MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Je me sens Tango 6 octobre, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 13:28

Je me sens Tango dans MOMENT DE VIE tango-10

Quand je me sens Tango

 

Quand je me sens Tango

Je deviens Malaguëna

Et contre ton corps Torero

J’abandonne ma muletta.

 

En Tango, je te lance mes appels

Ma voix  chargée de trémolo

Se fait tendre et sensuelle

Au rythme des palos de flamenco

 

Dans une robe bière-grenadine

Je t’offre mon cœur à corps

Et je deviens Argentine

Quand je me sens tango !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

06/10/2013

 

 

Nuit d’amour 30 septembre, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 22:07

Nuit d'amour dans MOMENT DE VIE fab9cc10

Nuit d’amour

Du divan au lit,

Doux divins délits,

Délice de l’âme délirante,

Qui danse comme une déferlante.

 

Le cœur en dilemme,

Les yeux qui se ferment,

Ton corps à fleur de ma peau,

Se tatoue de tous tes mots.

 

Les draps se déplient,

Se froissant à nos envies,

Et prenant de la nuit

L’odeur de nos soupirs ravis.

 

Puis du lit au divan

Nos paupières alourdies divinement

N’ont plus envie de s’ouvrir sur le jour

Qui emportera cette nuit d’amour.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

30/09/2013

 

 

Des coups 22 septembre, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 11:18

Des coups dans MOMENT DE VIE fleurs10

Des coups

 

Coup de bambou, de barre, de fouet, de fil, de tête, d’œil, de pouce, de blues, de théâtre, trop dur, tordu, …

Tous les coups sont permis !

Coup de pied au cul de la vie pour la faire avancer,

Coup de gueule gratuit, c’est facile de râler,

Coup de dents dans l’api, le clavier est croqué 

Coup de trop dans l’aile et je mets à pleurer.


Mais coup par coup, il y en a qui font du bien ;

Celui du soleil dans mes nuits, quand je me mets à rêver.

Et puis, celui de la chance de t’avoir rencontré,

Il a suffi d’un coup de foudre, un soir d’été,

Pour qu’un petit coup de chaleur

Me donne de grands coups de cœur !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

22/09/2013

 

 

Equilibre fragile 15 septembre, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 11:32

Equilibre fragile dans MOMENT DE VIE funamb10

Équilibre fragile

Comme un funambule, il marche sur ce fil tendu entre maintenant et demain.

Le dos bien droit, les bras écartés, la paume des mains s’appuyant sur l’invisible, la tête redressée, le regard en avant, il avance un pas après l’autre sur sa ligne du temps.

Mais l’instant est imprévisible, il peut à tout moment fragiliser son équilibre et le faire tomber !

Le funambule ne contrôle pas son destin, il veut juste le défier en voulant aller plus loin.

M.H. (15/09/2013)

 

 

Jeu de mots 11 septembre, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 12:47

Jeu de mots dans MOMENT DE VIE jeu_de10

Jeu de mots

 

A jeter des mots d’amour, comme les dés sur un tapis

Tu comptes un peu trop sur la chance

Mais en amour, il faut éviter les paris

Perdre son cœur met la tête en souffrance.

 

A jouer des mots d’amour, comme à la marelle

Tu sautes à pieds joints dans l’habitude

Et finalement de la terre jusqu’au ciel

Tu restes sur une case solitude.

 

Jeu de mots, jeu d’amour

Ne peuvent se croiser

Jeu de maux en amour

Game over, tu as gagné !

 

M.H.(Michèle Hardenne)

11/09/2013

 

 

Les chemins du ciel 5 septembre, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 19:07

Les chemins du ciel dans MOMENT DE VIE aigle10

Les chemins du ciel

 

Libre de ses chemins,

Je le regarde et je l’envie,

L’oiseau dans ce ciel est un roi,

Portant l’azur au bout de ses ailes.

Mes pensées lui disent envole-moi,

Dans ce bleu sans trace d’un horizon.

 

Je lui fais signe de la main,

Et quand l’air se fend de son cri,

Je l’aperçois, plongeant vers moi.

Mon cœur s’emballe à tire-d’aile.

Pour l’oiseau, je suis sans doute une proie

Fragile et si petite, vue de là-haut !

