Accueil GRUISSAN Du bleu sur mes silences

Du bleu sur mes silences

4
0
1

Du bleu sur mes silences dans GRUISSAN des_bl10

Du bleu sur mes silences

 

Avec la mer en bord de cœur,

Le sable se couvre de larmes salines,

Les oiseaux ont le rire moqueur,

Planant dans une brise maritime,

Et je suis là, dans la tendresse du matin,

Écoutant le murmure apaisant du vent,

Laissant mes pensées s’emporter au loin,

Plus rien n’est important en cet instant.

Le ciel et la mer déposent du bleu sur mes silences,

Je suis vide de haine et me sens si légère,

Que tout mon être au rythme des vagues se balance,

Me faisant oublier la raison de mes colères.

M.H.(Michèle Hardenne)

31/10/2013

  • Sept jours

    Sept jours Sept jours en amnésie Se mettre aux abonnés absents Quitter le cœur d’une ville…
  • Sur un chemin pavé d’eau

    Un chemin pavé d’eau   Je me cherche sur un chemin pavé d’eau Laissant dans mes pas des tr…
  • Des chevaux de bois salé

    Des chevaux de bois salé   Sur une plage désertée, des bois que la mer avait rejetés,…
Charger d'autres articles liés
  • Paris 2020

    J’y serai en dédicace pour la maison d’Editions L’espérance du 20 au 23 …
  • Plume de nacre

    Plume de nacre   Elle écrit son histoire dans la pierre Puisant son encre dans la mer…
  • Un monde pour les petits

    Un monde pour les petits   Les petits, nos petits… Têtes blondes ou brunes, à l…
Charger d'autres écrits par michelehardenne
  • Plume de nacre

    Plume de nacre   Elle écrit son histoire dans la pierre Puisant son encre dans la mer…
  • Sept jours

    Sept jours Sept jours en amnésie Se mettre aux abonnés absents Quitter le cœur d’une ville…
  • Sur un chemin pavé d’eau

    Un chemin pavé d’eau   Je me cherche sur un chemin pavé d’eau Laissant dans mes pas des tr…
Charger d'autres écrits dans GRUISSAN

4 Commentaires

  1. Shemene

    5 octobre, 2015 à 9:58

    Bravo pour votre site, l’accès est facile et le contenu est très riche. Je vous remercie pour ce merveilleux partage. Et je vous encourage de continuez ainsi. Bon continuation
    voyance gratuite mail

  2. manu

    8 novembre, 2013 à 22:27

    Les oiseaux ont des rires moqueurs parce-qu’ils écrivent dans le ciel des poésies intouchables et invisibles pour l’homme ! L’homme… pour qui le bleu n’est plus que rêve, et consolation….

    Un bleu toujours bon à toucher du bout des doigts

    ^^^^^^^^^^^^ Manu
    ***
    Bonjour Manu,

    Le bleu qu’il soit clair ou indigo, alliant l’azur et le marine, restera la couleur des plus belles émotions !

    A bientôt et merci de ta visite.
    ***

  3. FANETTE

    1 novembre, 2013 à 9:06

    Bonjour Michèle
    le sable la mer, même sans soleil apaisent, l’eau est une source d’énergie
    bonne journée
    bisous

    ***
    Bonjour Fanette,

    en faisant le plein de lumière, je vais pouvoir rentrer chez moi et mettre du bleu sur les arbres défeuillés, et dans le ciel qui semblera moins gris !
    Gros bisous et bon vendredi.

    ***

  4. D'esprit et de Coeur * Stephane *

    31 octobre, 2013 à 21:17

    Bonsoir Michèle !

    Vivre loin de l’océan
    Loin des mouettes, des goélands
    Vivre sans le sable, les embrums
    Pour calmer les colères, les chagrins

    Vivre loin de la douce mer
    Loin des dunes, ses mystères
    Vivre sans les vagues, les marées
    Je ne pourrais le faire…je peux vous l’assurer ;)

    * Ecris directement chez toi *

    Bonne soirée !
    Bises !

    ¨¨
    Bonsoir Stéphane,

    c’est sans doute pour cette raison que je suis ici !

    Bises et à bientôt.

    ***

    Dernière publication sur  : DEMANDE DE FERMETURE DEFINITIVE DE CE BLOG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Emporte-moi Goéland

Emporte-moi Goéland. Emporte-moi Goéland Laisse-moi monter sur ton dos Emmène-moi par mont…