MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Lundi 17 octobre 2011. 17 octobre, 2011

Classé dans : CORRESPONDANCE SENTIMENTALE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 0:32

 Lundi, 17 octobre 2011

Mon Chéri,

Il y a des mots qui ne peuvent s’écrire,

Ils sont comme du gros sel sur une plaie,

Ils contiennent toutes les essences de mon désir,

Mais dans mon cœur, ils restent encore secrets.

Moi aussi, je rêve que dans le feu de notre amour,

Je  danse, mon cœur serré contre le tien.

Nos corps s’embrasent jusqu’au lever du jour,

Tes bras enlacent doucement mes reins,

Tes baisers rendent mes lèvres fiévreuses,

Et tes yeux ont le reflet de mon plaisir.

Dans nos soupirs, je suis si heureuse,

Que tous ces mots, je tenais à te les écrire.

Michèle.

(jeu d’écriture : réponse au courrier de http://paulstendhal.unblog.fr, dans « correspondance sentimentale », lettre du mercredi 12 octobre 2011).

Créer un blog gratuitement sur Unblog.fr

Oops ! Une erreur est survenue.

L'accès au blog est momentanément impossible,
veuillez nous excuser et ré-essayer dans quelques instants.

Vous pouvez contacter le support technique sur le forum en cliquant ici.

Retour ou Écrivez-nous si le problème persiste.