MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 

Livres publiés chez Editions L’Espérance 2 décembre, 2020

Morgane et le goéland 

Morgane et le goéland

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Michèle Hardenne

I.S.B.N. : 978-2930649-11-5

Nombre de pages : 36

Genre : littérature jeunesse (6-8 ans)

Synopsis :

Morgane vit sur un nuage au-dessus de l’océan. Elle occupe ses journées à enfiler des perles de pluie. Un jour, une de ses perles lui échappe et retourne à la mer. En essayant de la récupérer, elle tombe de son nuage et fait la connaissance d’un goéland.

Prix unique : 10 €

Extrait :

 » Il était une fois, une petite fille qui vivait sur un nuage.

Elle enfilait des perles de pluie et se faisait des colliers scintillants, qu’elle rangeait dans un coffret, qu’elle gardait précieusement à ses côtés.

Un jour, une perle lui glissa des mains et elle se pencha au bord du nuage pour la rattraper.

Un vent qui passait par là, se prit dans les pans de sa robe de soie et la petite fille bascula.

Elle croisa dans sa descente vertigineuse des oiseaux qui se moquaient d’elle. « 

 

Sephora et Léon le hérisson 

?????????????

Livres publiés chez Editions L'Espérance dans AGENDA ET CALENDRIER DE MANIFESTATIONS

 

 

 

 

 

 

Auteur : Michèle Hardenne

I.S.B.N. : 978-2930649-08-5

Nombre de pages : 36

Genre : littérature jeunesse (6-8 ans)

Synopsis :

Dans une prairie arrive un étrange animal. Sa forme ronde, son corps couvert d’épines intriguent les occupants. Après avoir écouté son histoire, les animaux de la campagne vont se mettre à la recherche de sa famille

Prix unique : 10 €

Extrait :

« Sephora vivait dans une prairie, loin des grandes villes et de la pollution.

De la taille d’une mouche avec sa jolie robe couleur de rosée, ses cheveux brillants en fil d’araignée, ses grands yeux d’un vert tendre et une jolie paire d’ailes scintillantes, elle occupait une grande partie de ses journées, du printemps à la fin de l’été, à butiner de fleurs en fleurs. »

 

Le chant des souris

 des livres dans ANNONCES

chant des souris, photo couverture (2)
Auteur
 : Michèle Hardenne

I.S.B.N. : 978-2930649-01-6

Nombre de pages : 416

Genre : Policier

Synopsis :

Coline est paraplégique. Devant quitter son appartement au centre-ville, son amie Eliane lui trouve une maison à la campagne. Vingt-cinq ans auparavant, vivait dans le logement de charme une artiste qui se déplaçait également en fauteuil roulant : Fabula. Fabula y est morte dans d’étranges circonstances. Elle était « musophobe », Coline l’est aussi !

Prix unique : 20 €

Extrait :

« Depuis deux ans qu’elle vivait dans cet immeuble, elle guettait chaque nuit le moindre bruit, le plus petit craquement. Elle aimait vivre en ville, et même si elles étaient là, elles se faisaient discrètes. Coline n’était plus la seule à les traquer, elle avait Mystic.

Éliane avait pu correspondre avec le propriétaire de la petite maison. Il lui avait donné rendez-vous pour le lundi de la semaine suivante, à dix heures du matin.

Elle quitta le bureau vers neuf heures, prit sa voiture et s’engagea sur l’autoroute. Elle roula une dizaine de minutes, puis prit une départementale entourée de part et d’autre de champs. Elle traversa le village et continua dans une ruelle étroite.

Elle poursuivit sur une route de remembrement et aperçut, dans le rétroviseur, les tours d’un manoir. Elle fit demi-tour, puis remarqua les panneaux lui indiquant la direction de la prestigieuse demeure. »

 

Les enquêtes d’Iris Blanche, tome 1

IRIS BLANCHE COUV0002

 des mots dans POESIES, TEXTES

Auteur : Michèle Hardenne

I.S.B.N. : 978-2930649-00-9

Nombre de pages : 320

Genre : policier-romance

Synopsis :

Iris, jeune quadragénaire, est inspectrice de police et travaille pour la cellule de disparition d’enfants mineurs. En terminant un rapport d’enquête, elle constate que les procès-verbaux d’auditions sont incomplets et falsifiés. Marc, son compagnon, lui avoue son homosexualité. Son amant et lui sont victimes d’un odieux chantage et risquent de voir diffuser sur internet des photos prises dans un motel, où ils se retrouvaient. Tous deux travaillent à la Crime.

