MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Amour (n.m) 13 mars, 2013

Classé dans : LES 4 SAISONS,MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:24

Amour (n.m) dans LES 4 SAISONS 24866910

Photos de l’album Perles de pluie de Didier Massé

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.124653077550833.22731.100000184248990&type=3

Amour ( n.m)

.

Dans la neige, j’ai écrit ton nom,

Puis, il a disparu sous d’autres flocons,

Maintenant, il se cache sous un joli tapis blanc,

Peut-être le reverrai-je au printemps,

Au cœur d’un crocus, en perles de rosée,

Ou sur un bouton de rose en lettres veloutées,

Ou alors se sera-t-il évaporé, et aura-t-il disparu,

Dans ce cas, je ne le reverrais plus,

Sauf, s’il retombe en gouttelettes de pluie,

Alors, je prendrais mon parapluie

Et je pourrais à nouveau le lire

Ce joli nom qui me fait sourire :

« Amour ».

.

M.H. (Michèle Hardenne)

13/03/2013

 

 

Je m’en vais 12 mars, 2013

Classé dans : CHANSONS,MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:45

Je m'en vais dans CHANSONS p1000912

Je m’en vais

.

Je m’en vais, tu ne penses plus à moi,

Tu t’éloignes de moi, tu me fuis.

Sans toi, dans ces draps j’ai si froid

Tu ne veux plus de moi, c’est la vie.

.

Notre amour reste beau,

Même s’il a pris l’eau,

Je n’oublierai jamais,

Que je t’ai aimé.

.

Notre amour était fou

Comme un feu brûlant en nous

Même sur ses cendres, je ne pourrais

Oublier que je t’ai aimé.

.

Notre histoire était belle,

Elle aura duré un été,

Il est loin le soleil,

Et sur nous, il a fini de briller

.

Sur ma peau, tatouée

Je garde une trace de nous,

Et même si l’eau est salée,

Elle n’effacera rien du tout.

.

Dans mon coeur, cet amour

Ne s’éteindra jamais,

Je te quitte pour toujours,

Sans haine et sans regrets

.

Notre histoire, est finie,

Mais ta route va continuer,

C’est ainsi, c’est la vie,

Notre soleil s’est couché.

.

M.H.(Michèle Hardenne)

(12/03/2013)

 

 

Le faucon et la tourterelle (à suivre) 11 mars, 2013

Classé dans : CONTE — michelehardenne @ 0:36

Le faucon et la tourterelle (à suivre) dans CONTE p1010611

Le faucon et la tourterelle (à suivre)

 

Un bruit sec contre le carreau, une envolée de plumes et puis un cri perçant.

J’ai d’abord pensé qu’il s’agissait d’un chat qui attaquait un oiseau, mais lorsque j’ouvris la porte, j’aperçus un petit faucon accroché au dos d’une tourterelle.

L’oiseau ne fut pas surpris de ma présence, je me mis à taper dans les mains.

D’un rapide battement d’ailes, il s’envola avec  coincé dans ses serres sa proie, resta un moment  immobile à quelques mètres de hauteur, puis la lâcha et disparut.

Je ramassai l’oiseau, dont le cœur battait  à toute vitesse.

Le dessus de son corps n’avait plus de plumes et la chair était à vif.

Rentrée à la maison, je l’ai posé sur une serviette et je lui ai nettoyé ses plaies, à l’eau.

Il se laissa faire, puis lorsque je voulus le remettre dans le jardin, il se laissa tomber sur le sol.

Je n’avais pas le cœur à l’abandonner, alors je l’ai installé dans une petite caisse, avec un grillage sur le dessus, et  je le garderai cette nuit au chaud, dans une pièce où les chats n’entreront pas.

Demain, sera un autre jour, et après-demain, peut-être que cette jolie tourterelle, à nouveau, s’envolera.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

11/03/2013

 

 

Demain, c’est maintenant 10 mars, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 8:14

Demain, c'est maintenant dans MOMENT DE VIE 30805510

Demain, c’est maintenant

 

L’avenir est essentiel, tout simplement,

Il te donne des ailes, ouvre-les maintenant,

Et pars, envole-toi !

 

Utilise le passé, tes erreurs de préférence,

Pour te guider vers la tolérance,

Et pars, ne te retourne pas !

 

Demain, tu l’as dans les mains

Porte-le au cœur du moment

Tes rêves te montrent le chemin

Alors pars, le monde compte sur toi !

