MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

En belle compagnie 28 février, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:00

En belle compagnie dans MOMENT DE VIE mains_10

En belle compagnie

.

Il n’y a pas de plus belle compagnie

Que celle que l’on se choisit

En perles irisées de soleil

Elles habillent les instants de merveilles

Et se portent sur des humeurs joyeuses

Comme un collier de pierres précieuses

Faisant étinceler en de tous petits bonheurs

Le beau de l’amitié qui fait battre le cœur.

.

Il n’y a pas de plus belle compagnie

Que celle que l’on se choisit

Quand elle vous apprécie à son tour

En vous parlant tout bas d’amour

Ces mots tendres que l’on espérait

Et que l’on avait peur d’oublier

Alors cette amitié prend un nouveau  chemin

Emportant le beau de la vie vers son nouveau destin.

.

M.H.(Michèle Hardenne)

28/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Laisse-toi m’aimer 27 février, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:06

Laisse-toi m'aimer dans MOMENT DE VIE 30045210

Laisse-toi m’aimer

Sous la couette de mes sentiments,

Les draps sont restés blancs,

Et doux comme la soie,

Ils n’attendent plus que toi.

Laisse-toi m’aimer,

Abandonne tes armes,

Viens t’allonger dans le lit de mon âme,

Et faisons-y la paix.

Laisse-toi m’aimer,

Je te montrerais mon univers,

Fait de tendresse et de lumière,

Tu y seras en paix.

Laisse-toi m’aimer,

Et oublions nos larmes,

Allumons une flamme,

Et aimons-nous en paix.

 dans MOMENT DE VIE.

M.H. (Michèle Hardenne)

27/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Poète d’un autre temps 26 février, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:29

Poète d'un autre temps dans MOMENT DE VIE portra10

Poète d’un autre temps

 

Dès que la rue devient déserte

Que dans les maisons la nuit s’installe

Je pars à ta découverte

Et je vais te lire sur la toile.

 

Je prends tes mots comme des baisers

Qui se déposent tendrement sur mes yeux

Chacun porteur d’amour et de paix,

Voués à la quête d’un bonheur à deux.

 

Je te suis dans tes envols merveilleux

Accompagnée par tes vers chantant

Dans ma tête tes papillons bleus

Ont arrêté le temps.

 

Plus rien n’a vraiment d’importance

Mon cœur en te lisant fait une musique

Et mon corps léger entre dans une danse

Qui l’apaise de tes rimes poétiques

 

Tu n’es plus de ce monde depuis longtemps

Mais tu y as laissé ton essence

Poète d’une autre époque, d’un autre temps

Ta plume intemporelle caresse mes sens

Et ce soir, éternel dans ce monde virtuel

Tu partages ton émotion qui est bien réelle.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

26/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Le Silence 25 février, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE,PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 12:46

Le Silence dans MOMENT DE VIE silenc10

Le Silence

Le « silence », tant décrit par les auteurs de tous temps, citations, proverbes  et pensées qui ont été émises  et mises à toutes les sauces, à toute époque, pour toutes histoires de notre humanité, ce silence est-il sage, fait-il preuve d’une intelligence, le garder protège-t-il, détruit-il ?

Parmi les proverbes, les plus connus, il y a :

 » On répond au fou par le silence. « 
Proverbe d’Hazrat Ali ; Proverbes et sentences islamiques – VIIe siècle.

 » Le silence est le remède à tous les maux. « 
Proverbe hébreu ; Le Talmud, Kiddushin – Ve siècle.

 » Dans une bouche fermée, les mouches n’entrent pas. « 
Proverbe maure ; Proverbes des Maures du Maghreb – 1902.

 » Rien ne rehausse l’autorité mieux que le silence. « 
Proverbe de Charles de Gaulle ; Le fil de l’épée – 1932.

 » Le silence est le cousin de l’approbation. « 
Proverbe libyen ; Proverbes et dictons libyens – 1882.

 » L’eau silencieuse est la plus dangereuse. « 
Proverbe anglais ; Livre des proverbes anglais.

 » À demi consent qui refuse en silence. « 
Proverbe de John Dryden ; Helen to Paris – 1693.

 

Tous nous trouverons  à justifier  notre « silence », en utilisant les mots d’un autre, cela met aisément court à toutes discussions, mais derrière les mots, l’auteur avait ses raisons et son silence, il l’a rompu en les écrivant !

Ma préférée restera la citation de Hermann Hesse, qui dans « Eloge de la vieillesse », écrit :

«  Quand on est vieux, qu’on a accompli sa tâche, on a le droit de s’approcher de la mort en silence ».