Prix unique : 20 €

Extrait :

« Il était une heure trente. La voiture de Marc n’était plus sur le parking. Iris passa son après-midi à relire le dossier d’Irina, elle consulta les auditions du garçon et de la jeune femme. Aucune ligne ne traitait de blessures et contusions dont souffrait Jonathan. Elle retourna chaque feuille et ne trouva aucun renseignement ou diagnostic médical.

-    Julie, tu as vu le dossier médical de Jonathan ?

-    Le médecin a fourni directement ses conclusions à la Cour !

-    Mais où est le rapport du flic qui le premier est entré dans la pièce ?

Julie réfléchissait.

-    Dans le classeur d’Irina, je suppose !

-    Je ne le vois pas !

Iris rassembla le dossier et monta au deuxième. La porte du bureau faisant face à celui de Josée était fermée. Elle l’ouvrit, la pièce était vide. Elle entra dans le bureau de Josée.

-    Je ne te dérange pas ?

-    Jamais ! Pour une après-midi, il fait assez calme. Un problème ?

-    Je cherche le rapport du flic qui était le premier sur les lieux quand Jonathan a été retrouvé et si possible une copie des constatations du médecin.

-    Je t’ai remis tout ce que j’avais. Si le compte rendu de Perini n’est pas dedans, c’est qu’il devait y avoir une tache de sauce et qu’il doit être retapé.

-    Mais ce document aurait dû également être dans le dossier d’Irina, le procureur n’aurait pas pu l’inculper avec aussi peu d’éléments !

-    Il avait la plainte des parents et elle a renoncé à son droit à la défense !

-    Mais, elle a été accusée de non-assistance, c’est une grave sentence !

-    Tu te mets martel en tête, ma chérie ! Il ne s’agit pour toi que de la disparition résolue d’un mineur et pour moi d’une femme adulte qui a accueilli un jeune garçon qui était recherché par vos services. Notre boulot s’arrête où celui des avocats commence !

 

 Iris Blanche, tome 2, Le bourreau des cœurs

COUV BOURREAU DES COEURS0001

Auteur : Michèle Hardenne  des voyages au centre de la tête dans PUBLICATION DE MES ROMANS

I.S.B.N. : 978-2930649-02-3

Nombre de pages : 224

Genre : policier-romance

Synopsis :

Iris se voit confier par sa hiérarchie une enquête concernant un homicide : une femme découverte assassinée dans une voiture. Deux jours plus tard, Lionel est appelé sur une scène de crime. Le « modus operandi » des deux affaires semble identique.

Prix unique : 20 €

Extrait :

« Elle relut avec Boule, c’est le surnom que lui avaient donné les collègues en rapport avec sa tête ronde et lisse, les notes mentionnées par Marc dans son rapport :

« Il avait entendu l’appel du Central et étant le plus proche de la gare, en compagnie d’un autre inspecteur, ils furent les premiers sur les lieux ».

Boule en fit une copie et lui tendit un marqueur fluo.

Iris souligna : vingt-deux heures dix-sept, parking face à la gare, véhicule de marque française, les pneus avant et arrière gauche dégonflés, verrouillage des portes, clé de contact dans le démarreur, femme cheveux blonds attachés à la base du cou, absence de bijoux, de sac à main, de chaussures, portant une chemise blanche d’homme, jambes nues, des hématomes au niveau de la trachée, éraflure profonde sur la joue droite, aucune autre trace visible de blessure ouverte, odeur âcre et acide dans l’habitacle, coffre vide, une seule plaque minéralogique fixée à l’arrière du véhicule.

Iris compara le rapport de l’autre collègue en service avec celui de Marc, puis regarda les photographies qui avaient été prises et jointes au dossier.

-      Il faudra attendre le rapport de l’autopsie pour en savoir plus sur la mort de cette femme, quel âge lui donnerais-tu ? »

 

Iris Blanche, tome 3, Déni de famille

P1120034

 dans RECITS - EXTRAITS

Auteur : Michèle Hardenne

I.S.B.N. : 978-2930649-04-7

Nombre de pages : 220

Genre : policier-romance

Synopsis :

Iris et son équipe enquêtent sur le braquage d’une banque. Le directeur, Jacques De Marneffe a été abattu de deux balles : une dans la tête, l’autre dans le cœur. Lionel et Iris partent en vacances dans le Sud-Est de la France. En déchargeant le coffre de la voiture, Lionel découvre des sacs contenant des restes humains en cours de décomposition, des chairs rongées à l’acide sulfurique. Que faisaient-ils dans leurs bagages ?

Prix unique : 20 €

Extrait :

« La jeune femme attendait dans une des pièces. Derrière une vitre sans tain, Iris l’observait. Les yeux baissés sur la table métallique, Isabelle avait passé l’index gauche dans l’anneau qu’elle portait au cou. Une agente en faction devant la porte lui proposa un soda qu’elle accepta.

