MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Un premier amour 21 février, 2012

Classé dans : CONTE — michelehardenne @ 0:14

Un premier amour dans CONTE premie10

 

 

 

 

 

 

 

 

Un premier amour

 

Il était assis devant l’écran de son ordinateur.

Ses doigts s’activaient sur le clavier, puis ils le quittaient.

Il se laissait glisser au fond de son fauteuil, relevait ses lunettes sur son front, et relisait ce qu’il venait d’écrire.

Puis, il se redressait, se rapprochait de l’écran, et faisait disparaître les unes après les autres, les lettres qu’il avait mis tant de temps à choisir.

Un soupir lui échappa. Il se leva et se rendit jusqu’à la fenêtre, tira le rideau, et l’ouvrit.

Tout en fermant les yeux, il prit une grande inspiration.

Un pigeon venait de se poser sur le bord rouillé de la balustrade.

Il le regarda et n’eut pas le cœur à le chasser.

Ils étaient nombreux ces volatiles dans le quartier, et la trace de leur visite avait fait lever le nez de plus d’un passant.

Un juron monta jusqu’au balcon, il se pencha et l’oiseau s’en alla.

Le son avait été émis par un homme âgé, qui quelques mètres plus bas, se frottait l’épaule.

Il se mit à rire.

Il allait revenir devant sa table de bureau, lorsqu’il aperçut un jeune garçon d’à peine dix ans, assis sur le bord de la vitrine de Lucie, la fleuriste.

L’air était un peu plus doux que les jours précédents.

Il se prépara un café, puis vint à nouveau se placer devant la fenêtre.

Le garçonnet tenait dans ses mains quelques pièces de monnaie, qu’il comptait et recomptait encore.

Une cliente sortit de la boutique, elle s’approcha de lui, lui parla, puis pris dans son sac un billet, qu’elle lui tendit.

De son appartement, il ne pouvait entendre ce qu’ils se disaient.

Le petit homme entra dans le magasin et en ressortit avec une rose rouge dans un bel emballage transparent.

Il dut se pencher pour le voir traverser la rue, et venir rejoindre une petite fille assise sur le banc se trouvant au pied de son immeuble.

Il put alors remarquer le sourire du gamin, et l’entendre dire en tendant la rose à la demoiselle, à peine plus âgée que lui : « je t’aime !».

Il ferma la fenêtre, s’installa devant l’écran, et laissa ses doigts l’emporter vers le souvenir de ses premières amours.

M.H. (Michèle Hardenne)

 

6 Commentaires

  1.  
    nuagedorizon
    nuagedorizon écrit:

    Super blog, j’adore vos articles et reportages, bonne continuation.

    voyance gratuite par telephone

  2.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    Bonjour Michèle
    une mercredi qui commence sous un soleil resplendissant
    que de lumière qui fait du bien
    ce matin je vais mettre la voiture au garage aïe aïe aïe le porte monnaie
    bonne journée et à plus tard
    bisous
    ****
    Bonjour Fanette,

    Quand le soleil se montre derrière la vitre, il est agréable à regarder.
    Mais les températures ont bien du mal à grimper.
    La « titine » va se faire dérouiller la mécanique pour son petit entretien de printemps…et oui, maintenant que les garages font des forfaits, une heure entamée est une heure à payer !

    Gros bisous et belle journée.

    ******

    Dernière publication sur FANETTE : lll

  3.  
    ALAIN
    ALAIN écrit:

    Une très belle histoire d’amour d’enfants, c’est toujours plein de fraîcheur à cet âge là !!!
    ARSENE GRISALI

    ****
    Bonjour Alain-Arsène,

    alors, restons enfant encore longtemps !

    Bises et à bientôt.

    *****

  4.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    coucou Michèle
    Hé oui j’étais encore en ribote comme toutes les nuits d’ailleurs :lol:
    mais bon je me lève un peu tard en ce moment ça compense
    bonne et belle journée de mardi gras
    bisous
    ****

    Bonjour Fanette,

    Les jours de repos sont fait pour la glandouille et tu aurais bien tort de ne pas en profiter.

    Que ce mardi gras soit bien huilé, pour que tu puisses y glisser en toute gaieté !

    Gros bisous.

    *****

    Dernière publication sur FANETTE : lll

  5.  
    paulstendhal
    paulstendhal écrit:

    Bonjour Michèle,

    Ah ! cette première rose !
    Elle a le parfum du bonheur,
    Et la beauté de la candeur.
    Elle vit le temps d’une rose.
    Quand ses épines nous piquent,
    Nous devenons romantiques.
    Pour elle, le coeur bat fortement,
    De ce bel Amour, simplement.
    Il a le parfum du bonheur,
    Et la beauté de la candeur.

    Merci Michèle pour ce joli petit conte.

    Tendres bises.

    Paul Stendhal

    ****

    Bonjour Paul,
    Une rose, une si jolie fleur qui protège son coeur et qui symbolise si bien l’ amour !

    Bises et à bientôt.

    ******

    Dernière publication sur Oaristys : Citation

  6.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    Coucou Michèle
    L’amour est un super beau sentiment et encore plus quand ce sont des gamins de cet age là
    bonne et douce nuit
    bisous

    ****
    Et alors Fanette, on est encore en ribote ! lol.
    Le premier amour, le premier baiser, jamais on ne peut l’oublier…Et celui des enfants a de l’innocence toute la fraîcheur de la sincérité et de la pureté des sentiments.

    Gros bisous et bonne nuit.

    ****

    Dernière publication sur FANETTE : lll

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...