M.H. (Michèle Hardenne)

25/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

L’oiseau de l’hiver 24 février, 2013

Classé dans : LES 4 SAISONS — michelehardenne @ 13:35

L'oiseau de l'hiver dans LES 4 SAISONS p1010110

L’oiseau de l’hiver

 

Seul sur une branche, bien fragile, tu guettes.

Le vent froid de l’hiver te soufflant une cantilène discrète,

Perché sur la plus haute, tu écoutes en silence

Ce doux chant racontant une belle romance.

Malgré la neige qui blanchit ton plumage,

Tu restes figé te distinguant du gris ramage.

Les branches nues et mêlées se balancent

Dans la plus grande de tes indifférences,

Pourtant, elle se rapproche la saison des amours,

Le vent te la souffle, le printemps est de retour,

Le jardin va retrouver tous ses enchantements,

Et bientôt sur le saule, il y aura d’autres chants.

Pendant toutes les nuits froides, tu m’as veillée,

Même sous une pluie glacée, tu es resté à m’écouter

Tu ne seras jamais un oiseau de paradis,

Mais pour moi, tu seras toujours un ami.

L’hiver s’en va doucement, alors si toi aussi tu pars,

Offre-moi une de tes plumes que j’écrive notre histoire.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

24/02/2013.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Mon coeur est une plume 23 février, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 8:34

Mon coeur est une plume dans MOMENT DE VIE 8127b110

Mon cœur est une plume

 

Ma haine, je te l’abandonne, je n’en ai  plus besoin,

Débarrassée de  mes chaînes, je m’envole vers le lointain,

J’ai besoin de bonheur et je vais le chercher,

Il me reste quelques lendemains pour le trouver,

Et même si ce chemin, je le fais en solitaire,

Déshabillée de mon passé, j’irai vers la lumière,

Mon destin n’est pas encore tracé,

Mon cœur est une plume, ma raison le papier,

J’ai encore des sentiments à vivre,

Alors, je pars pour les écrire.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

23/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Une graine du 22 février 2013 22 février, 2013

Classé dans : PENSEE DU JOUR — michelehardenne @ 10:41

Une graine du 22 février 2013 dans PENSEE DU JOUR 30893312« La vie est un engagement, mes sincères condoléances à ceux qui le fuit ! ».

M.H. (Michèle Hardenne)

22/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

La colère 21 février, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 21:13

La colère dans MOMENT DE VIE rature10

La colère

 

La colère peut aussi  s’écrire,

Elle peut être assourdissante

Provocante, douloureuse, fracassante,

Des lettres qui agressent bousculent,

Capitales ou minuscules.

La plume qui crache sa rage,

Des mots féroces tenus en cage

Laissant sur le papier leur morsure,

Sang noir étalé en éclaboussure,

Papier froissé, page souillée

A l’encre de larmes salées,

Les mots se défigurent,

Ils ne sont plus que des ratures

La colère ne doit pas se lire,

le papier va l’avaler

quand les mots auront séché.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

21/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

La solitude 20 février, 2013

Classé dans : CHANSONS — michelehardenne @ 20:07
Image de prévisualisation YouTube

La solitude dans CHANSONS franck10

http://franck77.unblog.fr/

(image empruntée sur son blogounet)

 

La solitude

 

Je me lève et puis je l’allume,

Je regarde l’écran par habitude.

J’attends  je tape du pied

Il va trop lentement comme d’habitude

Mes doigts caressent le clavier

Avec frénésie par habitude

Et puis apparaissent mes mots

De solitude

 

Ensuite je cherche un réseau

J’y lis quelques mots par habitude

Et là je vois ton prénom

Tu y es présent comme d’habitude

Alors je t’écris bonjour

Viens prendre un café par habitude

Et toi toi tu me souris

Comme d’habitude

 

Comme d’habitude je vais rêver

Et juste y croire quelques instants

A tous tes mots que je vais lire

A tous tes mots comme des sourires

A tous tes mots qui me délivrent

De la solitude

 

Et puis toi tu t’en iras

Et je retrouverai mes habitudes

Je resterai connectée

Au cas où tu passerais par habitude

Toute seule je boirai un café

Devant un écran froid comme d’habitude

Mes mots resteront muets

Comme la solitude

 

Comme d’habitude je vais rêver

Et juste y croire quelques instants

A tous tes mots que je vais lire

A tous tes mots comme des sourires

A tous tes mots qui me délivrent

De ma solitude

 

Par habitude, je me déconnecterai

Comme habitude j’irai me coucher

Comme d’habitude mon lit sera froid

De cette solitude

 

M.H. (Michèle Hardenne)

20/02/2013

 

(Texte inspiré par la musique de Jacques Revaux et Claude François)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Festival littéraire L(ivre)ensemble 19 février, 2013

Classé dans : AGENDA ET CALENDRIER DE MANIFESTATIONS — michelehardenne @ 17:05

J’y serai présente le dimanche 28 avril pour y dédicacer  » Iris Blanche » et « Le chant des souris », retrouvons-nous au carrefour des auteurs.