-      À nous de jouer ! lança Lionel à son épouse.

Ils entrèrent dans le local et se présentèrent. Iris lui lut le rapport d’audition réalisé le matin même.

-      Je vous rappelle Mademoiselle que vous êtes entendue dans le cadre d’un homicide, souhaiteriez-vous revenir sur vos propos ? lui dit Lionel en lui présentant des photos.

La femme se pinça les lèvres.

-      Quelle idiote ! laissa-t-elle s’échapper.

-      Personne n’est pas parfait ! rétorqua Iris. Nous reprenons tout depuis le début, ajouta-t-elle.

Isabelle se cala dans le fond de la chaise métallique.

-      Je ne parlerai qu’en présence de mon avocat ! finit-elle par dire en baissant les yeux.

-      C’est votre droit ! Donnez-nous son nom, nous allons le contacter, répondit Lionel se tournant vers le miroir sans tain séparant la pièce d’un local d’enregistrement.

Il invita Iris à quitter la salle.

Isabelle fixa l’agente en faction, puis se saisit des photos qu’elle regarda l’une après l’autre.

« Après tout, elle ne prouve rien. Une fin de journée à prendre un verre avec des amis ne suffit pas à m’impliquer dans le braquage. Zut, l’anneau ! Renato m’avait demandé de le retirer. Là, je suis bonne pour porter le chapeau et si je les dénonce, ils s’en prendront à Catherine. C’est pour elle que je l’ai tué, c’était un salaud, je ne regrette rien ! Il faut que j’en parle à cette inspectrice, elle m’a l’air moins con que les autres, elle pourra peut-être la protéger », pensa Isabelle en empilant les photos sur le coin de la table. »

 

Iris Blanche, tome 4, Voile sur les vignes

iris 4 PUB

Auteur : Michèle Hardenne

I.S.B.N. : 978-2930649-13-9

Nombre de pages : 208

Genre : policier-romance

Synopsis :

Après 24 années passées au service de la police judiciaire, Iris va s’installer dans le Sud-Est de la France, au pied du massif de la Clape. Reconvertie en inspectrice pour une compagnie d’assurances, « un flic restant un flic », elle mènera des enquêtes entre les vignes et les olivaies.

Prix unique : 20 €

Extrait :

« Monsieur Rémy ouvrit la double porte du hangar. La pièce d’une trentaine de mètres carrés n’avait pas de fenêtre. De l’outillage agricole y était stocké. Iris s’approcha d’une échelle télescopique rangée derrière le tracteur utilisé par Amaury.

-        Elle pourrait correspondre aux ornières laissées dans l’allée. Pourriez-vous déplacer cette machine ? demanda Iris en s’adressant à Amaury.

Il s’exécuta. Dan s’approcha de l’échelle et la déplaça au centre de la pièce, la baignant dans le soleil.

-        Il y a des taches de sang de ce côté du montant ! dit Iris en regardant Amaury.

-        Je l’ai utilisée samedi pour tailler la haie !

-        Vous ne vous protégez pas les bras ?

-        Les épines du pyracantha sont redoutables, elles traversent les gants de protection ! reprit Amaury en montrant ses avant-bras couverts d’égratignures.

-        Vous devriez vous faire soigner, vous avez du sang qui traverse votre bandage.

Dan prit en photo les pieds de l’échelle et les traces laissées sur le côté gauche du montant.

-        Je pense que nous avons assez d’informations ! finit par dire Dan.

-        Une dernière question ! Où étiez-vous Amaury dans la nuit de samedi à dimanche ? insista Iris.

-        Vous êtes de la Police ?

 

Les filles de Minahytu

Minahytu couv

Auteur : Michèle Hardenne

I.S.B.N. : 978-2930649-06-1

Nombre de pages : 272

Genre : science-fiction

Synopsis :

Ben est un voyageur de l’espace. Il est né en 2182 et a pour mission de retrouver dans le passé un être conçu à l’origine de l’espèce humaine possédant une chaine d’ADN sans fissure.

Prix unique : 20 €

Extrait :

    « Il voyait la forme noire vingt fois mieux qu’à l’œil nu. Elle était pétrifiée, le silence régnait. Il passa son index délicatement sur la peau, suivant doucement les contours du tatouage, puis dévia en remontant le long de sa gorge. Elle avait le nez dans ses cheveux, elle le respirait plus fort qu’elle ne l’avait jamais osé, elle sentait monter en elle le désir de le prendre dans ses bras, de se blottir contre lui.

-      J’ai trouvé ! cria Alex.

