MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

L’autre 26 juillet, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 7:59

L'autre dans MOMENT DE VIE autre10

L’autre

A boire le vin jusqu’à la lie

Tu en as oublié le goût du nectar

A laisser brûler la mèche d’une unique bougie

Tu t’es retrouvé seul dans le noir.

La corde de ta vie, tressée d’espoirs et de souhaits

S’est usée, effilochée au cours du temps

Maintenant, il est un peu tard pour partager tes regrets

Et tu es passé à côté du plus important :

L’Autre

 

M.H.(Michèle Hardenne)

26/07/2013

 

4 Commentaires

  1.  
    manu
    manu écrit:

    Bonsoir
    … Rires ! … et on se retrouve parfois.. à « sens » unique (heureusement, c’est pas toujours le cas!). M.

    ***
    Bonjour Manu,

    le tout est de ne pas s’égarer !

    Bon dimanche.

    ***

  2.  
    manu
    manu écrit:

    Puisqu’on parle de vin… un coq au vin sans coq,
    tu le résumes si bien, nous laisses sur les bras
    Seulement le triste vin ! Certes, à la belle époque,
    le bon vin réjouit le coeur de l’homme, pour le repas.
    Mais s’il est seul, le cul entre deux chaises,
    sa dégustation ne sera qu’une énorme foutaise !

    Bel article bien « tressé » qui nous tire de l’enchevêtrement

    Bon vent
    Manu

    ***
    Bonjour Manu,

    Sans les autres, nous sommes comme une page sans mots…vide de sens !

    Bonne journée.

    ***

  3.  
    Moll
    Moll écrit:

    bonjour michele
    très troublant se poème suivant le « degré » ou on le « lie » !!! j’adore ♥
    gros bisous a vous deux

    ***

    Bonjour Jean-François,

    c’est dans les yeux de l’autre que l’on se voit, alors s’il les ferme il ne voit plus que lui !

    Gros bisous et à très bientôt…retiens la mer pour qu’elle ne parte pas !

    ***

  4.  
    FANETTE
    FANETTE écrit:

    Bonjour Michèle
    Il est des gens qui se noient dans le vin puisqu’on dit  » in vino véritas  » :lol: mais ma foi, quand ils sont prévenus, re prévenu, on les écoute, jour et nuit, on essaie de les apaiser mais……………… le vin est plus fort, s’ils ne veulent pas se soigner, de fait ils perdent tout, famille, femme, enfants, ami(e)s et viennent se plaindre. Oui mais voilà à force de tout donner l’autre ne peut plus rien, il-elle est épuisé(e)
    bonne journée
    bisous

    ***
    Bonjour Fanette,

    On ne peut aimer son prochain que dans le partage. Celui qui ne veut que recevoir, ne saura jamais donner.
    Sans l’autre nous ne sommes rien, personne !

    Gros bisous et profite de ce début de week-end !

    ***

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...