Mes romans y serons présent du 28 avril au 1er mai.

Festival littéraire Li(v)re ensemble

Festival littéraire L(ivre)ensemble dans AGENDA ET CALENDRIER DE MANIFESTATIONS 265392_pic_thumb

LI(v)RE ENSEMBLE est un évènement littéraire ayant pour objectif premier de promouvoir de jeunes auteurs (principalement belges et français) âgés de 13 à 23 ans. Il se déroule du 28 avril au 1er mai 2013 au Centre de Loisirs de Marcinelle.

Lors de ces quatre jours, nous accueillerons aussi bien des particuliers (visiteurs individuels, familles) et autres collectivités (clubs, associations) que des classes du secondaire de la Communauté française. Cet événement, unique en Belgique francophone, est l’occasion pour toute personne de rencontrer des écrivains talentueux et/ou de participer à un florilège d’ateliers consacrés à la littérature (écriture, lecture, théâtre, etc.). Plus d’informations sur le site de l’évènement:

http://www.lechemindesjeunesauteurs.be/

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Février

Classé dans : LES 4 SAISONS — michelehardenne @ 11:55

Février dans LES 4 SAISONS p1000611

Février

 

Il y a des mois que l’on souhaite voir rapidement passer,

C’est dans doute la raison qui fait qu’ils soient écourtés,

Une vingtaine de jours et de nuits,

Où le ciel passe par toutes les nuances de gris,

Le froid, le vent, la pluie, le silence des oiseaux,

Les vêtements lourds qui gardent bien au chaud,

Privant de nos mouvements et souvent bien trop sombres,

Dans la ville, nous ne sommes plus de nous qu’une ombre,

Mais février touchera bientôt à sa fin,

Et le miracle du printemps débutera enfin,

Ce n’est plus qu’une question de temps,

Quelques jours et quelques nuits seulement,

Et puis nous pourrons sourire à nouveau au soleil,

Et comme la Nature savourer notre réveil,

Nous ouvrir comme des boutons de fleurs,

Et remercier la vie de nous offrir ses chants et ses couleurs.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

19/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Le roi 18 février, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 17:49

Le roi dans MOMENT DE VIE sans_v10

Le roi

 

Tu es con, tu ne connais rien à rien, tu n’es pas foutu d’écrire un mot sans le massacrer, ce que tu peux déconner, tu n’es vraiment pas digne d’intérêt, on s’en fout de tes bobos, de ta petite vie de merde, tu es nul à chier,…casse-toi, tu pues et tu pollues !

Tu traînes sur les ondes comme une merde de chien sur un trottoir, elle au moins, si je marche dedans il parait que cela porte bonheur, que c’est signe d’argent, mais toi !

J’ai beau te l’écrire, tu n’es qu’un casse-couille, partout où tu passes il y a ta trace de mots baveux, inconsistants, humour à deux balles qui plombe, qui casse, tu lasses, alors tire-toi de ma planète et va répandre ta débilité sur d’autres ondes, ici, c’est mon univers, ici je suis chez moi, ici je suis le roi !

Le roi de quoi ?

Bon d’accord, j’ai eu une mauvaise journée, je n’ai plus d’emploi, je ne suis plus personne dans la ville, je longe les murs, je glandouille, j’ai du temps, trop de temps et je le tue avant qu’il n’ait ma peau.

Il n’y a plus qu’ici, que je peux encore vivoter, j’ai des centaines de potes, je suis gagnant à tous les coups aux jeux, je fais de superbes rencontres,…

Je sais, on se fout de mes bobos, j’ai une vie de merde, je suis nul à chier, je pue, je pollue et…je ne serai jamais roi, puisqu’on est deux.

Sinon, tu fais quoi d’autres de tes journées ? C’est pas mal, et ce morceau-là tu le connais, c’est un de mes préférés, je te l’envoie. Tiens et ce jeu, ça te dirait de jouer une part contre moi, …

Finalement, tu es sympa, c’est comment ton petit nom ?