Il tenait dans les mains un gros livre très ancien. Il le plaça à côté de Lise, sur la table.

    Les pages étaient aussi fines que les ailes d’un papillon, le livre ne contenait que des dessins. Lise reconnut les hiéroglyphes. Son père était un inconditionnel de tout ce qui touchait à l’Égypte. Petite, il lui avait enseigné à reconnaître quelques caractères de l’alphabet égyptien.

-      M.I. N.A.H.Y.T.U ! lut-elle à haute voix.

-      Exact ! répondit enthousiaste le médecin. Vous lisez l’ancien égyptien ? l’interrogea-t-il.

-      Du tout, un souvenir de jeunesse !

Le médecin leur montra le dessin, qui représentait une jeune fille dans une très ancienne Égypte. Elle était dessinée de face et le torse nu, ce qui était assez rare pour l’époque à laquelle il avait été réalisé. Elle tendait les bras vers le soleil et avait sur le dessus du sein gauche un tatouage. »

 

La chambre des départs (suite de « Minahytu »)

couverture 1er page

Auteur : Michèle Hardenne

I.S.B.N. : 978-2930649-07- 8

Nombre de pages : 208

Genre : science-fiction

Synopsis :

Dans une famille, les secrets ne sauraient être gardés ! La rencontre de Drisana va bouleverser l’univers de Phil et le confronter à l’exceptionnel patrimoine génétique que ses parents lui ont transmis.

Prix unique : 20 €

Extrait :

    « Le soleil le réchauffait de ses doux rayons. Il s’était profondément endormi et avait fait un rêve étrange. Il avait modifié l’appareil permettant la tomographie par émissions de positons, le « TEP », et l’avait transformé en téléporteur. Il lui avait suffi de créer un logiciel qui recueillait toutes les données analysées par une caméra, il les transcrivait et les conservait. La moindre cellule composant le corps humain était répertoriée et reconnue. Il se voyait dans le labo, deux cabines identiques avaient été créées, chacune reliée à deux larges armoires comprenant des ordinateurs de hautes performances. Il se déshabillait et entrait nu dans une des deux cabines. La porte se fermait, il enclenchait un gros bouton vert se situant à sa droite. Un faisceau lumineux bleu l’entourait et le balayait de la tête aux pieds. Le trait devint blanc assurant Phil que son scannage était terminé. Sous le bouton vert se trouvait un autre bouton : bleu. Il l’enfonçait. La cabine devenait d’un bleu intense, son corps disparaissait, il se désintégrait en millions de petits points scintillants. La lumière s’éteignait dans la première cabine et éclairait la seconde, où son corps se recomposait et se régénérait. Il ressortait, de cette dernière, en pleine santé. Toutes anomalies cellulaires ou génétiques étaient corrigées. Il s’agissait bien d’un rêve, Phil n’avait aucune anomalie génétique. »

 

Memo thème – mes mots t’aiment

MemoJeans COV

Auteur : Michèle Hardenne

I.S.B.N. : 978-2930649-05-4

Nombre de pages : 256

Genre : poésie

Synopsis :

Des mots au fil des joies, des peines, des jours gris et des matins soleils… Des mots qui se rêvent les nuits d’insomnies, qui se chuchotent sur l’oreiller pour des instants privilégiés…Des mots qui sont les notes blanches et noires se jouant sur la gamme de mes symphonie…Des mots, des thèmes…Mes mots t’aiment.

Prix unique : 15 €

Extrait :

« Je regarde et…

 Je vois de la beauté quand…

Le grand se met à genoux à côté du petit,

La main s’ouvre sur le poing,

Un sourire apaise les pleurs

Une parole calme les cris

Un oiseau se pose sur son nid

Une fleur pousse sur le béton

Mes yeux plongent dans les tiens. »

 

Les plis de sable

couverture

Auteur : Michèle Hardenne

I.S.B.N. : 978-2930649-14-6

Nombre de pages : 124

Genre : poésie

Synopsis :

Le sable, le ciel et l’eau ne peuvent vivre sans le vent. Ils ont besoin de ses chuchotis, de ses bruissements, mais aussi de ses colères. Les plis de sable enfouissent les pensées, le temps que le vent vienne les libérer.

Prix unique : 15 €

Extrait :

« Le banc de sable mouillé

Vent de mer, sur ma peau tu déposes tes baisers salés,

Plages, baignées de soleil, tu me brûles les pieds,

Mais, il est une frontière où je peux déposer mes maux,

Une limite où tout s’abandonne, entre la terre et l’eau,

Où les traces, passent et s’effacent, sans regrets,

Où les vagues, elles-mêmes viennent s’abandonner,

Le temps d’une pause sur un banc de sable mouillé. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un monde pour les petits 10 mai, 2016

Classé dans : ANNONCES,POESIES, TEXTES,PUBLICATION DE MES ROMANS — michelehardenne @ 14:52

Un monde pour les petits

 

Les petits, nos petits…

Têtes blondes ou brunes, à l’intérieur se vivent des choses fantastiques, tout est émerveillement, tout est curiosité !

