MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 17 août 2013

Iris Blanche, une nouvelle enquête (chapitre 16) 17 août, 2013

Classé dans : RECITS - EXTRAITS — michelehardenne @ 11:33

16.

 

Le vendredi était la journée de travail la plus longue pour Iris, elle ne finissait jamais avant dix-neuf heures.

Julie l’accueillit en déposant sur son  ancienne table de travail une tasse de café noir bouillant.

Iris s’installa sur ce qui pendant des années lui avait servi de chaise, elle passa doucement, presque nostalgiquement, sa main sur l’accoudoir en bois tout en souriant à sa collègue et amie.

-  L’odeur de ce café me manquait ! Servi dans une tasse, il y a du progrès dans ce service ! lança-t-elle en riant.

-  Ici, rien n’a changé et tu me manques. Celle qui te remplace est bien gentille, mais elle n’a pas tes réflexes et je finis le mois, ici.

-  Tu nous quittes ?

-  Non, je vais à la « cybercriminalité » !

-  Tu le sais depuis quand ?

-  Il y a à peine une heure, j’ai reçu ma nouvelle affectation !

-  Génial, on va de nouveau se retrouver au même étage.

Iris leva sa tasse et la cogna contre celle de son amie.

-  Iris, en croisant tout à l’heure le « proc », je l’ai trouvé étrange, il m’a frôlé l’épaule et ne s’est pas retourné. Je l’ai salué et il ne m’a pas répondu. Ce doit être cette nouvelle affaire qui l’obsède !

-  Quelle affaire ? Celle des deux jeunes femmes découvertes la semaine passée?

-  J’ai vu les portraits qui avaient été réalisés avec l’ancien logiciel.  Celui qui a été diffusé aux infos n’était pas trop ressemblant !

-  Tu as vu le dossier et les photos ?

-  Juste quelques clichés !

-  Comment de ton service y as-tu eu accès ?

-  Je me suis rendue vers quinze heures auprès d’un collègue qui travaille au service d’identification, il me montrait comment il établissait un portrait-robot sur base des informations données par les témoins. Le nouveau programme permet de les visualiser en couleurs et  en plusieurs dimensions. Le dessinateur informatique venait de recevoir de nouveaux éléments concernant la première victime et j’ai assisté à la transformation de l’image pour voir apparaître le joli visage d’une brune aux yeux marron et…Iris, nous avons un problème !

Iris avait écouté son amie tout en sirotant son café noir. A la dernière phrase prononcée par Julie, le peu de liquide qu’elle avait encore en bouche s’échappa pour se répandre sur une partie du bureau.

A suivre

M.H. (Michèle Hardenne)

17/08/2013

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...