MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Sur le pont des sourires. 11 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:18

 Sur le pont des sourires. dans MOMENT DE VIE privat11

Sur le pont des sourires.

 

Sur le pont des sourires,

On marche sur des éclats d’étoiles,

Avec dans les yeux leurs reflets d’or.

Le garde-fou ne peut pas nous retenir,

Et en maître de cérémonie, il ouvre le bal

Aux premières lueurs de l’aurore.

 

Sur des pavés cousus de joie,

Mes pas se laissent glisser dans les tiens.

C’est guidé par la musique de ton cœur,

Que mon corps se blottit  tout contre toi,

Et emporté par des mouvements zéphiriens,

Il se sent envahi de bonheur.

 

Sur le pont des sourires,

On danse les yeux dans les yeux,

En faisant des tas de projets d’avenir,

Qui nous entrainent vers l’heureux.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Une graine du…10 janvier. 10 janvier, 2012

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 8:06

Une graine du...10 janvier. dans PENSEE DU JOUR graine11Le drap du lit est comme la page d’un livre.

Il conserve le secret des récits de la nuit,

et emporte avec lui le mystère de la vie.

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Son corps part en voyage 8 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 14:52

Son corps part en voyage dans MOMENT DE VIE le_cor12

Son corps part en voyage.

Cela faisait plusieurs nuits qu’il ne dormait pas, trop de soucis, trop de tracas.

« Ce n’est pas en dormant et avec des rêves, que je paierais les factures » me dit-il en me regardant flâner dans ma robe de nuit en épais coton.

Il était à peine six heures du matin, le jour tardait à se lever.

Il était assis à la table de la cuisine, une tasse de café dans une main, une tartine beurrée dans l’autre.

Son visage était en sueur, des marques bleutées se dessinaient sous ses yeux, il se leva de sa chaise, puis se laissa glisser sur le sol.

Son cœur battait vite et si fort dans sa poitrine, que même sa tête n’arrivait plus à le raisonner.

Elle avait beau lui demander de se calmer, mais rien n’y faisait, il la provoquait lui répondant du tac au tac, allant même jusqu’à lui donner des coups de sang.

Son corps ne pouvant supporter cette dispute se mit à trembler, et ses mains guidées par je ne sais quelle force, faisaient des allers-retours de sa tête à son cœur.

Sa tête s’était mise à bouder, écœurée sans doute de ce cœur qui n’en faisait qu’à sa tête.

C’est alors, que ses yeux se fermèrent, ses lèvres se pincèrent et ses bras se croisèrent sur son torse.

Son corps ne pouvant réagir, trop las, trop fatigué, dépendant tant de la tête et du cœur, se laissa emporter par l’apathie.

Pour retrouver sa sérénité, il devait partir en voyage, le temps que son cœur et sa tête puisse à nouveau se réconcilier.

Dans la langueur qui s’en suivit, ses pensées occupèrent peu à peu son esprit, lui ouvrant une fenêtre sur un monde que son corps appréciait.

Là, il se sentait léger, il était beau et parfait. Tout lui était permis, et ni la raison, ni le cœur ne pouvait le contrôler.

Tout son être s’envolait vers le pays des rêves merveilleux, où l’esprit souriait aux couleurs de l’arc-en-ciel, tandis que son cœur se berçait au son d’une mélodie du bonheur.

Là-bas, son cœur trouvait un écho et son esprit était à nouveau libre de créer.

A son retour, il ouvrait les yeux, tendait les bras et laissaient ses lèvres s’ouvrir en un joli sourire.

Le sommeil ouvre une porte sur un jardin des merveilles, qu’il est bon d’aller visiter, ne serait-ce que pour en revenir les bras chargés de fleurs à offrir et qui sentent si bon la vie.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Une graine du 06 janvier. 6 janvier, 2012

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 8:32

Une graine du 06 janvier. dans PENSEE DU JOUR graine10Prends-la au creux de tes mains et respire-la.

Expose-la à la lumière pour qu’elle en prenne toute les couleurs.

Sa complexité s’épanouit dans la simplicité.

Elle est fragile et précieuse, et elle n’existerait pas sans toi.

Elle, c’est la vie, alors aime-la !

 

                                                             M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Le tourbillon du temps. 5 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 9:35

Le tourbillon du temps. dans MOMENT DE VIE vieill10

Le tourbillon du temps

 

Elle avait été si heureuse et si gaie,

Mais un jour, elle s’est levée fatiguée.

Les enfants ne faisaient plus de bruit,

Ils avaient grandi et étaient partis.

 

Elle était dans le tourbillon du temps,

Et il s’est arrêté pour elle, maintenant.

