. dans PENSEE DU JOUR images20Les vacances, si elles devaient s’éterniser seraient  des congés prolongés… 

Les congés sont une autorisation de partir,

le départ est un retour aux sources,

Et la rentrée, c’est la permission de revenir…

Pour ceux qui  s’autorisent à prendre des vacances,

sans attendre d’en avoir la permission,

le retour permet dès lors de prendre un nouveau départ !

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Une muse funambule. 7 septembre, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 0:30

 Une muse funambule. dans POESIES, TEXTES 85801710

Une muse funambule.

Une Muse se promène

Sur le fil de la nuit.

Eclairée par une Lune amie,

Elle lui inspire ses poèmes,

Elle est sa rencontre du soir.

Il en est fol amoureux,

Elle est la source de l’heureux,

En laquelle il met tant d’espoir.

Il a en fait sa réalité

Et vivant un grand amour,

Il s’est mis à fuir le jour

Ne souriant plus qu’à la nuit tombée.

Dans une vie d’infortune,

Un poète s’est assis sur une étoile,

Enveloppant son âme d’un voile

Du beau, du tendre, du clair de Lune.

Les mots qu’elle lui inspire,

Il vous les offres en éclat de lumière.

Adulant cette beauté d’éther

Et ne vivant que pour ses désirs.

L’homme poète est un somnambule,

Qui vit dans un monde de mots romantiques

Où, la force de ses écrits poétiques

Lui est sourie par une Muse funambule.

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Libérons nos passions. 6 septembre, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 6:07

 Libérons nos passions. dans POESIES, TEXTES p1160712

Libérons nos passions.

Ce soir, mettons nos habits du souvenir et partons

A la recherche du coffret contenant nos passions.

Sur une île de beauté, nous l’avions enterré,

Pour le protéger de l’usure des années.

Regarde dans mon cœur, j’en ai toujours la clé,

Il te suffit juste de me donner un baiser,

De me parler et de me prendre dans tes bras,

Et puis, de laisser notre amour guider nos pas.

Partons retrouver nos rêves et nos promesses,

Les couleurs et le goût de notre jeunesse,

Les années, qui sont passées, ne nous ont rien pris,

Dans les sillons du temps, nous avons compris :

Qu’aimer ne doit jamais être enterré,

Que les passions ont besoin de liberté.

Alors, partons ensemble retrouver ce trésor

Pour que notre amour vive longtemps encore.

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Le choix. 4 septembre, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 23:01

 Le choix. dans POESIES, TEXTES pas_pl10

Le choix.

Un pas pour toi,

Un pas pour lui,

Dans tes yeux un éclat,

Sur ses lèvres un souris,

Le soleil brille pour toi,

Neptune est son paradis,

Alors, pourquoi faire un choix ?

Je sais encore qui je suis…

Une femme qui a deux bras

Et qui les ouvre sur la vie.

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Le dimanche 4 septembre

Classé dans : CORRESPONDANCE SENTIMENTALE — michelehardenne @ 9:57

Dimanche, le 4 septembre 2011. 

Tendre Poète, 

Combien il me tardait de te lire ! 

Je pensais qu’être pour quelques temps loin de tes yeux, m’éloignerais de ton cœur. 

Mais il n’en a rien été. 

A chaque lever du soleil, je souriais à l’idée que toi, tu devais encore être glissé sous ta couette et que tu devais poursuivre ce rêve où nous nous retrouvions sous un saule blanc, dans notre jardin des délices. 

Sur la plage, les pieds dans l’eau, je laissais mon regard se promener sur la ligne de l’horizon et mes pensées danser sur le flot des vagues. 

Les goélands ne se moquaient pas de moi et leur rire, chaque matin, me remplissait d’allégresse. 

Le soleil me tenait compagnie et sa chaleur, sa lumière, comblaient le vide de l’absence de tes mots que j’avais tant hâte de retrouver. 

Ecris-moi Poète, écris-moi encore ces tendres mots qui sont si chers à mon cœur ! 

Je t’embrasse tendrement. 

Michèle. 

(jeu d’écriture: réponse au courrier du 31 août :

http://paulstendhal.unblog.fr/tag/correspondance-sentimentale/ »>

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Secrets bien gardés. 3 septembre, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 23:36

 Secrets bien gardés. dans POESIES, TEXTES olivie10

Secrets bien gardés.

