MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Un jour de pluie. 29 novembre, 2011

Classé dans : LES 4 SAISONS — michelehardenne @ 9:46

Un jour de pluie. dans LES 4 SAISONS danse_10 

Un jour de pluie

Tombe la pluie en grosses gouttes,

Sur ton imperméable gris.

Ce matin, tu es triste et tu boudes,

Tu n’as pas suffisamment dormi.

*

Le vent a soufflé toute la nuit,

Les branches des arbres étaient agitées,

Elles venaient frapper la vitre à grand bruit,

T’arrachant des bras de Morphée.

*

Tu marches seul, le regard ailleurs,

Et la pluie qui ne cesse de tomber,

Te rend de mauvaise humeur,

Alors, qu’il est si simple d’être gai.

*

Regarde le ciel et cette eau magnifique,

Qui vient en perles, mouiller le pavé,

Écoute bien sa jolie musique,

Ce matin, elle t’invite à danser.

*

Redresse- toi, et d’un pas léger,

Poursuis ta route, en souriant,

Ce sera une belle journée,

Et la pluie t’accompagnera en chantant.

*

M.H. (Michèle Hardenne)

 

3 Commentaires

  1.  
    paulstendhal
    paulstendhal écrit:

    Bonjour Michèle,

    Un bien joli texte qui me fait penser à:

    http://www.google.be/url?sa=t&rct=j&q=over%20the%20rainbow%20youtube&source=web&cd=4&ved=0CEIQtwIwAw&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3Dh-7ppsTxUH0&ei=lsjUTtOMIfLZ4QTmiM2eAQ&usg=AFQjCNFxXMN-cwu-_bViPZzd7scjm8wUlw
    {Quelque part au delà de l’arc-en-ciel}

    sur le chemin vers l’éternel
    et des rêves que tu as fait
    une fois dans une berceuse.

    Quelque part au delà de l’arc-en-ciel
    des oiseaux bleus volent
    et les rêves dont tu as tellement rêvés
    ces rêves deviennent vraiment la réalité.

    Un jour je ferai un vœu sous une étoile
    pour me réveiller là où les nuages sont loin derrière moi
    Là où les peines fondent comme neige au soleil

    Loin au dessus des cheminées, c’est là que vous pourrez me retrouver
    Quelque part au delà de l’arc-en-ciel
    Des oiseaux bleus volent
    Et le rêve que tu oses, pourquoi, oh pourquoi je ne le puis pas ?

    Bien, j’ai vu des arbres verts et des roses rouges également
    Je les observerai fleurir pour vous et moi
    Et je pense en moi-même
    Quel monde merveilleux

    Bien, j’ai vu des cieux de bleu et des nuages blancs.
    Et la clarté du jour
    J’aime le sombre et je pense en moi-même
    Quel monde merveilleux

    Les couleurs de l’arc-en-ciel si jolies dans le ciel
    sont aussi sur les visages des gens qui passent tout près
    Je vois des amis se serrer la main
    se demandant “comment allez-vous ?”
    En fait, ils se disaient ” je…je t’aime”
    J’entends des bébés pleurer et je les observe grandir
    Ils apprendront bien plus encore
    Que nous ne saurons jamais
    Et je pense en moi-même
    Quel monde merveilleux

    Un jour je ferai un vœu sous une étoile
    pour me réveiller là où les nuages sont loin derrière moi
    Là où les peines fondent comme neige au soleil
    Loin au dessus des cheminées, c’est là que vous pourrez me retrouver
    Oh, quelque part au delà de l’arc-en-ciel
    sur le chemin vers l’éternel
    Et le rêve que tu oses, pourquoi, oh pourquoi je ne le puis pas ? (X2)

    {Somewhere Over The Rainbow}

    Tendres bises.

    Paul Stendhal

    ****
    Bonsoir Paul,

    j’ai mis mes souliers rouges pour écouter cette chanson intemporelle.
    J’espère qu’en les claquant, ils m’emporteront au pays de cet arc-en-ciel éternel.

    Tendre bise.

    ***

    Dernière publication sur Oaristys : Poème : Ad filium meum Gregorius

  2.  
    ALAIN
    ALAIN écrit:

    Oui, chantons sous la pluie !!!
    ARSENE GRISALI

    ***
    Bonjour Alain-Arsène,

    Le fait de chanter ne pourrait aggraver la météo, alors époumonons-nous !

    Bises et à bientôt.

    ***

  3.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    Et sous la pluie nous allons danser
    Emmitoufflées dans nos cirés
    Et la nature, elle, va chanter
    De se retrouver arrosée

    hihihi bonne journée ma tite ou rande Michèle
    plein de gros bisous

    ***
    Du booguie-woogie,
    Sous nos parapluies,
    Ou du rock’n roll,
    ce serait drôle
    Quoi qu’il en soit,
    Dansons le pas !

    Bisous.

    Dernière publication sur FANETTE : lll

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...