En grandissant, tout est différent, compliqué,  tant de questions qui restent sans réponse et  l’émerveillement qui ne semble plus appartenir qu’aux rêveurs, alors quand on regarde nos petits, on se souvient…

On se rappelle ces moments,  ce temps où nous faisions le plein de Vie, nous n’étions pas insouciants mais en apprentissage, celui de notre humanité, celui où tout restait possible.

Le monde des petits est accessible à celui qui garde ses yeux d’enfant  et qui reste gourmand des choses que la Vie ne cesse de nous apprendre ! 

 

Un monde pour les petits dans ANNONCES sephor11

Sephora et Léon le hérisson

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10/05/2016

M. H. (Michèle Hardenne)

Paru aux éditions L’espérance scrl,  littérature jeunesse, mai 2016

ISBN 978-2-930649-08-5

Sephora et Léon le Hérisson

 

 

Les filles de Minahytu (partie1) 27 novembre, 2015

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:04

Après : 

Le chant des souris (polar-fantastique)

Iris Blanche, tome 1 (polar)

Iris Blanche,  tome 2 , Le bourreau des coeurs (polar)

Iris Blanche, tome 3, Déni de famille (polar)

MEMO THEME, mes mots t’aiment ( recueil de poésie)

Je vous présente mon dernier né, qui sera disponible à la vente dès le 6 décembre

Les filles de Minahytu (partie 1)

Les filles de Minahytu (partie1) dans POESIES, TEXTES couver15

Les filles de Minahytu

 

 

Comme un arbre 9 novembre, 2015

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 20:14

 

Comme un arbre dans POESIES, TEXTES femme-10

comme un arbre

Comme un arbre

 

Comme l’arbre, mes racines sont ancrées dans ce sol,

 

Et ma tête se dresse vers le ciel,

 

Je profite, le jour, des bienfaits du soleil,

 

Et je rêve, la nuit, de toucher les étoiles,

 

Ma maison est ici et nulle part ailleurs,

 

Si le sol venait à s’éventrer,

 

Si le ciel venait à disparaître,

 

Alors, je finirais d’exister

 

Et tout l’acquis de mes ancêtres

 

Ne serait plus que néant, sans espoir d’éternité,

 

Mon âme à besoin de cette Terre et ne pourrait aller ailleurs .

 

 Michèle Hardenne (09/11/2015)

 

 

Le muguet en fleur 1 mai, 2015

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:41

Le muguet en fleur dans POESIES, TEXTES 1er-ma10

Le muguet en fleur

 

Ce matin au jardin

Le muguet cache ses brins

Sous un feuillage épais

Sans doute a-t-il oublié

Qu’aujourd’hui il serait à la fête

Ses clochettes se font discrètes

Offert en ce premier mai

Il se partage en toute amitié

Il paraît qu’il porte bonheur

Mais au jardin, il reste une fleur

Qui attend le soleil

Il ne veut pas qu’on le cueille

Il ne veut pas mourir

Il attend les beaux jours à venir

Et partagera ses fragrances sucrées

Quand le printemps sera enfin installé

Alors, pour qu’il puisse s’ouvrir en douceur

Je le regarde grandir et c’est un vrai bonheur !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

 

01/05/2015

 

 

Une bonne et heureuse année 2015 2 janvier, 2015

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 10:22

Mes meilleurs voeux pour 2015 !

Une bonne et heureuse année 2015 dans POESIES, TEXTES p1120210

 

 

La vie est un dessert 1 décembre, 2014

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 20:58

La vie est un dessert dans POESIES, TEXTES happin10

La vie est un dessert

 

Ose davantage rire

Et ta vie te paraîtra moins difficile,

Ose sans modération vivre,

Et tes rêves t’apparaîtront possibles,

Ose être toi sans aucun artifice

Révèle ta nature côté lumière

Et tu verras que la vie est un délice 

A savourer chaque seconde comme un dessert !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

01/12/2014

 

 

A l’encre de ma vie 12 juin, 2014

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 19:57

A l'encre de ma vie dans POESIES, TEXTES funamb10

A l’encre de ma vie

Chaque jour, j’écris une nouvelle page,

Mes mots s’alignent l’un après l’autre sur un fil,

Ils sont funambules et c’est dans les nuages

Qu’ils se cachent les nuits difficiles.