 

M.H.(Michèle Hardenne)

10/03/2013

 

 

Pour ma liberté 9 mars, 2013

Classé dans : CHANSONS — michelehardenne @ 8:22

Pour ma liberté dans CHANSONS untitl10

Pour ma liberté

.

Je sais que l’on peut s’aimer,

Ton cœur pour ma liberté.

Et si tu veux me quitter,

Alors, oui, je le comprendrais.

.

Plus de serments, de promesses,

De bière et de nuits d’ivresse,

Les démons de minuit,

Pour moi, sont bel et bien finis.

Regarde ma main, tendue vers toi,

Sèche tes larmes, baby, et souris-moi.

.

Plus de peur, ni de peine,

Plus de colère, ni de haine,

Plus de pluie dans tes yeux,

Mais du soleil dans un ciel bleu.

.

Je sais que l’on peut s’aimer,

Ton cœur, pour ma liberté,

Mes bras, pour t’enlacer,

Et tous nos rêves à partager.

.

Je veux encore croire à notre amour,

Sortir enfin du noir et voir le jour,

Mettre des couleurs sur notre vie,

Et connaître avec toi, un bonheur infini.

.

Tes rires, mon grain de folie,

Ta joie et toutes nos lubies,

Recréer un paradis,

C’est possible, si tu en as envie.

.

Je sais que l’on peut s’aimer,

Ton cœur, pour ma liberté,

Ni remords, ni regrets,

Et ça, oui, je te les promets.

.

M.H.(Michèle Hardenne)

(réécris le 09/03/2013)

 

 

Envoie-moi tes voyages 8 mars, 2013

Classé dans : CHANSONS,MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:15

Envoie-moi tes voyages dans CHANSONS images13

Envoie-moi tes voyages

.

Il suffit que je pense à toi,

Que tu t’endormes tout près de moi,

Pour ne plus avoir ce sentiment que je suis oubliée,

Enlacée dans tes bras, je me sens protégée

Que j’en oublie mes maux d’amour.

.

Je t’offre mon cœur de femme,

Et dans mes yeux sans larmes,

Ton corps s’éclaire comme une flamme,

Qui apporte sa lumière à mon âme,

Que j’en oublie mes maux d’amour

.

Envoie-moi tes messages,

Envoie-moi ton odeur,

Laisse-moi  encore y croire pour que je n’aie plus peur,

Envoie-moi  tes voyages,

Tes rêves et tes images,

Que je puisse cette nuit, partir te rejoindre ailleurs.

.

Il suffit que je pense à toi

Que ton ombre se dessine tout près de moi

Pour ne plus craindre cette solitude

Et m’envoler vers d’autres latitudes

En oubliant mes maux d’amours.

.

Envoie-moi tes messages,

Envoie-moi ton odeur,

Laisse-moi  encore y croire pour que je n’aie plus peur,

Envoie-moi  tes voyages,

Tes rêves et tes images,

Que je puisse cette nuit, partir te rejoindre ailleurs.

.

Dans mes yeux sans larmes,

Brille encore une flamme,

Qui se souvient de ces doux rêves,

De baisers tendres sur mes lèvres

Et de tous tes mots d’amour.

.

M.H. (Michèle Hardenne)

08/03/2013

 

 

L’amour au coeur d’un livre 7 mars, 2013

Classé dans : ANNONCES,PUBLICATION DE MES ROMANS — michelehardenne @ 19:36

Ils vous parlent d’amour…à offrir

L'amour au coeur d'un livre dans ANNONCES stval10

Pour toute demande, il suffit de me laisser vos coordonnées

- soit par la boîte à message de ce blog,

- soit par celle de facebook : michelehardenne

Le livre vous sera livré dès réception du paiement , dont toutes les modalités vous seront précisées lors de votre commande.

Merci à vous d’avoir donné vie à mes écrits.

M.H. (Michèle Hardenne)

****

Mes livres sont disponibles en France, pour une livraison plus rapide n’hésitez pas à passer commande auprès de :

 

https://www.facebook.com/LivresEnRonde?ref=stream

http://www.livresenronde.kingeshop.com/Policier-cbhaaaaaa.asp

 

 

C’est si bon, aussi !

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:25

C'est si bon, aussi ! dans MOMENT DE VIE images12

C’est si bon, aussi !

