MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Au gré du temps qui va 31 janvier, 2012

Classé dans : LES 4 SAISONS,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 13:06

 Au gré du temps qui va dans LES 4 SAISONS 13628910

Au gré du temps qui va.

 

Arrive l’âge tendre, où l’on se découvre,

On est beau et on voudrait tout apprendre.

Comme un bouton de rose, on s’ouvre,

Et la vie est si belle qu’on ne peut attendre.

Alors, on se réjouit que le temps passe.

 

Et puis, le soleil se fait plus lumineux,

Sa chaleur nous donne des couleurs,

La vie, nous voulons la partager à deux,

Et vient ainsi, le temps du bonheur,

Qui dans nos cœurs laisse sa trace.

 

Ensuite, vient le moment où l’on comprend.

Sur la palette de la vie, le rouge se mélange au gris,

Pour se fondre sur une toile du temps,

Et parfaire l’œuvre de toute une vie,

Avec des moments que rien n’efface.

 

Un jour viendra, où le soleil se couchera avec moi.

Et lorsque, je serais prête à partir,

Je sourirais au gré du temps qui va,

En te laissant mon souvenir,

Sachant que dans ton cœur, j’y aurais une place.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Un doux regard 30 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 8:15

Un doux regard dans MOMENT DE VIE images43

Un doux regard.

 Quand, j’ai croisé ton regard, le mien était baissé.

Puis, j’ai soulevé doucement les paupières,

Un peu aveuglée par une forte lumière,

Pour finalement le laisser traîner,

Sur tes jolies lèvres.

 

Elles dessinaient un sourire,

Découvrant l’émail de tes dents.

Elles avaient tant de mots à dire,

Et restaient silencieuses, pourtant,

Je les voyais comme dans un rêve.

 

Mon voyage tendresse se poursuivait,

Pour finir au cœur du merveilleux.

Après avoir observé tous tes traits,

Je plongeais dans l’heureux,

De ton doux regard amoureux.

 

M.H.(Michèle Hardenne).

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Un si beau ciel d’hiver. 29 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 10:00

Un si beau ciel d'hiver. dans MOMENT DE VIE is10

Un si beau ciel d’hiver

 Les oiseaux se sont posés sur les branches des arbres nus,

Ils se taisent, et immobiles se fondent dans le paysage.

Dans le brouillard, tous les pas se sont perdus.

Ils sont emportés, là-haut dans les nuages.

Et même, si la nature est floue, elle est fière,

Et derrière son masque, elle garde un beau ciel d’hiver.

 M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Graine du…28 janvier 28 janvier, 2012

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 8:06

 

Graine du...28 janvier dans PENSEE DU JOUR arc_en10

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Mon voisin le poney 27 janvier, 2012

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:24

Mon voisin le poney dans POESIES, TEXTES p1180311

Mon voisin le poney.

A la campagne, en cette période hivernale, les herbes sont épaisses et courtes, et se recouvrent de givre le matin. Le bétail a déserté les champs et les fermes se reposent.

Le village est figé dans le temps.

Là, se trouve une petite maison, que j’affectionne. Elle m’accueille quand les jours ont le poids des heures, le lest des minutes, et que mon esprit ne se nourrit plus que de gris, et surtout elle sourit à toutes mes envies.

Les yeux de la maison sont clos, elle sommeille en mon absence.

J’en franchissais le seuil de la porte et j’y déposais mon léger bagage. A peine, avais-je ouvert les volets, que je l’entendis me souhaiter la bienvenue en faisant craquer les planches du parquet usé, sous mes pieds bottés.

Je lui avais dit « au revoir », au début de novembre.

La manne en osier, au pied de la cheminée était vide. Avant d’ôter mon manteau, mon bonnet et mes gants de laine, il me fallait aller chercher quelques rondins, stockés au fond du grand jardin.

Le bois provenait d’un cerisier, coupé il y a deux ans, il était rangé dans une vieille cabane et avait eu le temps de sécher.

En longeant la clôture séparant le jardin d’une prairie, où les vaches broutaient au printemps, et en évitant les monticules de taupes, je parvins au fond du terrain.

N’arrivant pas à porter mon lourd panier, je devais le tirer, en faisant une halte tous les dix mètres, pour me redresser et m’étirer, et c’est alors que je le vis.

J’ignorais depuis combien de temps il était près de la clôture. Il me narguait, avec l’air de me dire « allons, Miss, ce travail n’est pas pour toi, tu n’es pas bâtie pour tirer de pareille charge, moi, si ! ».

J’abandonnais le bois, qui se déversa sur le gazon humide et me rapprochais de lui.

Je passais ma main au travers du large grillage en prenant soin de ne pas toucher aux fils de barbelés rouillés. Il se pencha et me laissa  lui caresser sa crinière épaisse.

