MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Iris Blanche : une nouvelle enquête 1 février, 2013

Classé dans : RECITS - EXTRAITS — michelehardenne @ 20:43

Iris Blanche mène à nouveau l’enquête

« …

Marc entra le premier dans l’appartement.

-  On vient d’être cambriolé ! dit-il en entrant sur la pointe des pieds dans la pièce de seize mètres carrés servant de cuisine-salon-salle à manger.

Les coussins du divan étaient déchiquetés, il y avait des flocons de leur rembourrage dans toute la pièce ; sur les escaliers menant à la chambre, sur la table à manger, le plan de travail, dans l’évier. La vaisselle du petit déjeuner était en mille miettes sur le carrelage. La porte vitrée était grande ouverte.

Alain se rendit sur la terrasse et inspecta les alentours, dont la vue donnait sur des haies de lauriers formant un labyrinthe, avec des petites allées pavées qui menaient aussi port. Il apercevait les parkings des autres résidences.

-  A part de la casse, ils n’ont rien pris ! s’étonna Marc qui venait de le rejoindre.

Soudain, ils entendirent un bruit venant de la chambre.

Alain alla chercher sous le divan un petit sac et en sortit son arme de service.

-  Ne me dit pas que…

Alain lui fit signe de se taire. Il monta trois par trois les marches étroites d’un escalier qui en comptait quinze puis éclata de rire.

-  Le coupable de tout ce bordel est encore là, je te laisse lui passer les menottes ! dit-il en abaissant son Glock.

Marc aperçut un goéland qui avait pris place sur son oreiller. Il s’approcha doucement du grand oiseau qui ouvrit un large bec en poussant des cris stridents.

-Tout doux ma belle, calme, tonton Marc va te rendre la liberté !

-Comment sais-tu si c’est une femelle ?lui demanda Marc qui se retenait de rire.

-Il n’y a qu’une fille pour me piquer mon oreiller ! Attrape le bout de la couette, on va la coincer.

L’oiseau déplia ses ailes et se mit à sauter sur le matelas.

Les deux garçons bras ouverts essayaient en vain de la coincer.

-  Passe-moi ton flingue, regarde ce qu’elle nous a laissé sur le lit.

Marc éclata de rire, ouvrit la fenêtre de la chambre et poussant à son tour des cris parvint enfin à la faire sortir. Elle s’envola en se moquant de lui.

Extrait d’Iris blanche une nouvelle enquête, en cours d’écriture.

M.H. (Michèle Hardenne)

02/02/2013

 

1 Commentaire

  1.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    bonjour Michèle
    Ha ha on va bientôt pouvoir se re poser des questions
    bonne journé e
    bisous
    ***
    Bonjour Fanette,
    haha, qui sera le méchant, un des personnage du premier roman, où peut-être un de tes voisins ?
    Iris mène l’enquête !

    Gros bisous et bon samedi.

    ***

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...