MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 4 décembre 2011

Les rêves d’un enfant. 4 décembre, 2011

Classé dans : CONTE — michelehardenne @ 21:12

 Les rêves d'un enfant. dans CONTE reve_d10

Les rêves d’un enfant

En cette fin de décembre, les devantures des magasins restent éclairées durant la nuit.

Justin dans son lit n’arrive pas à s’endormir.

Les rideaux de la fenêtre de sa chambre ne sont pas suffisamment épais, et des lumières multicolores clignotantes s’invitent en projetant de jolies couleurs sur les murs et le plafond.

Les bras croisés derrière la nuque, la couette repoussée vers le pied du lit, il regarde en souriant les affiches qui sont fixées sur le mur d’en face.

Soudain, il se frotte les yeux.

Il entend des bruits qui proviennent d’une boîte, déposée sur le dessus du bac, où il range ses jouets.

Dans cette boîte, il y a des « lego » pour construire un château médiéval et aussi des figurines de chevaliers, un dragon, une princesse, un roi,  un berger, des moutons, des chevaux.

Il n’a pas encore eu le temps de déballer tout son contenu.

Il venait de la recevoir, elle avait été déposée sur le sol devant la cheminée, et c’est son papa qui l’avait découverte. Elle était emballée dans un papier brillant rouge et sur le gros nœud en satin or, était écrit au feutre noir le nom du petit garçon. 

Comme il se faisait tard, Justin avait juste pu ôter l’emballage. Son papa devait aller travailler, et il lui avait promis, que demain, dimanche, il l’aiderait à construire le château.

Justin s’assied sur son lit et voit le carton qui se met à bouger.

Il se lève et se dirige vers le bac à jouet. A peine s’en approche-t-il, qu’une dizaine de chevaliers s’en échappent et, sur leur fière monture, lui passent entre les jambes et se dirigent sous le lit.

Les lumières multicolores sont plus vives et leurs clignotements plus rapides.

Justin ne reconnait plus sa chambre, ses pieds foulent un sentier de cailloux jaunes.

Il porte un gilet en laine de brebis, et est chaussé de sabots en bois. Dans sa main, il tient un bâton.

« Allons Jouvenceau, fais place, au Seigneur et à sa Damoiselle », s’écrie une voix d’homme derrière lui.

Justin s’écarte du chemin et  les yeux grands écarquillés, laisse passer une troupe de chevaliers en armure, entourant un homme corpulent, richement  vêtu, et une jeune fille.

Le clignotement avait cessé et une lumière orangée inondait la pièce.

Justin dormait paisiblement, ses bras dépassaient de la couette et dans ses mains légèrement ouvertes, il tenait… dans l’une, une figurine de princesse, dans l’autre, celle d’un dragon.

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...