Je n’avais jamais vu un tel animal de si près, il avait une longue queue noire et un pelage fourni dans les tons marron, un corps large et musculeux, il avait tout d’un beau cheval…

Tout, non, il avait une particularité qui m’avait attirée, c’était que ses jambes, étaient bien plus petites et paraissaient plus solides.

Il me souriait en me montrant ses dents jaunies, et tout en battant des cils, il poussait sa grosse tête contre la clôture.

Une fine pluie commença de tomber.

Il se secoua la tête, fit un tour complet sur lui-même, puis se mit à courir dans la prairie.

Rapidement, je ramassais le bois, et le rentrais dans ma cuisine.

De la fenêtre, j’apercevais mon nouveau voisin, il était là sous la pluie qui se faisait battante.

Mais, j’avais été impolie avec lui, je l’avais caressé et j’avais oublié de me présenter.

Le lendemain, ce fut chose réparée, je l’invitais à déjeuner.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Une graine du …26 janvier. 26 janvier, 2012

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 11:00

Une graine du ...26 janvier. dans PENSEE DU JOUR graine11

 Qu’il est bon de prendre un peu de recul,

loin des bruits d’une foule excitée,

et de volontairement s’exiler.

 M.H.(Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Une journée pour du bien. 25 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 12:17

mp

Une journée pour du bien.

Je me suis isolée pour quelques jours, du travail « sérieux » à terminer.

Alors, je me suis installée dans une petite maison, au milieu d’un nulle part « rural », où le réseau des ondes passe et puis s’en va.

Mes yeux et mes oreilles sont en balade.

Ils se laissent distraire par le bruit des bourgeons,qui timidement éclatent sur des arbres couverts d’une mousse grisâtre, et puis, il y a les fous rires des fleurs qui sont perceptibles dans le chant du vent.

Les oiseaux sont aussi de la partie, ils piaillent et sautillent de branche en branche, et puis s’envolent pour revenir en piqué prendre une gorgée d’eau fraîche dans l’étang.

J’ai voulu fuir le bruit de la ville et me plonger dans le silence, celui de la Nature, et comme elle, vivre au rythme de la saison, l’hiver, où tout semble être endormi.

Et bien, soit je me suis trompée d’endroit, soit la saison se moque de moi !

Quoi qu’il en soit, cette journée, je ne la vivrais rien que pour me faire du bien.

M.H. (Michèle Hardenne)


 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Le bouffon est un roi 24 janvier, 2012

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:00

Le bouffon est un roi dans POESIES, TEXTES arlequ10 

Le bouffon est un roi

 

Tu te glisses dans la foule, sur la pointe des pieds,

Les mains croisées dans le dos, que tu as voûté.

Tes paroles parviennent comme des sifflements,

Et derrière ton horrible masque, ton rire est strident.

Mais de cette belle fête, qui fait ses adieux à l’hiver,

Tu en es le roi et le bouffon à la fois.

Et même si tes manières paraissent bien grossières,

Sous les carreaux de ton costume, ton cœur est à la joie.

 

M.H (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Graine du…23 janvier. 23 janvier, 2012

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 9:05

Graine du...23 janvier. dans PENSEE DU JOUR graine11Dans une cheminée qui n’est pas entretenue, pas nettoyée,

où les cendres des jours derniers se sont accumulées,

 le bois se consume en une fumée épaisse, qui n’apporte ni flammes,

ni une douce chaleur et aucune belle lumière.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Dessine-moi une fleur. 22 janvier, 2012

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:59

Dessine-moi une fleur. dans POESIES, TEXTES un_mou11

Dessine-moi une fleur

(D’après une inspiration personnelle en référence au Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry).

 

« Dessine-moi un mouton, comme tu l’as fait pour le garçon, autrefois, tu sais, le petit bonhomme !

Moi aussi, je voudrais qu’il soit minuscule, parce que chez moi, ce n’est pas très grand.

Tu peux le mettre dans une caisse, pareille à la sienne, mais je préférerais qu’il soit dans un écrin, couché sur de la soie verte et douce.

Puis, si tu pouvais sur une nouvelle feuille de ton carnet d’étoiles, me faire un autre dessin, j’aimerais que ce soit une fleur, avec de jolis pétales et un grand cœur soleil.

Oui, dessine-moi aussi une fleur, pour que je puisse me poser en son centre, et comme ça, je pourrais veiller sur le sommeil de mon nouvel ami, le mouton !».

 

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Le costumé du Club. 21 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 7:35

Le costumé du Club. dans MOMENT DE VIE tango10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le costumé du Club

La rue était étroite et mal éclairée.

A cette heure avancée de la nuit, des amoureux s’enlaçaient sous les porches des hauts immeubles. Ils étaient loin de tout, et restaient sourds aux miaulements des chats gris et aux bruits de mes talons qui claquaient sur le pavé humide.