 

M.H. (Michèle Hardenne)

18/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Une journée 17 février, 2013

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 20:19

Une journée dans GRUISSAN p1000911

Une journée

 

Un lever de soleil pour saluer la vie et déposer un baiser tendre sur le matin d’une belle journée.

Une journée quelques milliers de secondes qui peuvent être bien éphémères dans l’espace du temps, mais qui restent uniques pour ceux qui prennent le temps, de ne pas les compter, mais de les vivre simplement.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

17/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Plume et papier 16 février, 2013

Classé dans : CHANSONS,GRUISSAN — michelehardenne @ 11:11

 

Plume et papier dans CHANSONS p1000811

Plume et papier

 

Quand le ciel est trop gris que dehors il fait froid

Quand j’attends que s’en aille la pluie

Que finisse le goutte à goutte sur le toit

Le soleil, le soleil, n’est pas là

Et sous ma couette je pense si fort à toi

Que je fais naître des mots qui brillent

Des pensées qui me rapprochent de toi

Si douces et tendres à la fois

.
{Refrain:}

Le papier a rendez-vous avec la plume

Mais la plume n’est pas là et le papier l’attend

Quand les mots sont soufflés à la Lune

Personne ne les entend

La plume, la plume est là

La plume est là mais le papier ne la voit pas

Pour les unir je sors du lit

Je sors du lit et je maudis toujours la pluie

Le papier a rendez-vous avec la plume

Mais la plume n’est pas là et le papier l’attend

Mes mots l’attendent aussi

 

La pluie cesse et le jour se lève doucement

Le soleil a fait le tour du monde

Il  entre dans ma chambre maintenant

Et mes mots sont heureux et contents

Ils pourront s’écrire en chantant

Les lettres entreront dans la ronde,

Et déposeront sur le papier les couleurs

De tout ce que j’ai dans le coeur
.

{Refrain}

Le papier a rendez-vous avec la plume

Mais la plume n’est pas là et le papier l’attend

Quand les mots sont soufflés à la Lune

Personne ne les entend

La plume, la plume est là

La plume est là mais le papier ne la voit pas

Pour les unir je sors du lit,

Je sors du lit et je maudis toujours la pluie

Le papier a rendez-vous avec la plume

Mais la plume n’est pas là et le papier l’attend

Mes mots l’attendent aussi

 

Plume et papier je vous offre mes mots les plus doux

Du bonheur à écrire sur une page

Papier et plume embrassez-vous

Ils n’attendent plus que vous

Ils sont nés dans mes rêves les plus fous

Ils m’ont emmenée en voyage

Sans vous mes mots ne veulent plus rien dire du tout 

Et pour les lui dire, j’ai besoin de vous.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

16/02/2013

(Petit refrain inspiré par monsieur Trenet, qui reste bien vivant dans la ville qui l’a vu naître )

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Partir pour mieux revenir 15 février, 2013

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 9:50

 

Partir pour mieux revenir dans GRUISSAN p1000810

Partir pour mieux revenir

 

Envie de s’évader, de faire le vide, aller chercher ailleurs ce qui peut redonner des couleurs au quotidien qui finit par se ternir et perdre les siennes, devient un besoin quand le corps se fait mou, s’abandonne, quand le sourire se force pour ne pas que les yeux se ferment et que chaque expiration se transforme en soupir ;

Aller chercher une nouvelle énergie, recharger ses batteries, prendre de nouvelles lumières pour poursuivre son chemin et retrouver cette gaieté qui nous donne la santé, devient vitale quand le gris à l’intérieur plombe l’éclat qui se voyait à l’extérieur ;

Faire la grande lessive de ses sentiments pour qu’ils retrouvent leurs instincts d’origines, les débarrasser du trop-plein de poussière, et du temps qui les a effilochés, pour les rendre presque neufs et leur assurer une belle longévité ;

Partir pour mieux revenir, prendre du recul pour mieux avancer, se régénérer pour ne pas se détruire, prendre de la vie ce qui en vaut la peine ;

Bloquer le temps, pendre une pause devant un lever ou un coucher de soleil, se laisser emporter sur les ailes d’un oiseau, se confondre dans le vent et regarder l’horizon, cette ligne imaginaire que l’on n’atteindra jamais ;

Faire enfin le silence en soi et écouter le chant de la vie, dont chaque note met fin aux combats et qui sur une portée réécrit l’essentiel de soi, dans l’harmonie d’un bonheur retrouvé.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

15/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

L’envol de mots d’amour 14 février, 2013

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 9:55

L'envol de mots d'amour dans GRUISSAN p1000713

L’envol de mots d’amour

 

Dans le cœur, j’ai un oiseau

Qui chante l’amour, la liberté.

