MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Un anonyme sur le trottoir 12 novembre, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 7:54

Un anonyme sur le trottoir dans MOMENT DE VIE sans_a11

 

Un anonyme sur le trottoir

Les gens passent à côté de lui,

Ils le regardent avec mépris,

Pourtant, il ne  demande rien,

Ni sourire, ni poignée de main.

Il compte sur un peu de générosité,

Il a bien essayé de mendier,

Mais cela lui a valu des coups de bâtons,

Et la destruction de son carton.

Alors, il se terre dans un coin,

Et son esprit l’emmène au loin,

Dans un monde de lumière,

Où tous les hommes sont encore frères.

Il n’a plus vraiment d’espoir,

Alors, il reste là assis sur le trottoir,

Regardant la rue qui s’anime,

Avec tant d’autres anonymes,

Et jour après jour, il s’efface davantage,

Se préparant pour le grand voyage,

Qui le fera quitter cette terre,

En abandonnant sa misère.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

12/11/2012

 

3 Commentaires

  1.  
    canelle49
    canelle49 écrit:

    Bonjour Michèle,

    triste constat d’une société qui va de plus en plus mal !

    Gros bisous, Helene

    ***
    Bonjour Helene,

    Il n’y a pas si longtemps, on trouvait les « miséreux » réfugiés dans quelques parkings sous-terrain, près des grilles d’aération sur les quais d’une gare,… on leur donnait une pièce, un bonbon, une cigarette…On les voyait comme des pauvres hommes, des ivrognes crasseux, un peu simple d’esprit. On les appelait les « clochards », les « clodos ».
    Maintenant, il y en a couché sur les trottoirs dans les grandes villes, il ya des hommes, des femmes, des familles !
    On les voit, mais on ne les regarde plus, on les craint, alors que ce sont eux qui sont effrayés !
    En été, leur misère nous touche moins qu’en hiver, mais en cette période de fin d’année, ils sont le reflet de notre société qui se dégrade, et de notre « chacun pour soi » !

    Gros bisous et à bientôt.

    ***

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  2.  
    ALAIN
    ALAIN écrit:

    Malheureusement, des anonymes sur le trottoir, il y en a de plus en plus !!!
    ARSENE GRISALI

    ***
    Bonsoir Alain,

    oui, il est fort de constater que les clandestins et les anonymes du trottoir luttent pour un même combat celui de la précarité !

    Bises et à bientôt.

    ***

  3.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    Bonjour Michèle
    Le triste sort des SDF, en l’an 2012 ou l’on pourrait voir l’avenir plus serein, ou l’on pourrait croire que tout celà n’existe pas, bien des gens,même salariés, sont dans cette situation
    Dommage que l’intérêt soit moindre
    bonne journée
    bisous

    ***
    Bonjour Fanette,

    à cette époque de l’année, on est de plus en plus sollicité par les associations d’aide aux plus démunis, et il y a de plus en plus d’associations et de plus en plus de démunis !
    Ceux qui ont la chance d’avoir pu garder leur travail, qui ont un toit, paient de plus en plus de taxes, et ont la rage au ventre de se lever chaque matin et de se dire que peut-être demain, ils iront eux aussi demander de l’aide.
    Le mécanisme de notre mode sociétal est défaillant, mais où se trouve la panne, et comment le résoudre ?
    La solidarité existe encore, mais elle a ses limites !

    Bisous et bon lundi.

    ****

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...