Mais dès que le soleil se lève,

Ils bondissent et se mettent à la fête,

Ils sont heureux de croire en mes rêves.

Alors, ils prennent des accents et redressent la tête,

Fiers de leurs pirouettes et acrobaties

Ils ont envie de s’envoler.

Mes mots s’écrivent à l’encre de ma vie

Et ton amour est pour ma plume son encrier.

 

M.H (Michèle Hardenne)

11/06/2014

 

 

Un membre tout simplement 19 février, 2014

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:38

Un membre tout simplement

Dans quelques jours, cela fera quatre ans que j’ai posé sur une page de ce blog mes mots.

Vous êtes venus me lire, vous membres de cette communauté, et j’ai passé de folles soirées en votre compagnie virtuelle sur le « forum » et en communication privée par messagerie.

Certains d’entre vous m’ont invitée ailleurs, où de nos partages écrits nous avons fait plus ample connaissance, nos mots sont devenus images, musique, contacts plus intimes et authentiques.

Alors qu’ici, sur Unblog, les échanges  entre membres que j’appréciais tant sont devenus cinglants, désagréables, n’invitant plus au partage, à la convivialité, engendrant mépris et mesquineries.

Pourtant, j’ai continué à venir y déposer des textes, nourrir « mon blog » et le faire connaître à l’extérieur de cette communauté.

Unblog a été ma première expérience de blogueuse, mais les années filent et les plates-formes se multiplient, le monde virtuel a de nombreuses plages sur lesquelles je suis allée planter mon parasol et où de nouveaux lecteurs viennent me rejoindre.

Ce blog n’est plus mon essentiel, je ne renouvellerai pas mon abonnement prémium et je n’arrêterai pas ma passion qui est d’écrire pour être lue, je resterai un membre utilisant l »espace « gratuit »  !

Je continuerai à vous donnez rendez-vous sur les ondes, et si ce n’est plus ici…ce sera ailleurs !

Michèle Hardenne

19/02/2013

 

 

 

 

 

Les neiges d’antan 13 février, 2014

Classé dans : LES 4 SAISONS,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 10:20

Les neiges d'antan dans LES 4 SAISONS il-nei10

Les neiges d’antan

 

Mais où sont donc les neiges d’antan ?

Celles que l’on balayait devant son seuil

Emportant de la fin d’un automne ses dernières feuilles.

 

Mais où sont donc les neiges d’antan ?

Celles qui brillaient dans les yeux des enfants

Lançant des boules sur un bonhomme blanc.

 

Mais où sont donc les neiges d’antan ?

Celles qui tombaient en gros flocons

Blanchissant la nuit le toit de nos maisons.

 

Mais où sont donc les neiges d’antan ?

Celles qui nous rapprochaient de la cheminée

Laissant sur notre peau des ombres ambrées.

 

Où est passé ce ciel qui laissait glisser son manteau blanc

Le déposant en poudre d’argent sur une terre au repos

Apaisant son sommeil jusqu’au prochain printemps

Dans l’attente qu’elle se réveille au chant des oiseaux ?

 

Où est passé ce ciel et sa belle lumière

Et ce vent de février à nous gercer les lèvres ?

Que sont devenus ces beaux matins d’hiver

Ne les aurais-je vécus que cette nuit dans un rêve ?

 

M.H.(Michèle Hardenne)

13/02/2014

 

 

Le vieux 17 janvier, 2014

Classé dans : MOMENT DE VIE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 9:39

Le vieux dans MOMENT DE VIE mainsa10

Le vieux

 

Il vient de se lever,

Passe à la salle de bains

Ne regarde plus son reflet

Laisse trembler ses mains.

 

Il se fait un café

Grille un peu de pain

Puis allume la télé

Comme chaque matin.

 

Il laisse passer les heures

Guettant la fenêtre

Il attend le facteur

Et peut-être une lettre.

 

Le temps ne compte plus

Il est passé midi

Il met son vieux pardessus

Et sort de chez lui.

 

Il ne reconnait pas les gens

Il ne connait que la rue

Et puis, il voit ce vieux banc

Il sait qu’il ne s’est pas perdu.

 

Il laisse passer les heures

Guettant les oiseaux

Un peu de pain et de beurre

Attirent des pigeons.

 

Le temps ne compte plus

Il reste là, assis

Les oiseaux ne reviendront plus

Il retourne chez lui.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

17/01/2013

 

 

Perte de temps 12 janvier, 2014

Classé dans : MOMENT DE VIE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 11:22

Perte de temps dans MOMENT DE VIE le_tem10

Perte de temps

 

J’ai laissé passer du temps

Je l’ai regardé partir

Comme un souffle de vent

Caressant des souvenirs.