Par ce bel et chaud après-midi d’été,

C’était décidé, j’allais le retrouver.

Malgré, un air moite et alourdissant,

La montagne m’attendait depuis plus d’un an.

.

Alors, je suis partie là-haut,

Il y était, fier et toujours aussi beau.

Son feuillage était riche de ses reflets argentés,

Son tronc était massif et ses branches se nouaient.

.

Il était tel un prince en bel habit de lumière,

Et mes yeux s’inclinaient en baissant les paupières.

Proche de lui, je pouvais à présent le toucher,

Mes doigts se posèrent heureux sur son cœur d’été.

.

Sa belle chevelure végétale vert tendre,

S’agitait gaiement, il avait dû m’attendre.

Le printemps avait été beau, il avait grandi ,

Il portait à présent une couronne de fruits.

.

A l’ombre de son corps, je me suis reposée,

Endormie à ses pieds, j’étais protégée.

Et c’est ainsi que passa un après-midi,

Au sommet d’une montagne en belle compagnie.

.

Je n’étais pas venue les mains vides,

Et sous un manteau de terre aride,

J’y déposais précieusement dans un écrin,

Quelques proses et poèmes écrits à la main.

.

Sur une belle montagne vit un olivier,

Et à ses pieds, un peu de moi, je lui ai confié.

.

M.H. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Toi.

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:06

 Toi. dans POESIES, TEXTES p1170013

Toi,

Ma joie est visible et illumine tout mon corps,

Ô combien j’ai besoin de tes bras et de ton cœur.

Nos sentiments qui nous animent sont si purs et si forts

A partager, qu’ils nous emmènent vers le meilleur.

Malgré le trouble qui s’empare de tous mes sens,

Où que je sois je rayonne de ton bonheur.

Unique amour, tu donnes à ma vie son essence,

Regarde-moi et offre-moi de tes yeux leur douceur.

M.H

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Rendez-vous nocturne. 2 septembre, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 6:23

 Rendez-vous nocturne. dans POESIES, TEXTES p1160711

Rendez-vous nocturne.

Rendez-vous nocturne,

Au clair de la Lune,

Partage de mots amoureux,

Qui invitent le cœur à l’heureux,

Et puis …

.

Regard tourné vers les étoiles,

Avec dans les yeux ces rouges flammes,

Qui gardent en elles, le mensonge,

Et puis…

.

Les mots deviennent paroles,

Ce sont les écrits qui s’envolent,

Ils ne migrent pas vers un pays de liberté,

Ils fuient, avant d’être emprisonnés,

Dans des plurivers qui ne sont plus partagés.

.

Depuis que tu as cessé de rêver…

J’ai très mal dans ma réalité.

M.H.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Le testament de mon humanité. 1 septembre, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:19

 Le testament de mon humanité. dans POESIES, TEXTES p1170012

Le testament de mon humanité.

Mon esprit, ce coffre au trésor dans lequel j’ai conservé, nuit après jour, jours après nuits, des dires que j’ai voulu taire, des mots que je n’ai pas pu écrire, des envies que je n’ai pas su assouvir, des vœux que j’ai tant souhaités et qui ne se sont jamais réalisés,…

Et pourtant, dans cette cassette aux mille soupirs, tous les espoirs de ma vie d’humaine y étaient permis.

Ces espoirs, nourriture de mon âme et de mon désir de vivre.

Un jour, mon corps ne sera plus animé, au gré de ma volonté qui sera lasse et si fatiguée d’avoir tant voulu exister…

Alors, je laisserais les nœuds des fils qui me relient à la vie, se détendre et glisser doucement pour finir par se détacher des étoiles auxquelles ils y étaient attachés.

Ces liens invisibles seront retenus par les doigts de la Terre qui m’a vu naître et je sais qu’elle les serrera contre son cœur.

Ma chair retournera dans son corps et mon esprit s’envolera pour être transporté, là où mes pensées ont toujours voulu aller.

En vérité, un jour viendra où je serai le vent, je serai l’eau, je serai le feu, je serai la terre et le coffre au trésor de toutes mes essences s’ouvrira pour une ultime et sublime nouvelle existence.

M.H . 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Pensée du jour…1er septembre.

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 6:20

Pensée du jour...1er septembre. dans PENSEE DU JOUR images20Le souvenir reste la racine d’une fleur qui s’ouvrira sur l’avenir.

M.H.

 

12
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...