Qu’il est bon de partager avec des amis,

Des mots doux, des compliments, des bonjours, des mercis

Prendre des nouvelles de la famille, du pays

Qu’il est bon de se retrouver quelques instants

Mots tapés et lus sur un écran

Explosions de sourires et de sentiments

Qu’il est bon de t’avoir rencontré

Et de te lire en fin de soirée

Mots d’amitié et tendres baisers.

.

M.H. (Michèle Hardenne)

07/03/2013

 

 

Femme papillon 6 mars, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:07

Femme papillon dans MOMENT DE VIE 9f5ff810

Femme -papillon

.

Le soleil, tant attendu, le revoir c’est si bon,

Je le perçois, je le ressens au travers de mon cocon,

Mes ailes restent pliées,

Draps de soie trop froissés,

Il fait encore si froid dehors,

Je me love dans sa couleur  or.

Il me faut juste un peu de temps,

Mon cœur n’est pas encore au printemps,

Mais, dès que reviendront les beaux jours,

Posée sur des pétales de velours,

Je m’ouvrirais à la belle saison

Pour renaître en femme papillon.

.

M.H.(Michèle Hardenne)

06/03/2013

 

 

Un soir de pluie 5 mars, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:07

Un soir de pluie dans MOMENT DE VIE 57601610

Illustration crée par Natsu

Un soir de pluie

.

La ville, un soir de pluie,

Lumière tamisée d’enseignes électriques

Mes pas qui m’entrainent en musique

Les gouttes d’eau frappant le parapluie

Me parlent de toi en chantant ton prénom

Mon cœur est heureux d’entendre cette chanson

Et plus je me rapproche de toi

Plus j’aime cette pluie qui tombe sur moi.

.

La ville, sa foule qui se met à l’abri

Lumière tamisée des phares de voiture

Sur les trottoirs traînent des ordures

Ombres disloquées se projetant à l’infini

Mais, elles ne me font plus peur

Depuis que tu me portes bonheur

Il suffit que je pense à tes bras

Et elles se mettent à danser avec moi.

.

La ville, un soir de pluie

Lumière tamisée d’un piano bar

Mes yeux brillant d’un nouvel espoir

Rendez-vous d’un après minuit

Qui se termine dans une chambre d’hôtel

La pluie a fait place au soleil.

M.H. (Michèle Hardenne)

05/03/2013

 

 

Le réveil de Sam 4 mars, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 12:26

Le réveil de Sam dans MOMENT DE VIE p1010410

Le réveil de Sam

 

L’hiver s’en va, c’est certain !

Ce n’est pas le bleu du ciel, ni les éclats du soleil qui annoncent son départ, pas plus que le chant des oiseaux cherchant à séduire une compagne plumée…

Le retour du printemps au jardin, c’est Sam qui le premier s’en réjouit !

Sam, c’est le chien du voisin, un jack russel  d’une dizaine d’années,  qui vient de sortir de son hibernation.

Trop heureux, l’animal s’en prend au grillage séparant les deux parcelles, il aboie à tue-tête pour rappeler aux chats que son sommeil de quelques mois lui a fait récupérer sa belle voix.

Sam semble sourd  à sa maîtresse qui à chaque aboiement lui demande de se taire.

Le chant que l’on entend est loin des sons bucoliques que nous offrent les oiseaux, et pendant ces « wouaf, wouaf…ta gueule », qui vont durer une bonne partie de la journée, il ne me reste plus qu’à fermer portes et fenêtres et à  apprécier l’isolation acoustique de la maison.

Le printemps est bien là, je vous l’assure !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

04/03/2013

 

 

Nouvelle enquête d’Iris Blanche, extrait brut

Classé dans : RECITS - EXTRAITS — michelehardenne @ 0:07

« …

Elle relut avec Boule les constations mentionnées par Marc dans son rapport. Avec un autre inspecteur, il avait entendu l’appel du Central et étant le plus proche de la gare, il fut le premier sur les lieux.

Boule en fit une copie et lui tendit un marqueur fluo. Iris souligna : vingt-deux heures dix-sept, parking face à la gare, véhicule de marque française, pneus avant et arrière gauche dégonflés, verrouillage des portes, clé de contact sur le véhicule, femme cheveux bruns attachés à la base du cou, absence de bijoux, de sac à main, de chaussures, portant une chemise d’homme, jambes nues, bleus au niveau de la trachée, éraflure profonde sur la joue droite, par d’autres traces visibles de blessures ouvertes, odeur âcre et acide dans l’habitacle, coffre vide, plaque minéralogique uniquement à l’arrière du véhicule.