 

Je me suis mise en sommeil

Pour qu’il m’oublie

Dans mon coma artificiel

Il n’influençait plus ma vie.

 

J’ai laissé passer ce temps

Je ne voulais pas de sa haine

De ses tempêtes et ouragans

Qui forcent le cœur à être en peine.

 

Je me suis cachée dans le brouillard

Pour qu’il passe son chemin

Préservant mes rêves et mes espoirs

Pour de nouveaux lendemains.

 

J’ai laissé passer un temps

Il ne me rattrapera plus

Je suis devant lui maintenant

Et c’est lui qui s’est perdu !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

12/01/2014

 

 

Merci 31 décembre, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 11:13
Merci dans MOMENT DE VIE 9f163f10

Merci !

Merci

Les années passent si vite et ne se ressemblent pas.
Je suis amnésique des moments qui n’ont pas été gais, il ne sert à rien de les conserver, hier est passé, maintenant se vit et demain s’ignore !
J’ai fait cette année de belles rencontres, il y en a eu aussi qui m’ont fait de la peine, mais dans un monde virtuel, il n’y a rien d’étonnant ; on ne peut pas plaire à tout ce monde, non plus !

Mais, il y a aussi de belles personnes, avec lesquelles de fabuleux partages se poursuivent plus intimement ailleurs.
A vous, qui êtes entrés dans ma vie, par mes yeux d’abord, par votre voix aussi, et puis pour certains en me prenant dans vos bras, je vous dis merci et à demain pour de nouvelles aventures !
Le temps est au vœu, alors je vous souhaite à toutes et tous, une merveilleuse année !

M.H (Michèle Hardenne)

Le dernier jour d’une année.

 

 

 

L’étoile continue de briller 26 décembre, 2013

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 12:49

L'étoile continue de briller dans POESIES, TEXTES christ10

L’étoile continue de briller

 

J’ai déposé à ses pieds

Mes rêves et mes souhaits,

Mon cœur battait d’amour

Pour un nouveau lever de jour.

Je le voyais scintiller

Dans le bleu de tes yeux,

Sincèrement, j’y croyais

En y déposant mes vœux.

 

Mais, ce matin tout est pareil,

Ton regard est toujours aussi triste,

Adieu, jolie nuit de Noël,

Tu as été un beau feu d’artifice !

 

Le sapin n’est plus qu’un arbre décoré,

Les lucioles magiques qui l’animaient

Sont aujourd’hui fatiguées.

Mais où sont donc passées les fées,

Celles qui nous rendaient si gais,

Et les lutins joyeux

Qui faisaient le lendemain heureux ?

 

Mes yeux de petite fille

Ne veulent pas se fermer,

Dans le ciel une étoile brille

Et je continuerai de lui confier

Mes secrets et mes espoirs.

Cette nuit, encore,  je la regarderai

En souhaitant que toi aussi, tu puisses enfin la voir !

 

M.H.(Michèle Hardenne)

26/12/2013

Merci mes amis de vos jolies cartes, je vous embrasse très fort !

p1070810 après Noël dans POESIES, TEXTES

Merci Jef et Josette, gros bisous

p1070811 lendemain

Gros bisous Stéphane et que 2014 soit une superbe année poétique !

 

 

 

Dessine-moi un Noël 22 décembre, 2013

Classé dans : LES 4 SAISONS,MOMENT DE VIE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 10:41

Dessine-moi un Noël dans LES 4 SAISONS concou10

Dessine-moi un Noël 

Noël, que représente-t-il encore?
Quand on demande aux enfants de préparer une carte pour Noël, ils dessinent le sapin garni de boules et de guirlandes, avec à son pied des tas de cadeaux, ou le père Noël avec son traîneau et ses rennes qui voyagent au-dessus des toits des maisons.
Pour certains, il s’agit avant tout d’une fête de famille, où l’on se réunit autour d’un repas gargantuesque en attendant minuit, pour ouvrir les cadeaux que les uns et les autres s’offrent.
Combien d’entre nous, réalisent encore une crèche en l’honneur d’une nativité, datant de plus de 2000 ans, et combien d’entre nous seront seuls pour passer cette nuit du 24 décembre ?
La nuit de Noël ne sera jamais une nuit comme les autres, et le lendemain elle se fera oublier, le monde continuera de tourner !

