MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

A tes souhaits, à tes amours ! 10 février, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 12:10

A tes souhaits, à tes amours ! dans MOMENT DE VIE images45

A tes souhaits, à tes amours !

 

Si l’hiver a gelé tes sentiments,

Que la glace a figé ton sourire,

Que tu n’attends que le printemps,

Pour pouvoir exulter et rire…

 

Si tes idées sont en hibernation,

Que tu ne reçois plus de lumière,

Que tu préfères une isolation

Et demeurer en solitaire…

 

Tu vas perdre le plus beau du jour !

 

Pour ne plus que ton cœur prenne froid,

Laisse-le s’épancher sur le mien.

Ensemble, partageons notre joie,

Cela nous fera tant de bien !

 

Je t’offre mon amitié en mouchoir,

Eternue ce qui étouffe ta vie,

Et fait de la place pour l’espoir,

Il est le remède à ta maladie.

 

Alors, à tes souhaits, à tes amours !

 

M.H.(Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

Des roses, rien que pour moi 9 février, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 8:56

Des roses, rien que pour moi dans MOMENT DE VIE b10be310

Des roses, rien que pour moi

 

Il est loin le printemps de mes premières amours.

Les saisons ont passé, sans billet de retour,

Il était si doux ce temps de notre jeunesse,

Où, nous baguenaudions, nos cœurs pleins de tendresse.

 

C’était autrefois, nous avions juste vingt ans.

Et ce soir, je voudrais tant, que tout comme avant,

Tu me redises ces mots du bout de tes lèvres,

Au point que mon corps, en ressente de la fièvre.

 

Le feu n’est pas éteint, il s’est apprivoisé !

Il n’attend que nous, pour à nouveau s’embraser,

Et répandre dans nos vies, sa belle chaleur.

 

Les boutons de roses se sont épanouis,

Et dans ce bouquet, que tu m’offres aujourd’hui,

Notre amour prend de ces fleurs, toute sa couleur.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

Monsieur Corbeau 8 février, 2012

Classé dans : FABLE — michelehardenne @ 11:15

 

Monsieur Corbeau dans FABLE p1180514

Monsieur Corbeau.

 

Monsieur Corbeau, ce matin sourit.

Il a passé la nuit à se lisser les plumes,

Il les voulait luisantes au lever de la brume,

C’est qu’il a un rendez-vous important aujourd’hui !

 

Mesdames les Pies se sont rassemblées,

Elles tiennent salon, sur le peuplier

Après avoir passé l’été à jacasser,

Elles n’attendent plus que leur invité.

 

Ça y est, le rideau du jour se lève doucement,

Elles sont prêtes pour entamer leur symphonie

Et toutes en habit de cérémonie,

Elles attendent que leur hôte soit enfin présent.

 

Monsieur Corbeau aime prendre son temps,

Sur le piquet d’une clôture, il épie et attend

Que se presse la foule pour cet évènement,

Qu’il annonce depuis bien longtemps.

 

Mais, il commence à faire sombre,

Le soleil, las d’attendre, est fatigué,

Le jardin en ce printemps est déserté,

Et sur le sol, en silence, se trainent les ombres.

 

Les pies ont fait dans le jardin de la place,

Elles ont chassé tous les oiseaux chanteurs.

Les moineaux, les mésanges et le merle moqueur,

Se sont, alors, installés dans le jardin d’en face.

 

Lorsque la Lune dépose son voile lentement,

S’en retournent dans leur nid, les Pies.

Et quand dans la nuit, plus aucune plume ne brille,

On sait qu’il n’y aura plus de croassements.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

L’amour pour seul bagage 7 février, 2012

Classé dans : CONTE — michelehardenne @ 12:31

L'amour pour seul bagage dans CONTE images44

 

 

 

 

 

 

L’amour pour seul bagage.

Il se frottait les mains, comme s’il chiffonnait un morceau de papier journal.

Puis, il les portait à ses lèvres et soufflait dessus, donnant l’impression qu’il voulait réveiller une flamme endormie au creux de celles-ci.

Ses yeux rougis par le froid glacial, portaient en leur coin la trace blanchâtre de larmes salées qui séchaient au fur et à mesure qu’elles coulaient.