 

Sur les chemins du ciel

Mes yeux peuvent s’y promener

Mais, à la terre, je resterai fidèle

Elle est pour tous le nid de notre éternité.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

05/09/2013

 

 

L’écrire pour le dire 3 septembre, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 23:17

L'écrire pour le dire dans MOMENT DE VIE plumes10

L’écrire pour le dire

 

Je vous aime, vous l’ai-je dit ?

Lorsque vous me prenez les yeux

Je vous suis, l’esprit heureux,

Me laissant emporter par vos ombres,

Vous me guidez vers d’autres mondes,

En m’entrainant dans vos voyages

Je vous retrouve sur chaque page,

Où, vous enflammez mon imaginaire,

Me faisant craindre votre dernière…

Phrase,

Mot,

Lettre,

Je vous aime, quand je vous lis,

Et pour vous le dire, je vous écris !

 

M.H.(Michèle Hardenne)

03/09/2013

 

 

Un seul temps 23 août, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 9:44

Un seul temps dans MOMENT DE VIE vesica10

Un seul temps

 

Et si on arrêtait le temps,

Juste pour se retrouver dans l’instant

Et y voir les couleurs du présent,

Faisons-le toi et moi, maintenant.

 

Fermons les yeux sur notre passé

Quelques secondes pour tout arrêter

Et regardons au travers de nos paupières

Si, il reste en nous encore un peu de lumière.

 

Même une petite lueur peut tout éclairer

Il suffit de retrouver ton cœur, ou de l’imaginer

Et de le laisser remonter au bord de tes larmes

Pour qu’à nouveau le mien se désarme.

 

Et si on arrêtait le temps,

Pour ne plus le gaspiller,

En vivant chaque jour notre présent

Sous un soleil qui ne se couche jamais.

  

M.H. (Michèle Hardenne)

23/08/2013

 

 

Le rythme de la marée 14 août, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 9:01

Le rythme de la marée dans MOMENT DE VIE p1160810

Le rythme de la marée

 

Je m’étais assise au bord de mer

Portant mon cœur en bandoulière,

Je l’ai ouvert sur l’océan

Le libérant de son pesant.

 

Puis, je me suis couchée dans l’écume,

Caressé par des larmes de lune

Mon corps s’est senti si léger

Qu’il s’est laissé emporter et s’est mis à danser

Sur une eau salée, rythmée par la marée,

Je me souviens aussi des étoiles

Qui éclairaient cette scène de bal,

Et du vent qui guidait mes mouvements

Soufflant à mon cœur de nouveaux sentiments.

 

Je m’étais assise au bord de mer

Pour y noyer mes mots amers,

Mon cœur était haut de ses nausées,

De celles trop chargées de haine du passé,

Alors, je les ai vomies dans l’océan

Qui les a acceptées comme un présent.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

14/08/2013

 

 

Sauvage 3 août, 2013

Classé dans : GRUISSAN,MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 15:02

Sauvage dans GRUISSAN p1060010

Sauvage

 

Le sauvage, celui que la Nature façonne et qui  ne ressemble qu’à lui-même, il est tant admiré qu’il force le respect.

Celui que j’affectionne n’est pas animal, ni même végétal, il est un tout ; il est fait de terre, de vent, de soleil, de mer, de ces éléments qui nous rappellent que nous sommes petits et fragiles et que sans eux, nous n’existerions pas.

Il ne s’apprivoise pas, on ne le contrôle pas, on se fait humble devant lui pour en symbiose partager ses essences originales et laisser les pensées muer, se débarrasser de lambeaux de superficiel accumulés au cœur des villes et qui ici sont inutiles, on s’allège, on met son être à nu et on se délecte instinctivement de redevenir sauvage.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

03/08/2013

 

 

Délibération 1 août, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 9:25

Délibération dans MOMENT DE VIE p1040410

Délibération

 

Mon corps se meut au ralenti alors que mon cœur fait la course et s’essouffle et que ma tête met du temps à réaliser que tout mon être est désorganisé.

Sans doute est-ce la faute à cet air lourd, chargé de pollution qui sous un soleil de plomb baigne ma ville, ou aux gestes répétitifs de longues journées de travail dans une atmosphère pesante, dans un local où les fenêtres restent fermées pour l’isoler du bruit extérieur, ou est-ce moi qui m’étouffe toute seule par une réalité chargée d’un obscur qui m’empêche de rêver.

