MICHELE HARDENNE

Je suis une rêveuse et je vous invite à visiter un jardin imaginaire où les mots sont des fleurs qui poussent dans le champ de mes lubies.

 
  • Accueil
  • > Recherche : poète chevalier

Poète 15 avril, 2012

Classé dans : MOMENT DE VIE — michelehardenne @ 11:07

Poète dans MOMENT DE VIE cle_de10

Poète

 

Sans bruit, tu glisses tes mots sur le papier.

Rêveur d’un monde idéal, sensible aux vrais sentiments, à la beauté de l’instant, tu livres tes émotions en un chant mélodieux et pourtant silencieux.

Amant  des Muses et de Parnasse, héros du Pinde , tu es un barde en armure , un chevalier intemporel.

S’il  t’arrive de peindre avec tes mots la réalité de la vie, en trempant  ta plume dans une eau de rose, ce n’est pas forcément pour composer une berquinade, mais tu souhaiterais tant que la vertu sorte triomphante, et que le beau de l’être soit vainqueur de son combat quotidien.

La Lune veillera toujours sur toi, et même si certains soirs, elle reste voilée et muette, qu’elle ne caresse pas ton âme de sa pâle clarté lénifiante, elle ne t’abandonne pas.

Poète, dans ce monde agité, tu es porteur de la clé des songes et chaque coeur qu’elle ouvrira, ne pourra que s’en trouver apaisé, parce que chaque esprit se mettra à rêver.

 

M.H.(Michèle Hardenne).

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : poète chevalier

Le Poète Chevalier. 29 juillet, 2011

Classé dans : POESIES, TEXTES — michelehardenne @ 7:55

Le Poète Chevalier. dans POESIES, TEXTES 16721310 

Le poète chevalier.

Cette nuit là, j’avais choisi un chemin de hasard,

Je me promenais dans des lectures sur la toile,

Comme je le faisais depuis tant de soirs

Et je me régalais les yeux remplis d’étoiles

D’être dans une forêt de mots féériques.

Les mots se jouaient de tendresse,

Ils semblaient venir d’un autre temps,

D’une de ces époques chevaleresques

Où avec pudeur on chantait ses sentiments,

J’étais dans l’univers d’un poète lyrique.

Mes yeux se promenaient sur des tableaux

Représentant des scènes romantiques

Où l’Amour était peint par un Damoiseau,

Utilisant une palette de mots oniriques

Pour colorer ses vers mélancoliques.

Cette nuit là, j’avais choisi un chemin,

Je me suis laissée emportée par un cœur,

Et depuis, j’y retourne chaque matin

Pour cueillir quelques éclairs de bonheur

Offert par un poète à l’âme magnifique.

M.H. 

 

 
 

Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
carnet de notes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...
| Litteratures Negro Africain...