M.H (Michèle Hardenne)

22/12/2013

 

 

Des ronds dans l’eau 7 novembre, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 9:10

Des ronds dans l'eau dans MOMENT DE VIE 17900111

Des ronds dans l’eau

Dans la mare de mes souvenirs

J’y ai jeté des cailloux bien trop lourds

Je les ai regardés lentement s’engloutir

Dessinant des ronds dans l’eau de notre amour

Ils disparaissaient de la surface de cette eau lisse

Allant toucher lentement le fond de mes silences

Là où les douleurs passées s’obscurcissent

Dans la plus grande des indifférences

Le temps les a recouvertes d’une peau d’amertume

Les rendant invisibles en atténuant leur noirceur

Mais, il arrive que certains soirs de brume

Ces ronds remontent à la surface de mes pleurs.

 

M.H.(Michèle Hardenne)

07/11/2013

 

 

Rue des Rêves 3 octobre, 2013

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 14:03

Rue des Rêves dans POESIES, TEXTES nuages10

La rue des rêves


J’ai tapé un nom de rue sur le GPS

En imaginant que c’était ton adresse.

L’écran s’est illuminé, la rue existait

Dans une autre ville, pas celle d’à côté.

 

J’ai chargé le coffre de la voiture

Et je suis partie à l’aventure.

J’ai roulé pendant des heures

Regardant ma vie dans le rétroviseur,

Et souriant aux kilomètres parcourus,

Qui finalement ne se rattraperaient plus.

 

Je me laissais guider par une voix

Je lui parlais, elle ne m’entendait pas.

Puis, je me suis arrêtée quelques instants

En me garant au bord d’un champ,

Le vent portait les fragrances sucrées,

Celles des fleurs d’une fin d’été.

 

J’ai voulu reprendre mon chemin,

Mais la voix s’était tue dans son écrin.

J’ai poursuivi ma route, droit devant,

Et j’ai roulé toute la nuit durant,

En traversant des villes inconnues,

Au petit matin, je me suis perdue.

Je suis sortie de la voiture, pour respirer,

Et j’ai ouvert le coffre pour le libérer.

Il s’était emmitouflé dans mes souvenirs,

Mon bonheur est ma joie de vivre !

Je l’ai pris dans les bras, on était au bord de mer

C’est alors qu’une voix s’écria : « changement d’itinéraire » !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

03/10/2013

 

 

Rencontre de courte durée 29 août, 2013

Classé dans : PENSEE DU JOUR,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 8:12

Rencontre de courte durée dans PENSEE DU JOUR animau10Rencontre de courte durée.

Quand on se met à chasser un papillon, on l’oblige à partir ailleurs…

Alors que lui, tout ce qu’il souhaite, naturellement,  c’est de se poser sur une fleur et de la butiner pour en prendre le meilleur.

Lui comme elle, savent que leur vie n’est que de courte durée et, que leur temps quand ils se rencontrent est déjà compté !

M.H. (Michèle Hardenne)

29/08/2013

 

 

Le rythme de la marée 14 août, 2013

Classé dans : MOMENT DE VIE,POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 9:01

Le rythme de la marée dans MOMENT DE VIE p1160810

Le rythme de la marée

 

Je m’étais assise au bord de mer

Portant mon cœur en bandoulière,

Je l’ai ouvert sur l’océan

Le libérant de son pesant.

 

Puis, je me suis couchée dans l’écume,

Caressé par des larmes de lune

Mon corps s’est senti si léger

Qu’il s’est laissé emporter et s’est mis à danser

Sur une eau salée, rythmée par la marée,

Je me souviens aussi des étoiles

Qui éclairaient cette scène de bal,

Et du vent qui guidait mes mouvements

Soufflant à mon cœur de nouveaux sentiments.

 

Je m’étais assise au bord de mer

Pour y noyer mes mots amers,

Mon cœur était haut de ses nausées,

De celles trop chargées de haine du passé,

Alors, je les ai vomies dans l’océan

Qui les a acceptées comme un présent.

 

M.H. (Michèle Hardenne)

14/08/2013

 

 

Rien que pour vous 20 juillet, 2013

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 9:40

Rien que pour vous dans POESIES, TEXTES envold10

Rien que pour vous

 

Des mots ce matin sont venus comme la rosée

Se poser au bord de mes yeux

Écrits à l’encre de nos belles amitiés

Ils apportent à ce jour les sourires de l’Heureux

 

Mes mains cueillent de belles émotions en fleurs

Elles se sont épanouies au soleil de vous

Et si je vous les offre ce matin de bonheur

C’est qu’en bouquet d’artifice elles ne sont que pour vous.

 

Mes lèvres ne peuvent y résister

En une moue enfantine, elles se tendent vers vous

Pour vous adresser en toute sincérité

Un « Merci » dans une envolée de baisers tout doux !

 

M.H. (Michèle Hardenne)

20/07/2013

 

 

12345...25
 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...