Mes rêves ont faim, j’ai oublié de les nourrir en leur offrant le beau de la vie, le doux de l’amour, le vrai des sentiments, le parfum de la sincérité,  je me suis oubliée pour satisfaire le temps, celui que l’on consacre aux choses qui semblent si importantes, je me suis égarée en suivant le sens des aiguilles d’une horloge qui tournaient de plus en plus vite, je me suis fondue parmi les autres et je ne me suis plus reconnue.

Mon corps, mon cœur et ma tête sont entrés en délibération cette nuit, et leur décision a fait l’unanimité.

Leur union faisant ma force, nous partons à la recherche de nouveaux rêves.

Dès demain, nous prendrons la route, traverserons des monts et des vallées pour nous arrêter au bord de mer, là où les vagues dansent dans le vent, où les fleurs offrent leurs fragrances salées-sucrées, là où le temps est un lever de soleil et un clair de lune, là où les choses deviennent immatérielles et n’ont plus d’essentiel, là où je pourrai être à nouveau…moi.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

01/08/2013

 

 

L’autre 26 juillet, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 7:59

L'autre dans MOMENT DE VIE autre10

L’autre

A boire le vin jusqu’à la lie

Tu en as oublié le goût du nectar

A laisser brûler la mèche d’une unique bougie

Tu t’es retrouvé seul dans le noir.

La corde de ta vie, tressée d’espoirs et de souhaits

S’est usée, effilochée au cours du temps

Maintenant, il est un peu tard pour partager tes regrets

Et tu es passé à côté du plus important :

L’Autre

 

M.H.(Michèle Hardenne)

26/07/2013

 

 

Entre chienne et chat 24 juillet, 2013

Classé dans : MES ANIMAUX DE COMPAGNIE,MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 8:26

Entre chienne et chat dans MES ANIMAUX DE COMPAGNIE 9248f310

 

Entre chienne et chat


Elle le sent, il est là, dans la même pièce qu’elle. Sa truffe n’épargne aucun centimètre carré du carrelage. Soudain, elle s’arrête, sa queue se raidit et prolonge sa colonne, ses oreilles se redressent.

Les mouches peuvent passer devant ses yeux ronds, rien ne peut plus la perturber.

Sur le haut du meuble, il la regarde. Elle est nouvelle dans son espace, elle n’a pas son odeur, elle est différente de lui, il s’en méfie, elle semble hostile.

Les  mouches peuvent passer devant ses yeux grands ouverts, rien ne pourra le distraire.

Elle l’a repéré et s’assied au pied de l’armoire, sa queue s’agite, son petit corps dodu se dandine, elle pousse des petits cris.

Il se penche vers elle, son poil est volumineux, ses griffes s’accrochent au bord du meuble, il se met à souffler dans sa direction.

Assistant à la scène de cette première rencontre entre elle et lui, je dépose ma tasse de café dans l’évier de la cuisine, puis sur la pointe des pieds je quitte la pièce les laissant se présenter, sans oublier de fermer la porte pour leur ménager…un peu d’intimité.

Leur première discussion fut franche : trois aboiements, deux grognements, quelques sifflements, une course à huit pattes et du bruit de vaisselle dans l’évier.

Le calme revenu, je retourne dans la pièce. Le poil hérissé, il me passe entre les jambes, la chienne, quant à elle, se délecte de croquettes tombées au sol, qui étaient destinées au chat.

Il semble lui en avoir fait cadeau, du moins connaissant le gourmand j’aime à le penser !

Le premier contact dévoile les différences et c’est dans le partage que chat et chienne finiront aussi par s’aimer.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

24/04/2013

 

 

Royal 21 juillet, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 11:04

Royal dans MOMENT DE VIE images10

Royal

 

Toutes ailes déployées

Il se laisse porter par le vent,

Son regard, comme son cri, est perçant.

Lorsqu’il se met à tournoyer,

A la recherche d’une proie,

Il se laisse planer  juste au-dessus du bois.

 

Quand il semble l’avoir trouvée

Alors, il se met à plonger

Vers le coeur de la forêt,

Là, où le soleil se fait oublier,

Là, où sa robe couleur de nuit

Le rend invisible de son ennemi.

 

L’aigle noir dans le ciel est un Roi

Envers la Nature, il lui a juré fidélité

Et, elle l’a couronné pour sa belle loyauté.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

21/07/2013.

*Un grand titre appelle à de grandes responsabilités !

 

 

Sur la route 12 juillet, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 0:03

Sur la route dans MOMENT DE VIE papy_n10

 Sur la route

 

Sur la route, il compte ses pas,

Un après l’autre, sans se retourner,

Rien ne peut plus le retenir ici-bas.

