Accueil CONTE Le voyageur

Le voyageur

6
0
6

 

 

Le voyageur dans CONTE boisle11

Le voyageur

 

Accroché à un morceau de bois mort, il regardait la mer et rêvait à nouveau de partir en voyage.

Il avait aimé vivre de belles aventures dans le château de sable, qu’un petit garçon avait construit pour lui.

C’était le mois dernier.

Le petit homme et sa famille étaient venus passer quelques jours au bord de mer.

Il faisait froid, et la plage était déserte.

Le garçonnet se dépêchait de finir son repas de midi, pour se rendre à quelques mètres d’un sable mouillé par les vagues qui venaient y mourir.

Il n’avait qu’une petite pelle et un minuscule seau pour créer son univers de jeu.

Le gamin l’avait découvert enseveli sous un coquillage,  il avait été le plonger dans l’eau salée et l’avait fièrement montré à ses parents.

Le petit personnage de plastique ressemblait tellement à celui qu’il avait laissé à la maison. Il l’avait reçu dans une boîte de céréales.

Il était presque identique, si ce n’est qu’il lui manquait une main et que son costume avait perdu de ses couleurs vives.

Mais pour le garçon, ce compagnon de jeux était particulier.

Le dernier jour de vacances, une pluie verglaçante s’était mise à tomber. Les jeux de la plage n’auraient pas lieu, à peine aurait-il le temps de faire une ultime promenade sur la plage.

Il enfila ses bottes de caoutchouc, ferma son ciré jaune et protégea sa tête blonde en portant le capuchon.

La main dans une poche, il tenait fermement le jouet, lorsqu’il aperçut dans le sable un vieux morceau de bois, rongé par les eaux et vents marins.

Il regarda l’océan, puis attacha avec un élastique le petit corps en plastique sur le rondin, et le lança en souhaitant à cet ami extraordinaire de faire un beau voyage.

Je riais de voir mon chien courir après les goélands, et plonger dans une eau encore fraîche pour la saison.

La mer était calme, le ciel azuré,  et il était si bon de pouvoir enfin profiter de ces quelques jours au bord de mer.

Lorsque mon chien me rejoignit, il tenait fièrement dans la gueule,  un bois sur lequel un petit personnage en plastique souriait.

Je pris le bonhomme et le mis dans une poche,  tandis que le chien se remit à courir dans le sable.

 

 

 

M.H.(Michèle Hardenne)

  • Paris 2020

    J’y serai en dédicace pour la maison d’Editions L’espérance du 20 au 23 …
  • Plume de nacre

    Plume de nacre   Elle écrit son histoire dans la pierre Puisant son encre dans la mer…
  • Un monde pour les petits

    Un monde pour les petits   Les petits, nos petits… Têtes blondes ou brunes, à l…
Charger d'autres articles liés
  • Paris 2020

    J’y serai en dédicace pour la maison d’Editions L’espérance du 20 au 23 …
  • Plume de nacre

    Plume de nacre   Elle écrit son histoire dans la pierre Puisant son encre dans la mer…
  • Un monde pour les petits

    Un monde pour les petits   Les petits, nos petits… Têtes blondes ou brunes, à l…
Charger d'autres écrits par michelehardenne
  • Natacha et la girafe

    Natacha et la girafe Il était une fois, une petite fille qui naquit dans une fleur.. A la …
  • Le roi sapin

    Le roi sapin.   Léa avait passé une mauvaise nuit, la pluie n’avait cessé de frapper à la …
  • Le monstre au placard !

    Le monstre au placard.   Mélanie avait du mal à s’endormir. Tous les livres qui étaie…
Charger d'autres écrits dans CONTE

6 Commentaires

  1. Voyance

    25 avril, 2012 à 15:01

    Je trouve votre site très beau et très distingué aussi. Merci pour votre beau travail et continuez .

  2. canelle49

    24 avril, 2012 à 12:37

    Bonjour Michèle,

    les souvenirs d’enfance sont les plus beaux, le rêve du futur n’était fait que de belles choses. Devenir adulte n’est jamais facile et pouvoir retourner dans son enfance ce n’est que du bonheur même si tout n’était pas rose, nos coeurs et nos âmes d’enfants avaient le pouvoir de regarder l’avenir avec confiance!

    Merci pour ce joli texte.

    Bisous, Helene

    ****

    Bonjour Helene,

    Quel beau commentaire à mon texte. Même si le costume que nous portons est de taille adulte, dessous, nous pouvons toujours rester des enfants.

    Gros bisous.

    ***

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  3. FANETTE

    24 avril, 2012 à 7:02

    Bonjour Michèle
    Un petit coucou du matin qui a un gout de nostalgie amère ce matin
    belle journée
    bisous

    ***
    Bonjour Fanette,

    la nostalgie ne devrait rappeler que de jolis souvenirs !

    Gros bisous.

    *****

    Dernière publication sur FANETTE : lll

  4. paulstendhal

    23 avril, 2012 à 13:15

    Bonjour Michèle,

    Un bien joli conte, qui nous rappelle des souvenirs qui sont devenus beaux avec le temps !
    Merci de cette écriture toujours aussi délicieuse, qui nous emmène dans le monde des rêves.

    Tendres bises.

    Paul Stendhal

    ***

    Bonjour Paul,

    te souviens-tu des châteaux de sables de ton enfance, et des trésors que tu découvrais dans le sable :capsules , vieux mégots, bâtons de crème glacée…moi, si !
    Je rêvais alors, que j’allais trouver des pièces en or .

    Tendres bises.

    ****

    Dernière publication sur Oaristys : Poème : Absence (2)

  5. ALAIN

    23 avril, 2012 à 12:41

    Une histoire fort sympathique !!!
    ARSENE GRISALI

    ***
    Bonjour Alain-Arsène,

    ce texte m’est venu en regardant un petit « bonhomme légo » que j’avais trouvé au bord de la grande bleue.

    Bises et à bientôt.

    ****

  6. FANETTE

    23 avril, 2012 à 12:26

    Re coucou
    Il est parfois des jouets qui font de longs voyages histoire juste de prolonger le souvenir de vacances et de bons moments passés
    belle journée à toi
    bisous
    ****
    Coucou Fanette,

    Quand je vais à la mer, je ramasse des tas de coquillages et le dernier jour, je vais les rejeter à la mer !

    Bon lundi et gros bisous.

    *****

    Dernière publication sur FANETTE : lll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Rencontre de courte durée

Rencontre de courte durée. Quand on se met à chasser un papillon, on l’oblige à part…