Elle n’a plus de jour, plus de nuit,

Plus de rêves, plus d’envies.

 

Avant, elle s’était imaginée le bonheur,

L’avait dessiné de toutes les couleurs,

Sur le papier de sa vie, il y avait un soleil,

Une maison, des enfants, des hirondelles.

 

Les hirondelles sont venues se poser,

Sur le toit de la maison dont elle avait rêvée.

Les enfants riaient et jouaient dans le jardin,

Et le soleil se levait de bonheur chaque matin.

 

Mais, c’était hier, dans un endroit de sa mémoire,

Et c’est là, qu’elle voudrait retourner ce soir.

C’est l’hiver dans son tourbillon du temps,

Et elle est si seule, maintenant.

Qu’elle n’a plus de nuit, plus de jour

Plus de rêves, plus d’amour.

 

M.H.(Michèle Hardenne).

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Mon ami Particulier 4 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 14:31

 Mon ami Particulier dans MOMENT DE VIE corps_12

Mon ami Particulier

Quand les mots sont écrits, ils sont lus et peuvent faire naître une nouvelle histoire.

Un lien se tisse entre des mains qui se posent sur un clavier et des yeux qui lisent sur un écran.

Puis les mots veulent être entendus, alors ils sont prononcés.

La voix est humaine, elle a un propriétaire et une identité.

La technologie qui a fait apparaître les mots, qui a transporté la voix, peut aussi rendre une image.

Alors les mots sont vivants, ils font du bruit, respirent.

Les mains se posent sur l’écran, le contact n’est plus virtuel, il n’est pas physique, il est d’une autre réalité.

Derrière une vitre, des mots se sont croisés et une magnifique histoire d’amitié est née.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 

 

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Le voyage sur les mots

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 8:06

Le voyage sur les mots dans MOMENT DE VIE plumev10

Le voyage sur les mots.

 

Je les vois en noir sur un fond blanc, ils coulent d’une source invisible.

Je les sens au bout de mes doigts, et ce sont mes yeux qui les lisent.

Je ne peux pas les toucher et pourtant ils m’émeuvent.

Ils naissent en un signe unique, particulier, et puis ils s’unissent pour se métamorphoser et devenir une image, qui donne des envies de rêver, de partir vers des mondes recréés.

Ce soir, je t’emmène en voyage sur l’océan de mes mots, avec le verbe en étoile du berger, qui nous guidera vers des îles aux phrases poétiques.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Tout va, tout vient. 3 janvier, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 7:15

Tout va, tout vient. dans MOMENT DE VIE p1180111 

Tout va, tout vient

Je prends dans une main, une poignée de sable fin, et je le présente au vent salé qui vient s’y frotter, le sentir, le caresser, pour finalement l’emporter.

Je le regarde, grain après grain, glisser entre mes doigts.

Ceux qui restent collés sur ma paume humide, ont pris le goût du vent iodé.

Je me frotte les mains, je les fais tomber au pied du vague, puis je les laisse se mêler au sable mouillé.

La mer, comme le vent, finit elle aussi, par les emporter.

Tout va, tout vient, et j’aime à penser que ma vie ne ressemble pas à un de ces grains de sable.

Elle se laisse emmener par le vent ou une vague du temps, et poursuit à son rythme son chemin.

 

M.H. (Michèle Hardenne).

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Je cueillerais la Lune. 1 janvier, 2012

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 18:45

Je cueillerais la Lune. dans POESIES, TEXTES cueill10

Je cueillerais la Lune

 

Je voulais te faire un cadeau extraordinaire,

T’offrir ce qu’il y avait de plus beau sur cette terre.

Je n’avais aucune idée de ce qui pourrait te plaire,

Alors, je suis partie sur des chemins de poussière.

Je suis allée au-delà des montagnes,

J’ai traversé des forêts et des déserts,

J’ai rencontré des hommes et des femmes,

Des enfants pleurant dans la misère,

Tendant leurs petites mains pour quelques graines,

Juste de quoi faire pousser un peu d’amour,

Sur une terre grise bien en peine,

Qui perdait de ses couleurs jours après jours.

Après avoir fait le tour du monde,

Je me suis assise au bord de la mer,

Il n’y avait rien à des miles à la ronde,

Que de l’eau avec de tristes reflets verts.

Le vent se prenait dans mes cheveux longs

Le sable venait me fouetter le visage,

Le soleil descendait à l’horizon,

La Lune s’imposait dans le paysage.

C’est alors que me vint l’envie de la cueillir,

Et d’en couper chaque jour un quartier.

Voilà le cadeau que je tiens à t’offrir,

Et dans mes rêves, je vais y arriver.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

12
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...