Le col de son épais loden lui protégeait le cou et les joues, et son minuscule bonnet de laine ne laissait entrevoir qu’une partie de son visage.

Assis sur une bouche d’aération d’un magasin, tout recroquevillé, il prenait moins de place qu’un chien.

Les passants qui défilaient dans la rue, baissaient les yeux  à son approche.

Certains, lui jetaient un regard haineux, lui reprochant peut-être sa présence, à côté d’une vitrine décorée de rouge et or, d’où l’on voyait scintiller des bijoux déposés sur des cœurs de soie.

Près de lui, il y avait une canette de soda au bord éventré et un carton sur lequel était écrit « ge fin ».

Les enfants montraient du doigt  l’écriteau à leurs parents, qui en souriant les félicitaient pour avoir remarqué  les mots mal écrits.

Un couple regardait l’étalage du magasin. Il la tenait par l’épaule, pendant qu’elle collait son nez contre la vitre.

Puis, ses yeux se posèrent sur l’homme qui était à moins d’une trentaine de centimètres d’elle.

Elle aperçût une fine chaîne dorée qui dépassait des mains du miséreux.

Elle s’agenouilla auprès de lui, sortit de son sac un bâton de rouge, attrapa le carton, le retourna puis écrivit : « merci ». Elle déposa la boîte dessus, fouilla dans la poche de son manteau et y glissa quelques pièces.

Tout en l’observant, l’homme avait desserré ses mains rugueuses et ses lèvres gercées s’ouvraient sur un timide sourire.

Le jeune homme déposa à son tour, un peu de monnaie dans la canette.

Puis, ils changèrent de trottoir.

« Il ne lui reste plus que son amour et il est avec elle », lui souffla-t-elle à l’oreille.

L’homme ferma les yeux et embrassa le petit cœur en or, qu’il gardait bien au chaud entre ses mains.

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

Graine du …7 février

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 10:28

Graine du ...7 février dans PENSEE DU JOUR semenc10En cette période, rien ne vaut la chaleur humaine, elle est produite naturellement, elle est inépuisable et gratuite.

M.H.(Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

Une graine…du 06 février 6 février, 2012

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 11:27

Une graine...du 06 février dans PENSEE DU JOUR semenc10Un esprit vivant ne peut rester en cage.

Il a besoin de voyager, de découvrir, de se trouver, puis de se poser pour créer les « images » qui le font espérer.

C’est souvent dans la solitude et dans l’abstraction du réel que se compose l’itinéraire du poète.

Le seul endroit sur terre, où les richesses sont inépuisables, reste l’imaginaire que l’on a en soi.

M.H.(Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

Still loving you 5 février, 2012

Classé dans : LES 4 SAISONS — michelehardenne @ 19:00

 

Still loving you dans LES 4 SAISONS p1180512

Still loving you

 

Je venais de m’approcher d’elle, la commande électronique fonctionnait.

Ses petits phares latéraux clignotaient timidement sous l’épaisse couche de neige qui la recouvrait.

Après avoir dégagé au grattoir la glace qui s’accrochait au pare-brise, je m’installais sur le siège.

J’introduisis la clé dans le contacteur, mais rien ne se passa.

Le moteur demeurait silencieux.

Après plusieurs essais, elle se mit à toussoter, puis redevint muette.

Je pestais, tout en frappant mes mains sur le volant, en arrivant même à lui donner des noms d’oiseaux.

Le froid pénétra dans l’habitacle, en déposant une fine pellicule de givre sur la vitre se trouvant à ma gauche, et sur celle d’en face.

Les phares s’étaient allumés et la radio se mit en marche.

Le morceau qui passait, me radoucit l’humeur, et de mes mains je me mis à caresser le volant.

« Still loving you » de Scorpion, me décrocha un sourire.

Je fis à nouveau faire un demi-tour à la clé, et ma voiture se mit à tousser, puis à ronronner.

Les choses seraient-elles animées de bonnes intentions ?

J’aime à le croire !

Ma voiture n’avait pas dû apprécier de passer la nuit sous un froid polaire, et c’était sa façon à elle de me faire comprendre que lorsque l’on a besoin, les uns des autres, il est important que l’on prenne soin de chacun.