Dans le fond de cette impasse, une timide lumière s’échappait d’une porte entrouverte.

J’avais entendu au loin le gémissement d’un saxo, et plus je m’approchais d’une haute maison aux volets fermés, plus je l’entendais pleurer.

Un homme sortit de l’immeuble et m’invita à entrer.

Le carton d’invitation que je tenais à la main, lui décrocha un sourire.

Après avoir descendu quelques marches de pierre, une jeune femme me demanda mon manteau.

Je le lui tendis, découvrant ainsi une longue robe fuseau de satin rouge, au col mao et échancrée sur le côté droit.

La salle baignait dans une lumière bleutée, et au centre des couples serrés cœur contre cœur, se berçaient sur un rythme langoureux.

Je me dirigeais vers une petite table installée dans le fond d’une alcôve, où il m’attendait.

Une bougie dansait dans un photophore, et la faible lueur se reflétait dans ses yeux et sur son sourire éclatant.

Il se leva pour me permettre de me glisser sur la banquette  recouverte d’un tissu épais et moelleux.

Pour cette première soirée, il était costumé pour un bal qui n’était pas masqué.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Sur une branche du temps 20 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 7:34

Sur une branche du temps dans MOMENT DE VIE arbre_11

Sur une branche du temps

 

Dans une forêt sans nom,

Il y a un arbre de vie,

Qui résiste à toutes les saisons,

Et qui ne craint pas la pluie.

 

Son tronc est large et noueux,

Ses branches sont élaguées,

Elles touchent presque les cieux,

Et sur l’une d’elles, je me suis posée.

 

Sur une branche du temps,

J’y ai construit un nid d’amour,

D’où, je savoure chaque instant,

En espérant qu’il dure toujours.

 

L’arbre va continuer à grandir,

Et un jour, le nid sera dans les nuages,

Alors, ma vie va se poursuivre,

Vers d’autres lieux, d’autres rivages.

 

M.H (Michèle Hardenne).

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Une graine du …19 janvier 19 janvier, 2012

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 10:38

Une graine du ...19 janvier dans PENSEE DU JOUR graine11Un peu de gris, un peu de bleu !

Les jours de pluie peuvent aussi être heureux, il suffit de les regarder dans une flaque et d’y jeter un sourire.

Il fera des bonds sur l’eau , se mêlera au gris et au bleu, puis  éclaboussera la journée de ses éclats de rire. 

M.H.(Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Une si belle relation. 18 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:24

Une si belle relation. dans MOMENT DE VIE images41

Une si belle relation.

Dans une petite boîte, elle y mettait ses émotions et ses sentiments les plus beaux.

Chaque fois qu’elle en recevait, elle les rangeait avec mille précautions.

« Un jour, ils me seront bien utiles », pensait-elle.

Plus les années passèrent, moins elle remplissait sa cassette.

Puis, elle finit par la glisser sur l’étagère d’une armoire dans sa mémoire, pour finalement la laisser disparaître dans le fond, loin de toute lumière.

Mais, ce matin, elle décrocha son téléphone, la voix, lui était familière, alors qu’elle ne l’avait plus entendue, depuis des lustres.

Elle s’installa dans son fauteuil, et se laissa bercer par la musique qu’elle entendait.

Ses yeux écarquillés percevaient mieux la lumière dans la grande pièce, elle les promena sur les murs blancs, puis les fixa sur un cadre aux dorures écaillées, et finit par laisser s’écouler une larme.

Tout en souriant au jeune homme sur une photo jaunie encadrée, elle se sentit envahie par une agréable chaleur.

La boîte s’était ouverte, et tous ses sentiments et émotions étaient restés intacts.

« Non, mon ami, je ne t’ai pas oublié », répondit-elle doucement à son correspondant, « je t’ai tant attendu ».

 

M.H.(Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Une graine du …17 janvier. 17 janvier, 2012

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 8:05

Une graine du ...17 janvier. dans PENSEE DU JOUR graine11 Le gel d’un matin d’hiver, adoucit les couleurs du paysage.

Le gris se fait lumineux et le vert se fait tendre.

Les branches des arbres paraissent si fragiles, que les oiseaux hésitent à s’y poser.

Le gel d’un matin d’hiver, rend la nature belle à croquer.

M.H.(Michèle Hardenne)

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

La lumière de mes rêves. 16 janvier, 2012

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:11

La lumière de mes rêves. dans POESIES, TEXTES la_lum10

La lumière de mes rêves.

Il y a des nuits, où j’ai peur, où j’ai froid.

Je vois des formes se dessiner près de moi, mais j’ignore qui elles sont, ce qu’elles sont.

