MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 2 juillet 2012

Le chant des souris : extrait 2 juillet, 2012

Classé dans : RECITS - EXTRAITS — michelehardenne @ 16:01

- Je n’aurais jamais cru que l’on pouvait survivre à son corps et être si malheureux. Je me disais que si je venais à mourir, je pourrais veiller sur les gens que j’aime et qui sont vivants. Mais à quoi bon ! On pleure de ne plus les approcher, de ne plus leur parler, on continue à vivre leur souffrance, on a que peu d’espoir de les retrouver, on n’est jamais en paix. Tout à un début et une fin. On naît et l’on meurt, c’est dans l’ordre des choses. Eux, ils n’ont pas de fin et les cris des souris sont leurs pleurs et leur appel à l’aide. Les souris chanteront à nouveau avec les oiseaux dans ce domaine, lorsque ces assassins auront avoué leur crime, et qu’ils seront punis.

- Fabula pleure ?

- Plus maintenant, elle sait qu’elle va pouvoir enfin partir.

- Où va-t-elle aller, que va-t-elle devenir ?

- Elle ne le sait pas non plus, mais elle ne veut pas d’une éternité d’errance comme celle qu’elle connaît ici. Si seulement nous pouvions tous les voir, nous comprendrions comme la vie est précieuse et que ce n’est pas sa durée qui compte, mais l’intensité avec laquelle on la traverse. Ce qui est le plus triste, c’est que les assassins,eux, reposent en paix. Fabula n’a pas de regrets de la vie qu’elle a eue, elle en a juste de sa mort.

- As-tu peur de mourir ?

- Pas dans les bras de l’homme que j’aime !

M.H.(Michèle Hardenne), extrait du « Chant des souris », prêt à paraître .

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...