 

M.H.(Michèle Hardenne)


 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

La saison du blanc. 4 février, 2012

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 23:56

La saison du blanc. dans POESIES, TEXTES p1180511

La saison du blanc.

 La Nature fait la fête au blanc,

 Du sol au ciel tout est étincelant.

 Les arbres chargés de diamants,

 Se courbent pour saluer les amants.

 Ils se sont fardés pour le bel évènement,

 Celui d’une saison aux quatre vents,

 Célébrant l’union du froid et du temps,

 Dans l’intimité d’un brouillard givrant.

 

M.H. (Michèle Hardenne)



 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

Graine du …3 février 3 février, 2012

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 23:26

Graine du ...3 février dans PENSEE DU JOUR semenc10La vie ou les choses ?

A quoi peut-on bien tenir le plus ?

Bien sûr, les choses on en a besoin pour vivre,

mais doit-on vivre pour les choses ?

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

Gourmandise de la Chandeleur. 2 février, 2012

Classé dans : MES RECETTES — michelehardenne @ 17:42

 

Gourmandise de la Chandeleur. dans MES RECETTES p1180510

Gourmandise de la chandeleur

Ma recette de crêpes à la bière :

INGREDIENTS
Pour 4 personne(s)

350 gr de farine de sarrasin
35 cl de lait
40 cl de bière (blonde)
2 cuillerées à soupe de beurre salé
3 oeufs
1 pincée de sel
1 cuillerée à café de sucre
4 cuillerées à soupe de rhum (pour le rhume qui accompagne la chandeleur)

PREPARATION
1 Mettre une pincée de sel dans la farine, puis délayer peu à peu avec le lait, puis la bière.
Ajouter l’huile et mélanger bien.
2 Casser les oeufs dans une terrine et battez les en omelette, pour les ajouter à la pâte. Battre énergiquement. ajouter le rhum, mélanger et laisser reposer minimum 2 heures.
3 Avant la cuisson, vérifier si la pâte est assez fluide, sinon ajouter un peu d’eau pour y remédier.
4 Protéger votre plafond.

A table et bon appétit !

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

Graine de février.

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 8:24

Graine de février. dans PENSEE DU JOUR semenc10

La Nature est belle en hiver,

quand elle se pare de son habit immaculé.

Mais, elle peut-être cruelle

pour celui qui ne peut s’abriter.

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

Mon jardin a eu la visite du froid. 1 février, 2012

Classé dans : LES 4 SAISONS — michelehardenne @ 10:00

Mon jardin a eu la visite du froid. dans LES 4 SAISONS rose_d10

 

 

 

 

 

 

Mon jardin a eu la visite du froid.

Je regarde le jardin et l’hiver qui l’habille.

Les arbres en tendant leurs branches ont accueilli des flocons, et s’en sont faits un manteau.

Même la fontaine s’est amusée du froid, l’eau figée qui sort de sa bouche, se mire dans le fond du bassin.

Seules quelques roses rouges, encore épanouies, donnent un peu de couleur à l’endroit. Leurs pétales sont beaux à croquer, sous l’emprise de la gelée.

Le vieux saule se sent bien seul aujourd’hui, les oiseaux l’ont fui, il s’est endormi.

Pourtant, dans ce paysage, il n’y a jamais eu qu’une seule saison.

Le Soleil y était roi et la Lune était sa reine.

L’un y apportait sa vive lumière et sa douce chaleur. L’autre, m’inspirait les écrits de mon cœur.

Il n’y a plus d’aurore, ni de crépuscule, et le temps des songes semble s’être arrêté.

Je pense au jardin et je pleure, tu n’y viendras plus.

Mes larmes me font fermer les yeux, et le sommeil s’empare de moi.

Le temps que ma nature reprenne ses droits, et dans ce monde imaginaire, je me laisse emporter au gré de ma fantaisie.

Il ne me faut pas longtemps pour faire naître dans le ciel, du bleu, et puis pour faire chanter le ruisseau qui alimente la fontaine, et déposer sur les branches des bourgeons.

Mon jardin retrouve sa joie et sa folie, et le saule est heureux, il a à nouveau de la compagnie.

La grille est entrouverte, et les murs resteront les gardiens de ce paradis où je puise ce qui me rend libre.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

 

12
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...