MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Nouvelle enquête d’Iris Blanche, extrait brut 4 mars, 2013

Classé dans : RECITS - EXTRAITS — michelehardenne @ 0:07

« …

Elle relut avec Boule les constations mentionnées par Marc dans son rapport. Avec un autre inspecteur, il avait entendu l’appel du Central et étant le plus proche de la gare, il fut le premier sur les lieux.

Boule en fit une copie et lui tendit un marqueur fluo. Iris souligna : vingt-deux heures dix-sept, parking face à la gare, véhicule de marque française, pneus avant et arrière gauche dégonflés, verrouillage des portes, clé de contact sur le véhicule, femme cheveux bruns attachés à la base du cou, absence de bijoux, de sac à main, de chaussures, portant une chemise d’homme, jambes nues, bleus au niveau de la trachée, éraflure profonde sur la joue droite, par d’autres traces visibles de blessures ouvertes, odeur âcre et acide dans l’habitacle, coffre vide, plaque minéralogique uniquement à l’arrière du véhicule.

Elle compara le rapport de l’autre collègue qui était de service, avec celui Marc, et  regarda les photos qui avaient été prises et jointes au dossier.

-  Il faudra attendre le rapport de l’autopsie pour en savoir plus sur la mort de cette femme, quel âge lui donnerais-tu ?

-  Le début de la trentaine, mais la mort te fait prendre un coup de vieux ! Pas plus de quarante à mon avis !

Iris, posa sur le bureau la photo de la première victime ; la femme semblait dormir, la tête appuyée sur la vitre, le corps retenu par la ceinture de sécurité, les mains croisées sur les genoux.

-Que sait-on sur la voiture ?interrogea-t-elle son équipier qui lisait d’autres rapports.

-D’après le numéro de châssis, elle a été signalée volée à une station-service au nord de la ville. La propriétaire venait de faire le plein, elle allait retirer son ticket quand un homme la poussa, entra dans le véhicule et prit la fuite. Le vol a été déclaré, immédiatement, et il a été filmé, nous attendons une copie de la vidéo.

-Espérons que notre client souriait quand il était filmé, et pour la plaque ?

-Elle appartient à un véhicule dont le propriétaire ne s’était pas rendu compte qu’il ne l’avait plus.

-Qu’a-t-on sur la deuxième affaire ?

-Juste une photo que le procureur a glissée dans le dossier, ce sont Gilles et Martin qui sont sur l’affaire. Tant que l’on ne sait pas si ces deux femmes ont un point en commun, ces deux homicides restent distincts.

Iris avait posé sur la table les deux photographies.

-Elles l’ont, j’en parierai mon badge !

Elle se souvenait de l’air inquiet qu’avait eu Lionel en regardant l’avis de recherche qui passait la veille aux informations télévisées.

-Qu’elle âge lui donnes-tu à celle-ci ?

-Le début de la trentaine !

… »

M.H. (Michèle Hardenne), extrait tiré du manuscrit en cours d’écriture.

 

1 Commentaire

  1.  
    ALAIN
    ALAIN écrit:

    Merci pour cet extrait !!!
    ARSENE GRISALI

    ***
    Bonjour Alain

    je te remercie de me lire.

    Bises et à bientôt.

    ***

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...