Les choses de la vie l’ont toujours fait avancer,

Alors, il part avec son bagage plein d’amour,

Regardant droit devant, il parle doucement au ciel,

Oubliant un peu plus d’hier à chaque lever du jour,

Une main sur le coeur, dans les yeux du soleil.

Tout chez lui est sérénité, il sait qu’il va s’en aller

Et c’est d’un pas léger qu’il marche vers de nouveaux souhaits.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

12/07/2013

 

 

Le chant des oiseaux 7 juillet, 2013

Classé dans : LES 4 SAISONS,MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 8:01

Le chant des oiseaux dans LES 4 SAISONS oiseau10

Le chant des oiseaux

 

Siffle joli rossignol

Et je t’offrirai des paroles.

Le coucou gris t’accompagnera

Donnant le rythme  à une samba,

Nous moquant bien du gai pinson

Qui cherche encore sa chanson,

Et de la pie, qui en tenue de soirée,

Pousse ses cris de la journée.

Nous inviterons le moineau friquet

Pour composer la mélodie des couplets,

Et tous les autres oiseaux du jardin

Pour en chœur reprendre le refrain,

Excepté peut-être les corbeaux

Qui de toute façon, chantent faux !

 

M.H.(Michèle Hardenne)

07/07/2013

 

 

Un soleil intérieur 3 juillet, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 8:57

Un soleil intérieur dans MOMENT DE VIE soleil10

Un soleil intérieur

 

Le soleil brûle les mots sur un papier jauni, séché, froissé

Mais il donne, quand il brille encore à l’intérieur,

Tant de couleur à ceux que l’on n’a pas oubliés,

Que l’on garde si précieusement sur le cœur,

Et qui ne craignent plus la pluie, depuis tant d’années.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

03/07/2013

 

 

Belles des champs 1 juillet, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 7:52

 Belles des champs dans MOMENT DE VIE fleurs10

Belles des champs

Ce dimanche s’annonçait un peu frais, mais aucune averse ne devait le troubler.

Le soleil se montrerait entre deux nuages, l’occasion était rêvée pour partir en balade, prendre l’air et les parfums de ce début d’été.

Le froid de ce mois de juin n’a pas été propice aux cultures et de nombreux paysans n’ont pas labouré toute leur terre, pour le plus grand bonheur des promeneurs !

La route de remembrement bétonnée n’est autorisée qu’au charroi agricole et en ce dimanche elle était déserte pour mon plus grand bonheur et celui de ma chienne qui pouvait courir en liberté.

Je riais de la voir gambader après un papillon, puis m’inquiétais de ne plus l’apercevoir, perdue au milieu des fleurs. Je l’appelais tout en la rejoignant ; elle se couchait sur le sol humide, le battement de sa queue faisant danser les fleurs me permettait de la repérer.

Après plusieurs parties de cache-cache, nous avons improvisé un pique-nique de fortune au milieu d’une nature colorée des bleus les plus tendres.

Une barre chocolatée, quelques biscuits aux céréales enfouis dans le sac que je portais au dos, un petit espace au centre d’herbes que nous avions piétinées, et notre bonheur était cet après-midi dans ce pré.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

30/06/2013

 

 

Vacances d’été 29 juin, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 23:13

Vacances d'été dans MOMENT DE VIE plages10

Vacances d’été

 

La nuit tombe sur le quartier

Les rues restent éclairées

Les maisons ont les yeux fermés

Elles vont enfin se reposer.

 

Les jardins ont été nettoyés

Les fleurs bien arrosées

Aucun aboiement de chien

Dehors, les chats s’y sentent si bien.

 

Il fait trop frais pour ce début d’été

Le soleil nous a un peu oubliés

Alors, ils sont partis, là-bas, où il fait plus chaud

Cette année, les vacances d’été commencent plus tôt.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

29/06/2013

 

 

Simplement 26 juin, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 23:16

Simplement dans MOMENT DE VIE fleur10

Simplement


Comme un bonjour

Dit sur l’oreiller

Au lever du jour

A peine réveillé

Avec des étoiles d’or

Sur le bout des lèvres

Et des yeux qui vont éclore

Chassant un doux rêve

Simplement poser sa main

Sur son cœur encore endormi

Et sourire au matin

D’un nouveau jour de vie.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

26/06/2013

 

12345...20
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...