MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Spleen. 12 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:13

Spleen. dans MOMENT DE VIE spleen10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Spleen.

 Il vous tend une main molle et moite, ses yeux ont la couleur d’une mer grisâtre, sans aucune vague.

Ses lèvres sont fines et dessinent sur son visage aux joues creuses, un rictus qui n’invite plus à sourire.

Son corps n’a plus de consistance, il semble apathique, lymphatique, léthargique, flegmatique.

Son dos est voûté, et ses membres supérieurs amorphes, sont le prolongement de ses jambes cotonneuses.

Il a l’allure d’une pluie hivernale, et dans toute sa mélancolie, il  vous invite à le rejoindre, pour partager avec lui un repas de misère, qu’il vous a préparé en mélangeant l’ennui et la solitude, et qu’il a assaisonné au dégoût de la vie.

Lorsque vous croisé le chemin de ce triste sire, vous en perdez toute gaieté.

Monsieur Spleen, si vous ne voulez pas le coudoyer, ne le laissez pas s’inviter.

 

M.H. (Michèle Hardenne).

 

6 Commentaires

  1.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    Coucou Michèle
    Hou là l’aurais tu laisser entrer par inadvertence celui là hein ???
    Si c’est le cas chasse le vite par la fenêtre et ferme toutes les portes à clé
    Je vais un peu mieux
    y’en a c’est des coups de spleen d’autre des coups de flip hihi
    bonne journée
    biosous

    ***
    Bonjour Fanette,

    Il est de l’autre côté de la rue, il guette les maisons où il n’y a pas de lumière, mais chez moi, j’ai mis le grand éclairage.

    Gros bisous et repose-toi ;)

    ****

    Dernière publication sur FANETTE : lll

  2.  
    paulstendhal
    paulstendhal écrit:

    Bonsoir Michèle,

    Spleen et idéal, quand la mer monte et que l’âme se laisse bercer par les vagues, dans le temps et le bonheur !

    Bien joli texte, comme à l’accoutumée, n’en déplaise à ceux à qui cela déplaît, et que la mélancolie aveugle !

    Tendres bises.

    Paul Stendhal

    ****
    Bonsoir Paul,

    Le beau de l’air n’est rien, quand les vagues se cognent à l’âme.

    Tendres bises.

    ****

    Dernière publication sur Oaristys : Poème : Ad filium meum Gregorius

  3.  
    ALAIN
    ALAIN écrit:

    Je préfère ne pas connaître ce Monsieur !!!
    ARSENE GRISALI

    ****

    Bonjour Alain-Arsène,

    Pour ne pas le rencontrer, il faut éviter de se trouver seul, il aime les coins sombres de l’anxiété.

    Bises et à bientôt.

    ***

  4.  
    Maria José
    Maria José écrit:

    Bonjour une petite visite de courtoisie pour découvrir votre blog bravo il est vraiment sympa

    ****
    Bonjour et merci de votre visite

    ****

  5.  
    Mel
    Mel écrit:

    Ah le spleen!!
    parfois il est là.. on ne sait que dire, que faire..
    Il l’était il y a 24h. Aujourd’hui il ne l’est plus…
    Et du côté de chez toi?
    Bisou mon amie ;-)

    ****
    Bonjour Mel,

    Il a des bourdonnements d’oreille et ne supporte pas le rire, la joie, le rêve, alors pour ne pas le voir, j’en use sans modération.

    Gros bisous, Mademoiselle Sourire et prends grand soin de toi .

    ****

  6.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    Coucou
    ah le spleen tu sais parfois tu n’as pas besoin de l’inviter il s’invite et s’incruste tout seul
    bonnne journée à toi
    bisous

    ***
    Bonjour Fanette,

    Si tu le croises, regarde de l’autre côté, à l’intérieur de toi et cherche un beau souvenir. S’il veut t’approcher, tu lui racontes en souriant de beaux souvenirs, et il saura que chez toi il ne s’installera pas !

    Gros bisous et belle journée.

    *****

    Dernière publication sur FANETTE : lll

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...