MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Les maux interprétés 4 juin, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 9:14

Les maux interprétés dans MOMENT DE VIE sens_m10

Les maux interprétés

 

Il y a parfois des lectures qui sont étranges, du moins ce que le lecteur peut comprendre d’un texte et de l’interprétation qu’il en donne.

Pendant la nuit, je garde de bonnes habitudes comme celles d’aller lire quelques textes sur des blogs, et, j’ai dû sourire sur celui d’un auteur, alors que les commentaires des lecteurs ne s’y prêtaient guère.

Le texte semble est un courrier intime, une lettre adressée à une personne qui devrait se reconnaître. Entre les « je m’excuse » et « je t’accuse », l’auteur étale sur la toile ses humeurs sentimentales, des mots mièvres pour insister sur la sincérité de  ses sentiments, il ne se reproche finalement que d’être un homme honnête qui ne comprend pas.

La lectrice, que je suis, saisit que l’auteur s’est fait larguer par le « nouvel amour de sa vie »

Ce n’est pas la première fois qu’il écrit des billets racontant, dénonçant, ses frasques minables, ses ratages et dérapages avec la gente féminine. Et puis, il y a ses dernières lignes, après une longue tirade, qui laissent à supposer que pour la énième fois, il quittera ce monde qui décidément ne sera jamais fait pour lui.

Dans cette communauté virtuelle, un auteur très apprécié s’en est allé, emporté par la maladie. Nombreux sont les membres qui ont tenu à lui rendre hommage en écrivant sur leur blog de très jolis textes, de beaux hommages.

Et c’est ainsi que des commentaires ont été déposés sur la page de « l’auteur malheureux », qui ignorait la disparition de ce membre, mais qui dès qu’il l’a compris, n’a pu faire autrement que d’abonder dans le sens des lecteurs, allant jusqu’à regretter un écrivain-auteur-compositeur qu’il n’avait jamais lu !

La lecture reste un monde d’imagination, d’interprétation et finalement, c’est le lecteur qui en gardera toujours le dernier mot.

M.H.(Michèle Hardenne)

04/06/2013

 

4 Commentaires

  1.  
    linda009
    linda009 écrit:

    Agréablement surprise par la découverte de votre site si joli et tellement original.
    voyance gratuite par mail

  2.  
    D'esprit et de Coeur * Stephane *
    D'esprit et de Coeur * Stephane * écrit:

    Bonsoir Michèle !
    Un peu tard aujourd’hui , le réseau 3G+ de mon téléphone à fait du yoyo dans mon coin et je n’ai pu te lire qu’en rentrant lol !

    Les joies et les peines font parties de la vie et c’est ce qui permet de stimuler la créativité de ce qu’on écrit.
    Après faut essayer d’équilibrer tout çà en fonction de ses ressentis du moment…
    Certains peut être se complaisent dans les mots des maux.

    Bonne soirée à toi ^^
    Bises :)

    ***
    Bonsoir Stéphane
    La lecture plait quand elle s’accorde avec le lecteur, et finalement c’est pour lui qu’on écrit !

    Bises et bonne nuit .

    ***

    Dernière publication sur  : DEMANDE DE FERMETURE DEFINITIVE DE CE BLOG

  3.  
    sylviesg
    sylviesg écrit:

    Bonjour Michèle,
    Je pense aussi que les gens lisent les textes différemment selon leur humeur.. Les mots sont une thérapie à bien de nos MAUX :) .. Heureusement car garder pour soit n’est pas toujours la bonne solution.
    J’ai eu le temps de te lire aujourd’hui et j’en suis ravie :)

    Gros bisous :)

    ***
    Bonjour Sylvie,

    Un texte, un tableau, une musique sont des partages d’émotions avec un ressenti qui est propre à chacun, c’est ce qui les rend vivants !

    Gros bisousssssssssss ;)

    ***

  4.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    Bonjour MIchèle
    Dommage tu ne donne pas le nom de l’auteur :lol: car je serai allée faire ma curieuse :lol:
    Les mots ne sont pas toujours lus comme ils sont écrits et vice et versa.
    bonne journée
    bisous

    ***
    Bonjour Fanette,

    Les mots ont un pouvoir que parfois l’auteur ne soupçonne même pas !
    Cet auteur avait fait un texte sur toutes les excuses qu’un homme peut invoquer pour ne pas que sa belle le quitte, inspiré un peu par Brel.
    Quand il s’est rendu compte que les lecteurs pensaient qu’il s’agissait d’un hommage à Moustaki, il a retiré son texte, lol.
    C’est parce que je l’ai lu, que m’est venue l’idée d’écrire cet article.
    Bises et bon mardi !

    PS: je t’envoie les coordonnées de l’auteur en mp, toi qui adore lire, tu devrais l’adorer ! ;)

    ***

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...