MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Juste un endroit 25 octobre, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 7:00

Juste un endroit dans MOMENT DE VIE ford10

Juste un endroit

Il traîne en savate,

Ne porte plus de cravate,

Reste devant la télé,

Et regarde son monde s’écrouler.

 

Ils lui ont menti toute sa vie,

Pour eux, il travaillait de nuit,

C’était mieux payé,

Et, il y a laissé sa santé !

 

Il aurait eu une belle retraite,

Des indemnités pour solder ses traites,

Mais l’usine n’a plus de patron,

Et la clé est sur le paillasson.

 

Il va devoir s’en aller,

Quitter sa maison et son quartier,

Trouver une autre école pour les enfants,

Ce ne sera plus aussi facile, maintenant !

 

Mais le monde s’en fout,

Il y a des pauvres types partout !

Certains ont tout donné pour leur usine,

Et ils mangent les pissenlits par la racine.

 

Lui, il traîne en savate,

Serre au poing une cravate,

Et cherche juste un endroit,

Où ses cris ne s’entendront pas !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

25/10/2012

 

4 Commentaires

  1.  
    linda009
    linda009 écrit:

    Vraiment agréable ce site et en plus il est complet et simple en recherche. Je t’en remercie beaucoup pour ces moments de détente .

    voyance gratuite serieuse

  2.  
    gref
    gref écrit:

    Ce poème poignant peut être rapproché du dernier
    (Plus haut) que tu as écrit.
    « Partons demain, nul n’est indispensable. »
    Quand tu es considéré comme un objet, au travail notamment,
    « Te fais pas d’bile. Bill ». Casse-toi dès que tu en as l’occasion, avant d’être fracassé !.
    Je m’incline, j’ai bien aimé ces deux- là !
    Manu

    ***
    Bonjour Manu,

    Il arrive un moment où le corps et la tête ne sont plus synchros !
    L’un a besoin de repos, l’autre de se faire de nouvelles images…et pour cela, il faut sortir de son quotidien avant d’en être complètement prisonnier !

    bientôt.

    ***

    .

  3.  
    ALAIN
    ALAIN écrit:

    C’est malheureusement le cas de beaucoup d’ employés, les usines ferment ou sont délocalisées !!!
    ARSENE GRISALI

    ***
    Bonjour Alain,

    on continuera à produire des voitures, à fondre le métal,…mais ce sera dans des pays où la main-d’œuvre se négocie à de meilleurs prix que chez nous, garantissant ainsi encore davantage de profit à ceux qui ont les moyens de placer leur argent dans de l’actionnariat!

    Bises et à bientôt.

    ***

  4.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    Bonjour Michèle
    hé oui voilà le monde tel qu’il est, heureusement d’autres s’inquiètent de leur semblable et un « peu » de solidarité se met en place
    Pourquoi ne pas hurler son désespoir
    Plutôt que de rester là, dans le noir
    Ils ont voulu les licencier
    Et eux, ne veulent pas parler
    Ils n’ont plus d’espoir
    Et broient aussi du noir
    Ils ne comprennent plus
    Leur boulot a disparu

    belle journée à toi avec cette réflexion  » Est ce qu’un jour les patrons deviendront juste « humain » ?  »
    bisous

    ***
    Bonjour Fanette,

    Après on s’étonne que les fêtes de fin d’année perdent de leur gaieté !
    C’est toujours au dernier trimestre de l’année, que l’on annonce des fermetures d’usines avec la perte de milliers d’emplois.
    Après les mines, la métallurgie, ce sont les usines de fabrication d’automobiles qui ferment.Main d’oeuvre…trop chère, charges salariales trop élevées, pourtant les gros investisseurs étaient contents de venir implanter leur site dans nos campagnes et de profiter des énormes avantages fiscaux permettant aux « partenaires financiers », d’obtenir de plantureux dividendes !
    Mais l’argent garde une valeur que le travail de l’humain n’aura plus !

    Gros bisous.

    ***

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...