Elle compara le rapport de l’autre collègue qui était de service, avec celui Marc, et  regarda les photos qui avaient été prises et jointes au dossier.

-  Il faudra attendre le rapport de l’autopsie pour en savoir plus sur la mort de cette femme, quel âge lui donnerais-tu ?

-  Le début de la trentaine, mais la mort te fait prendre un coup de vieux ! Pas plus de quarante à mon avis !

Iris, posa sur le bureau la photo de la première victime ; la femme semblait dormir, la tête appuyée sur la vitre, le corps retenu par la ceinture de sécurité, les mains croisées sur les genoux.

-Que sait-on sur la voiture ?interrogea-t-elle son équipier qui lisait d’autres rapports.

-D’après le numéro de châssis, elle a été signalée volée à une station-service au nord de la ville. La propriétaire venait de faire le plein, elle allait retirer son ticket quand un homme la poussa, entra dans le véhicule et prit la fuite. Le vol a été déclaré, immédiatement, et il a été filmé, nous attendons une copie de la vidéo.

-Espérons que notre client souriait quand il était filmé, et pour la plaque ?

-Elle appartient à un véhicule dont le propriétaire ne s’était pas rendu compte qu’il ne l’avait plus.

-Qu’a-t-on sur la deuxième affaire ?

-Juste une photo que le procureur a glissée dans le dossier, ce sont Gilles et Martin qui sont sur l’affaire. Tant que l’on ne sait pas si ces deux femmes ont un point en commun, ces deux homicides restent distincts.

Iris avait posé sur la table les deux photographies.

-Elles l’ont, j’en parierai mon badge !

Elle se souvenait de l’air inquiet qu’avait eu Lionel en regardant l’avis de recherche qui passait la veille aux informations télévisées.

-Qu’elle âge lui donnes-tu à celle-ci ?

-Le début de la trentaine !

… »

M.H. (Michèle Hardenne), extrait tiré du manuscrit en cours d’écriture.

 

 

Adieu, au revoir, à bientôt… 3 mars, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 10:02

Adieu, au revoir, à bientôt... dans MOMENT DE VIE bulle10

Adieu, au revoir, à bientôt…

 

Les départs les plus douloureux sont ceux où l’on se dit « Adieu »,

Ultime salut, plus de retour en arrière, contact à tout jamais rompu !

Je préfère dire « au revoir », la main sur le cœur à tous ceux que j’aime, en gardant l’espoir, que je vais les revoir, les retrouver.

Je garde le « à bientôt », pour les amis ; le temps qui passe sans avoir ou donner des nouvelles entraine vers l’oubli, et qu’il est des moments si précieux dans la vie, qu’il ne faut pas les laisser s’échapper ; l’amitié est une porte qui ne doit pas se refermer, même si le vent de l’éloignement essaie de la pousser.

Et puis, il y a le « à tout de suite », que je te réserve, pour ne pas perdre une seule seconde de vie auprès de toi.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

03/03/2013

 

 

Moments divins, douce paresse 2 mars, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 10:48

Moments divins, douce paresse dans MOMENT DE VIE tu20ca10

Moments divins, douce paresse

La nuit n’en finit pas quand je suis dans tes bras,

Je me fous du monde entier quand je suis avec toi,

La colère des autres ne m’atteint pas quand tu es près de moi

Alors laissons-le soleil faire son tour de la terre,

Nos corps enlacés font assez de lumière.

Gardons bien au chaud toute notre tendresse,

Et abandonnons-nous  dans ces instants de caresses,

Moments divins, douce paresse,

Si précieux dans ce monde qui se bouscule,

Nos corps enlacés légers comme une bulle.

M.H.(Michèle Hardenne)

02/03/2013

 

 

Les mots bourgeonnent 1 mars, 2013

Classé dans : LES 4 SAISONS — michelehardenne @ 0:07

Les mots bourgeonnent dans LES 4 SAISONS images11

Les mots bourgeonnent

Des mots nouveaux, nés de la fusion d’échanges en hiver, sont à peine en bourgeons,

Il leur faudra attendre encore quelques jours pour qu’ils deviennent des boutons.

En attendant leur floraison, mes pensées prendront ton soleil, elles aiment tes éclats de vivre,

Ils leur donnent tant de couleurs, qu’il me tarde d’être au printemps pour de mes lèvres te les lire.

 

M.H. (Michèle)

01/03/2013

 

12
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...