Sur ses ailes, il emporte mes pensées,

Et les emmène jusqu’à ton horizon.

Ce matin, il s’est envolé vers tes yeux

Messager de tous mes mots d’amour,

Il te les portera et me ramènera en retour

Les tiens en une symphonie de l’heureux.

 

Sur un océan de tendresse,

Je le regarde monter dans le ciel,

Et Chacun de ses battements d’ailes

Déposent sur ma joue une caresse.

Vole bel oiseau, va le retrouver,

Et chante-lui mes émotions,

Notes apaisantes et douces sensations,

Que celles d’aimer et d’être aimé.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

14/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Les chevaux de mer 13 février, 2013

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 6:06

Les chevaux de mer dans GRUISSAN p1000712

Les chevaux de mer

 

Embruns au vent, je les regarde courir,

Comme des chevaux, ils jaillissent de la mer,

Plongeant sur le sable pour le conquérir,

Mais à peine ont-ils frôlé la terre,

Que dans un dernier hennissement,

Ils s’enlisent sur le sol étincelant.

 

Cavalerie si belle et pourtant éphémère

Bruissement de vagues assourdissant

Dans ce combat d’eau salée et de courant d’air,

Il n’y a ni vainqueur, ni perdant,

Juste un spectacle qui s’offre aux yeux

Pour ceux que l’océan rend amoureux !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

13/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Envole-moi 12 février, 2013

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 6:19

Envole-moi dans GRUISSAN p1000711

Envole-moi

 

La grande vague peut venir,

Je sais que tu vas la retenir,

Qu’elle ne me mouillera pas,

Tant que tu restes auprès de moi.

 

Dès qu’elle se couchera à mes pieds,

Tu déploieras tes ailes de géants,

Tu me montreras comment m’envoler

Et je te suivrais dans le vent.

 

Tu lui caresseras ses embruns d’argent,

En te moquant de ses grands airs,

Elle t’amusera de ses mouvements,

Allant et venant sur la terre.

 

Ensemble nous rirons dans le ciel

Heureux, ailes contre ailes,

Saluant les coquillages et crustacés,

Que chaque vague va emporter.

 

M .H. (Michèle Hardenne)

12/12/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

La route vers le soleil 11 février, 2013

Classé dans : GRUISSAN — michelehardenne @ 8:27

 La route vers le soleil dans GRUISSAN p1000610

A la recherche des couleurs de ma vie,

Je laisse derrière moi le gris

Je n’emporte que mes rêves

Pour partir là où le soleil se lève.

M.H (Michèle Hardenne)

11/02/2013

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

Marche sur les ponts 10 février, 2013

Classé dans : CHANSONS — michelehardenne @ 6:44

Marche sur les ponts dans CHANSONS pont_d10

Marche sur les ponts

 

Pourquoi as-tu tant de haine,

Pourquoi balades-tu ta peine,

Rêves-tu encore d’un monde meilleur

Aimes-tu encore le parfum des fleurs

Alors quitte le béton, quitte les flaques d’eau

Pars et marche sur les ponts.

 

Tu verras que l’aventure est belle

Que sur la route tu n’es pas tout seul

Tu goûteras au bonheur aussi

Comme tous ceux qui aiment la vie

 

Tu prends juste ta guitare

Chantant sur les chemins de hasard

D’un quai de gare au bord de mer

Tu rencontreras d’autres solitaires,

Un sourire, une poignée de main

Font renaître des lendemains.

 

Pars, l’aventure est si belle

Et puis sur un pont, tu rencontreras celle

Qui partagera tes jours et tes nuits

Et te fera aimer la folie de la vie.

 

Tu trouveras dans son regard une lueur,

Qui réanimera les battements de ton cœur

Tu répondras aux sourires sur ses lèvres

Et tu réaliseras enfin le plus beau de tes rêves

Celui pour lequel tu n’avais plus d’espoir

Et que tu pleurais chaque soir sur un trottoir

 

Tu verras que l’aventure en vaut la peine

Pars et mets ta main dans la sienne

Le bonheur fait toujours des petits

Chez ceux qui aiment la vie

 

M.H. (Michèle Hardenne)

10/02/2013

 

12
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...