Je n’ose pas les réveiller, je ne sais pas si elles sont amies ou ennemies.

Alors, pour me rassurer, pour me réchauffer, je cherche la lumière.

Parfois, je la trouve, alors les ombres disparaissent, emportant avec elle la peur, l’inconnu.

D’autres fois, je ferme les yeux et je vais la chercher dans mes rêves.

Dans cet endroit, unique, qui n’appartient qu’à moi, elle est rayonnante.

Elle m’offre des cascades et des lagons où je peux m’y baigner, et toutes les fleurs prennent ses couleurs.

La lumière de mes rêves est une source de gaieté et de sérénité, elle est le bonheur qui me fait espérer, et il est si facile de la trouver.

 

M.H.(Michèle Hardenne).

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Ce soir, en regardant le ciel 15 janvier, 2012

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:17

Ce soir, en regardant le ciel dans POESIES, TEXTES rose_b10

Ce soir, en regardant le ciel.

 

Je me coucherai de bonne heure et je ne tirerai pas les rideaux.

J’attendrai que la Lune passe me saluer et je pourrai lui parler au travers du carreau.

Elle et moi, nous nous sommes un peu oubliées ces derniers temps,

Faute au sommeil qui m’emportait et aux nuages trop présents.

Mais ce soir, je prendrai un peu de mon temps et je regarderai le ciel,

Je lui ferai part de mes tourments et lui demanderai quelques conseils,

Car, je sais qu’elle, elle saura m’écouter, comme elle le faisait de par le passé,

Quand je prenais à cœur, de lui confier tous mes secrets.

Et puis, j’attendrai qu’elle m’invite chez elle, comme autrefois,

Je fermerai les yeux et me glisserai sous les draps.

Le temps d’un scintillement d’étoile et je la rejoindrai là-haut.

Sa lueur sera éclatante, et puis il y aura Pierrot,

Qui, comme chaque soir, accroché à son sourire,

Tiendra dans sa main un parchemin et une plume pour écrire.

Il est le gardien des mots qui ne seront jamais dits,

Et depuis ma naissance, il est mon ami.

Lui, mes secrets, il n’a pas besoin de les entendre,

Il suffit qu’il plonge son regard dans le mien pour me comprendre,

Ensuite, il trempe sa plume dans une pluie d’étoiles étincelantes,

Et c’est en le lisant que la Lune devient mon unique confidente.

Demain, je me réveillerai, heureuse d’avoir pu lui parler,

Et c’est le cœur léger que je verrai le soleil se lever.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Une graine du…14 janvier. 14 janvier, 2012

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:19

Une graine du...14 janvier. dans POESIES, TEXTES graine11

 

La vie est une partition musicale qui n’est pas écrite pour être exécutée par un soliste.

M.H.(Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Au poète qui m’offre son sourire 13 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 7:57

 Au poète qui m'offre son sourire dans MOMENT DE VIE images40

 

 

 

 

 

Au Poète qui m’offre son sourire.

 

Je referme doucement un coffre au trésor.

Il n’a pas de besoin de clé, il n’a pas de serrure.

Il contient le précieux qui à mes yeux vaut de l’or,

Un baume qui guérit toutes les blessures.

Il est un remède à la morosité,

Et agit comme une potion magique,

Diluant les poisons que j’ai ingurgités,

Tout au long d’une journée léthargique.

 

Dans ce coffret, il y a du monde un bel écho,

Le merveilleux dans son plus simple habillement,

Il se présente sous la forme de ses mots,

Couchés par amour en partage de ses sentiments.

J’ai besoin de les lire avant de m’endormir,

Et je ne suis jamais déçue de le revoir.

Alors, au poète qui m’offre son sourire,

Je le remercie de tellement m’émouvoir.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Spleen. 12 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:13

Spleen. dans MOMENT DE VIE spleen10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Spleen.

 Il vous tend une main molle et moite, ses yeux ont la couleur d’une mer grisâtre, sans aucune vague.

Ses lèvres sont fines et dessinent sur son visage aux joues creuses, un rictus qui n’invite plus à sourire.

Son corps n’a plus de consistance, il semble apathique, lymphatique, léthargique, flegmatique.

Son dos est voûté, et ses membres supérieurs amorphes, sont le prolongement de ses jambes cotonneuses.

Il a l’allure d’une pluie hivernale, et dans toute sa mélancolie, il  vous invite à le rejoindre, pour partager avec lui un repas de misère, qu’il vous a préparé en mélangeant l’ennui et la solitude, et qu’il a assaisonné au dégoût de la vie.

Lorsque vous croisé le chemin de ce triste sire, vous en perdez toute gaieté.

Monsieur Spleen, si vous ne voulez pas le coudoyer, ne le laissez pas s’inviter.

 

M.H. (Michèle Hardenne).

 

12
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...