MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Une graine du 10 septembre 10 septembre, 2012

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 11:16

 

Une graine du 10 septembre dans PENSEE DU JOUR images14Toute fin annonce un nouveau départ,

 

Et tout départ promet une fin !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Un lever de soleil d’une fin d’été 8 septembre, 2012

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 9:05

Un lever de soleil d'une fin d'été dans GRUISSAN p1200610

Un lever de soleil d’une fin d’été

 

Je me suis levée tôt pour le saluer et le remercier ,

D’avoir été là, pour toutes ces belles journées d’été.

Quittant doucement l’horizon, pour prendre sa place dans le ciel,

Il dépose sur les façades des immeubles des couleurs miel,

Tout en caressant de ses premiers rayons matinaux l’océan,

Il redonne à mon cœur, de doux et beaux battements.

 

Je suis arrivée avec une peau teintée de peine et d’ombre,

Couvrant mon corps de plaques tristes et sombres,

Les aiguilles de l’horloge de ma vie s’emballaient,

Je n’arrivais plus à réfléchir et tout m’échappait,

L’amour, l’amitié, le vrai, le faux des sentiments,

Je ne savais plus ce qui était important, vraiment.

 

Je l’ai laissé m’approcher, me toucher, me brûler,

A son zénith, il n’avait pour moi aucune pitié,

Et jour après jour, je recherchai à prendre sa chaleur,

Ses coups faisant disparaître de mes pensées, toute douleur.

Demain, je rentrerai chez moi, alors ce lever de soleil d’été,

Dans mon souvenir, je tenais à l’emporter, il m’a enluminée !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

L’homme de sable 7 septembre, 2012

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 8:23

L'homme de sable dans GRUISSAN p1200510

L’homme de sable

 

Il s’habille chaque matin d’une peau de sable mouillé,

Qu’il laisse briller au soleil sous la caresse du vent.

Sa vie ne durera pas plus d’une seule journée,

Les vagues en silence viendront l’emporter, doucement,

Mais l’homme de sable, le sait, il ne fait que passer.

Il vient juste s’étendre quelques instants, et profite d’un moment,

Pour embrasser la terre qui la fait naître, et qu’il quitte chaque soir,

Avec le sourire et l’espoir que demain, il va la revoir !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Feux d’artifice 6 septembre, 2012

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 7:00

Feux d'artifice dans GRUISSAN p1200411

Feux d’artifice

 

Feux de Bengale et feux de joie,

Tu donnes tes couleurs au ciel,

Et tes milliers d’étoiles artificielles,

Brillent dans les yeux des enfants rois,

En tombant sur une mer qui sommeille.

 

Feux de joie et feux de Bengale,

Tu fais le spectacle sur la plage,

Et en cette fin de période estivale,

Tu dessines dans une nuit sans nuages

De belles aurores boréales.

 

Feux de Bengale et feux de joie,

En un éclair, tu as été une fête,

Pour tous ceux qui ce soir étaient là,

Et qui partiront demain, avec dans la tête,

Plein de souvenirs, qu’ils n’oublieront pas !

 

M.H . (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Une page de sable 5 septembre, 2012

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 7:00

Une page de sable dans GRUISSAN p1200410

Une page de sable

 

Sur une page de sable mouillé,

Une plume trempée dans l’encre de mer,

Y déposait des mots qui scintillaient,

Sous une Lune blonde et claire.

 

Mais les vagues venaient, puis partaient,

Emportant avec elle le sable mouvant,

Et ne laissant au matin, que quelques traits,

Oubliés par des goélands.

 

La mer se nourrit des mots d’espoir,

Elle les ramasse au lever du soleil,

Laissant sur une plage lisse comme un miroir,

Le reflet des mots qu’elle offre au ciel.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Camping sauvage 4 septembre, 2012

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 7:21

Camping sauvage dans GRUISSAN p1200311

Camping sauvage

 

Cette fois-ci, l’endroit que la famille avait trouvé semblait paradisiaque.

Le soleil, qui avait régné en maître sur la saison et sur la plaine, avait assèché une grande partie de la végétation.

Ils avaient parcouru du chemin, en trainant leur maison sur le dos. Ils ne se déplacaient qu’au crépuscule, sur un sol humide, les anciens en tête de file, les plus jeunes entourés par le reste du groupe. Ils avaient fait de nombreux arrêts, cherchant le végétal, le buisson qui pourrait les accueillir et leur offrir un abri sûr.

Le voyage avait été long, de nombreux membres de la famille y avait perdu la vie, mais il se terminait ici.

Sur ce plateau, recouvert d’une nature encore sauvage,  quelques hautes tiges restées vertes leur permettaient de s’y accrocher.

Les vents avaient emportés leur feuillage, et le soleil aux heures les plus chaudes brûlaient leur carapace, les obligeant à ne plus se déplacer. Ils étaient aussi une proie facile, trop visible pour les prédateurs du ciel.

Mais, cet emplacement leur avait été réservé par la Nature, et c’est à elle de veiller à ce qu’ils vivent heureux le temps d’un été.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Un matin de pluie 3 septembre, 2012

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 8:23

Un matin de pluie dans GRUISSAN p1200310

Un matin de pluie

 

Le ciel ce matin est plombé,

Les plages ont pris leur couleur
d’automne,

La mer semble bien agitée,

A part quelques goélands, il n’y a plus
personne.

 

Les grands oiseaux volent en silence,

Ils guettent la moindre accalmie,

De là-haut, ils assistent à la danse

Des vagues, toutes vêtues de vert et
de gris.

 

Mais dès que le vent chantera,

Le soleil sortira des nuages,

Le sable à nouveau scintillera,

Et la vie reviendra sur la plage.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Petit pont de bois 2 septembre, 2012

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 7:00

Petit pont de bois dans GRUISSAN p1200211

Petit pont de bois

 

Je marche sur ce petit pont,

Qui a les pieds dans l’eau.

Son corps s’offrant au soleil,

Relie de petites îles entre elles.

 

Le ruban de bois blanc,

Flotte au-dessus des étangs.

Une eau limpide et claire,

Reflète du ciel sa belle lumière.

 

Je suis comme un oiseau,

Ne touchant ni la terre, ni l’eau,

Je me laisse emporter par le vent,

Vers une terre oubliée du temps.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Le banc de sable mouillé 1 septembre, 2012

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 16:04

Le banc de sable mouillé dans GRUISSAN p1200210

Le banc de sable mouillé

 

Vent de mer, sur ma peau tu déposes tes baisers salés,

Plages, baignées de soleil, tu me brûles les pieds,

Mais, il est une frontière où je peux déposer mes maux,

Une limite où tout s’abandonne, entre la terre et l’eau,

Où les traces, passent et s’effacent, sans regrets,

Où les vagues, elles-même viennent s’abandonner,

Le temps d’une pause sur un banc de sable mouillé.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

12
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...