MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Sous le pont 12 juillet, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 7:08

Sous le pont dans MOMENT DE VIE pont10

Sous le pont

Sous ce pont, j’irai danser,

Pas de chat, et pied de nez,

Tu ne me reconnaitras pas,

Sous mon déguisement de rat,

Mais je serai au rendez-vous,

Juste à l’entrée de cet égout.

Là, où les roses ne sentent plus,

Et les gens n’y viennent plus.

Ils ont peur de ma misère,

Que je cache en pleine lumière,

Juste ombrée par un clair de Lune,

Je leur laisse deviner mon infortune.

 

Pourtant, un jour, j’étais comme eux,

J’avais tout pour être heureux.

Je vivais au bonheur de l’argent,

Du moins,  je me sentais si important,

Dans ce monde presque parfait,

Où je n’avais rien d’autre à penser,

Qu’au bonheur de mon entreprise.

C’était sans compter sur la Crise.

 

Mais, ce soir, je fais la fête,

J’ai trouvé une bonne piquette,

Que je partage avec mes frères,

Les malchanceux de cette terre.

Ensemble, nous allons oublier,

Que sur ce pont, nous avons rêvé.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

4 Commentaires

  1.  
    paulstendhal
    paulstendhal écrit:

    Bonjour Michèle,

    Sous le pont des nantis, résonne une autre vie,
    Celle, de personnes qu’on ne veut pas regarder !
    Ces gens là, ont tout perdu, et sont en survie,
    Et ils espèrent, enfin ne plus cauchemarder !

    Merci Michèle pour cette poésie, qui nous rappelle que notre vie, pourrait un jour devenir semblable à la leur !

    Tendres bises.

    Paul Stendhal

    ****
    Bonsoir Paul,

    Sur le pont, le soleil y dépose ses rayons,
    Sous le pont, c’est l’ombre qui règne dit-on,
    Mais, il y a aussi de l’eau qui y coule,
    Et pendant que le temps se déroule,
    Sur ou sous le pont, la vie tient à son fil,
    Et les uns, comme les autres défilent.

    Bises.

    ***

    Dernière publication sur Oaristys : Citation

  2.  
    canelle49
    canelle49 écrit:

    Bonjour Michèle,

    Qui a concocté cette crise, sinon les politiciens qui ont donné le pouvoir aux banquiers ? Je me souviens d’un homme, que j’aimais beaucou, Philipe Seguin, qui avait prévu ce qui se passe de nos jours. Il n’a pas été pris au sérieux et voilà que maintenant, tout le monde est étonné…………..

    Qui va devoir faire des efforts ? Les petites gens qui ne demandaient pas d’avoir des millions, mais bien de garder leur travail et gagner de quoi vivre dignement. Triste constat, mais joliment écrit pour l’expliquer, merci.

    Gros bisous, Helene

    ****
    Bonjour Helene,

    Il y a quelques années, tout était basé et calculé sur la « croissance », une surproduction et une invitation à surconsommer !
    On continue à produire, alors que tous ne peuvent plus en bénéficier.
    Les banques sont en faillites et les états ont dû mal à les soutenir, et nous subissons leur ingérance !
    Les riches sont protégés et les classes moyennes, ou ce qu’ils en restent vont rejoindre la masse des affaiblis par ce système qui ne se veut en rien pour une égalité des chances !

    Gros bisous.

    ***

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  3.  
    ALAIN
    ALAIN écrit:

    A cause de cette crise, la dégringolade est facile pour chacun de nous et ce n’est pas fini, l’avenir est plutôt sombre !!!
    ARSENE GRISALI
    ***
    Bonjour Alain,

    il n’y a plus de sécurité d’emploi, nulle part ! Il va falloir que l’on revoit nos priorités et freiner nos propres consommations ce qui n’arrangera pas l’économie !

    Bises et à bientôt.

    ***

  4.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    Bonjour Michèle
    L’argent ne fait pas le bonheur, tel est ce vieil adage qui, ma foi, est bien vrai, la preuve on s’en rend compte bien souvent quand tout se casse la gueule autour de nous
    On a vite fait par les temps qui courent de sombrer et devenir des gens de la rue, il suffit parfois juste d’un coup dur au moral en plus et là c’est la dégringolade
    belle journée à toi
    bisous
    ***
    Bonjour Fanette,

    Ce matin, la radio annonçait une perte de 8000 emplois chez Peugeot, comment les gens peuvent-ils encore prévoir des lendemains ?
    C’est vraiment la dégringolade, et la crise n’en est qu’à son début !
    Mais, il faut garder le moral, ne serait-ce que pour nos enfants.

    Gros bisous.
    ***

    Dernière publication sur FANETTE : lll

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...